Ce festival transfrontalier, reconnu comme l’un des plus innovants d’Europe, s’étale sur 24 jours et court sur le territoire de l’ Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai et Valenciennes en essaimant la région Hauts-de-France. A l’affiche, 45 spectacles sur 24 lieux dont deux scènes valenciennoises, le Phénix et l’espace Pasolini. Sélection.

Sous les feux des projecteurs de cette 11ème édition, la montée du nationalisme en Europe, les migrations, la crise financière, l’humanité, l’introspection…Le Next, une fenêtre sur l’Europe, le Monde et l’Autre.

« Le Next Festival est né de l’intuition commune de ses fondateurs flamands, wallons, français, de partager tout à la fois, une vision et une sensibilité artistiques, une unité de territoire cohérente et un projet « politique » pour une métropole culturelle. (…) NEXT, en un peu plus de dix ans, est devenu un rendez-vous pour des spectateurs avides de découvertes et prêts à jouer à sauter les frontières. Frontières entre nos pays que nous espérions bien voir définitivement abolies et que d’aucuns, nombreux hélas parmi les politiciens européens, voudraient voir resurgir dans toute l’Europe. Frontières qui enferment les genres et disciplines artistiques, barrières dont n’a que faire l’imaginaire des artistes. à cet égard, le bilan de NEXT est éloquent : des centaines d’artistes venus du monde entier se sont produits sur nos scènes rencontrant un public curieux et chaleureux. Ils ont ainsi prouvé que l’art, comme le mouvement de la vie, ne peut souffrir des entraves mises à la libre circulation des femmes et des hommes, de leurs imaginaires, de leurs sensibilités, de leurs richesses mutuelles. »   C’est ainsi que sont réunis autour de la table, le Phénix Scène nationale Valenciennes Pôle européen de création, l’Espace Pasolini Valenciennes, la rose des vents Scène nationale Lille Métropole Villeneuve d’Ascq, la maison de la culture de Tournai, Schouwburg Kortrijk et Kunstencentrum BUDA Kortrijk pour donner naissance à une plateforme culturelle qui accueille spectacles et artistes du 08.11 au 01.12.

Le programme complet c’est ici : http://www.nextfestival.eu/fr

Les immanquables sur la scène nationale du Phénix, à l’espace Pasolini… et ailleurs.

L’ouverture du festival se fera au Phénix le 08.11 avec Guerrilla d’ El Conde de Torrefiel, qui peint un monde en crise au bord du chaos. Un théâtre frontal et incisif. Un affrontement sans concession avec nos pensées les plus sombres. Une description à la fois lucide, percutante et énergique de nos modes de vie contemporains et futurs. Les participants paraissent détendus, mais, en contrepoint des situations collectives, leurs pensées, impulsions réprimées, visions violentes sont projetées à l’arrière-plan…

Un petit plongeon dans la société de Ray Bradbury dans Fahrenheit 451 avec Time has fallen asleep in the afternoon sunshine de Mette Edvardsen, les 09, 10, 12, 13 & 14.11 sur le territoire de Valenciennes Métropole (15, 16 & 17.11 / Lille 21, 22, 23 & 24.11 / Kortrijk 28, 29, 30.11 / Villeneuve d’Ascq.) Rappelez vous dans ce monde, des milices sont chargées de brûler tous les livres. Seuls quelques résistants ont appris un ouvrage par cœur et font survivre à l’oral ce qui était voué à la disparition. Dans ce face-à-face intime, l’artiste propose au spectateur une lecture d’un livre qu’il a appris par cœur.

@Christophe_Raynaud_de_Lage

Gurshad Shaheman revient avec Il pourra toujours dire que c’est pour l’amour du prophète, les 10 & 11.11 au Phénix de Valenciennes (22.11 / La maison de la culture d’Amiens) Dans cet oratorio, l’artiste met en lumière les témoignages d’une vingtaine de personnes issues du Moyen-Orient ou du Maghreb pour qui l’exil était devenu la seule issue, que ce soit pour des raisons identitaires, sexuelles, politiques, à cause de la guerre…

De la danse avec Twenty-seven perspectives de Maud Le Pladec, qui sera au Phénix le 27.11 ( 17.11 Schouwbirg Kortrijk) Comment regarder la musique et écouter la danse ? Plutôt que d’accoler musique et danse pour observer leurs frictions et leurs accords, Maud Le Pladec a choisi de procéder à une soustraction et créer un pièce épurée et foisonnante avec onze danseurs.

De l’introspection avec Farci.e, un voyage physique passionnant sur la question du genre de Sorour Darabi à l’espace Pasolini le 10.11. « Dans ma langue maternelle, le farsi, qui est la langue dans laquelle j’ai commencé à penser aux choses, il n’y a pas de genre. » C’est à partir de sa langue que le.la chorégraphe Sorour Darabi interroge les catégories du masculin et du féminin. Alexandre, un solo de danse de Paul/a Pi à l’espace Pasolini les 11 & 12.11, qui s’interroge sur la manière dont les mots peuvent déclencher un flux de mouvements, de gestes, de vitesses, de directions, d’intensités.

Laissez vous transporter dans l’univers drôle et provocant de Rodrigo Garcia avec Encyclopédie de phénomènes paranormaux Pippo y Ricardo sous l’autorité de la confrérie Logia Lautaro, le 08.11 au Phénix. 08.11. Pippo et Ricardo, deux personnages en quête de phénomènes inexpliqués tentent d’éprouver et de vivre des expériences paranormales, téléportations, voyages dans le temps ou don d’ubiquité. Et de l’absurde avec Urbit et Orbit, une performance de Denise Wintsch les 29 & 30.11 sur la scène du Phénix. Denise Wintsch pose un regard naïf sur la liturgie catholique de son enfance. La fréquentation de l’église a été la première rencontre de Denise Wintsch avec l’absurde. Un show divin où le grotesque le dispute à l’émotion. Revêtant divers costumes d’ecclésiastiques, elle restitue ces rites avec une imagination certaine. Et en toute bonne foi.

Vivre le Next, c’est aussi vivre un festival fascinant en partageant vos expériences avec d’autres spectateurs de l’Eurorégion. Amateurs de moments forts? Des navettes gratuites sont mises à disposition pour parcourir le territoire. Petite sélection de spectacles à ne pas manquer.

Le Procès de Krystian Lupa, les 16 & 17.11 au Théâtre du Nord Lille. Le metteur en scène s’empare de l’étrange roman de Kafka, Le Procès, publié en 1925. Unforetold de Sarah Vanhee / Campo le 25.11 au Budascoop Kortrijk, « nous sommes ce monde et ce monde est en nous » disent les sept enfants âgés de 8 à 11 ans que Sarah Vanhee a mis en scène, plongés dans la nuit, ils jettent leurs questions dans l’espace obscur et font advenir de nouvelles réalités. Barbaresques. Ne sors plus de chez toi de Christophe Piret, le 09.11 au Manège de Maubeuge. Que ferions-nous si, subitement, nous devions fuir notre pays ? Où irions-nous ? Pourquoi ? La compagnie du Théâtre de Chambre se saisit de la question migratoire, ô combien actuelle, en prenant pour horizon… l’Algérie. Hate de Laetitia Dosch les 30.11 et 01.12 à la Rose des vents Villeneuve d’Ascq. Un duo femme / cheval qui invite à repenser la relation au règne animal. Chekhov Fast&Furious de Superamas, le 29.11 au Manège de Maubeuge. Un classique revisité par de jeunes adultes où comment explorer les grands thèmes du texte d’Oncle Vania de Tchekhov au XXIe siècle : quel est le sens de la vie ? Qu’est-ce que vieillir ? Qu’est-ce que l’amour ?

Céline Druart Beaufort

Infos pratiques. Tarif 21€/8€ selon les spectacles. Crédit photo Guerrilla @TitanneBregentzer

Publié par Celine Druart le 3 novembre 2018
Espace Pasolini Le Next festival Le Phénix Next festival
Le Phénix ouvre le Next Festival le 08 novembre avec Guerrilla.
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email