Elle faisait partie de la liste des spectacles que je me réjouissais à voir, à vivre. Toutes les choses géniales était joué sur le territoire, à Bellaing, ce samedi 17 novembre en soirée. Les gilets jaunes en ont décidé autrement, bloquée sur le rond point de l’avenue Pompidou de Valenciennes, la pièce restera dans ma liste à effet différé… Mais je ne résiste pas à vous en parler quand même, et sur ce coup, pas de gilets jaunes entre la feuille et moi !

On a tous rédigé des petites listes par-ci par-là, la liste des choses à faire, la liste des livres que l’on aime, celle des endroits merveilleux, la liste des spectacles qui nous ont bouleversés, la liste… Mais une liste de toutes les choses géniales, pas encore. Duncan MacMillan, l’auteur de Séisme entre autres, lui, a écrit une jolie histoire, émouvante et drôle, traduite par Ronan Mancec, mise en scène par Arnaud Anckaert ( Cie du théâtre du Prismes) et Didier Cousin et interprétée par ce dernier, qui très proche du public, le rend acteur de son histoire. Il interroge des spectateurs, leur donne un rôle sans jamais les mettre en difficultés. Il raconte avec le sourire, avec beaucoup de simplicité, ce qui permet aux spectateurs de l’accompagner dans son histoire.

Cette histoire est celle d’un enfant de 7 ans, qui, face à la tentative de suicide de sa mère, lui écrit la liste de toutes les choses qui valent la peine d’être vécues – la peine de rester en vie.

La liste, imprégnée de toute la chaleur et la mélancolie liées aux impressions d’enfance, s’allonge au fur et à mesure que l’enfant grandit, c’est l’histoire d’une vie, la liste d’une vie qui se déroule, avec ses combats, ses plaisirs, ses tristesses, ses joies, ses richesses, ses déboires, ses surprises…Dans une apparente simplicité et une réelle tendresse, alliées à une grande subtilité d’écriture, Duncan MacMillan déroule une ode à la vie. Il a ôté le drame des choses, c’est un texte autant léger que son sujet est grave : le suicide regardé en face. Il en dit  » si vous vivez une longue vie et parvenez à terme sans vous être ne serait-ce qu’une fois senti écrasé par la dépression c’est sans doute que vous êtes restés à la surface des choses. »

C’est avec une âme d’enfant, encore toute belle, toute protégée – malgré les épreuves – qu’il décide de noter une à une ces jolies choses, de saisir les petits instants magiques, légers, et souvent furtifs sur lesquels peut s’écrire le mot bonheur. Des pensées, des émotions, des sourires venus du cœur, des vrais sentiments, des regards intenses remplis de sincérité, des douces paroles, des instants de partages sincères….des p’tits moments qui pourraient s’envoler comme ça, passés inaperçus. Par chance, une âme d’enfant a su les saisir. Quel adulte essaie encore de  cueillir les roses de la vie ? Capter ces petites secondes magiques ? Et si c’était un des secrets justement ? Celui de ne pas s’attarder uniquement sur le verre à moitié vide, mais de voir que ce verre est aussi à moitié plein…

La liste, nos listes. « Moi je n’en finis pas de noter mes choses géniales depuis. »

La liste a commencé après sa première tentative.  1. Les glaces. 2. Les batailles d’eau 3. Rester debout après l’heure habituelle et avoir le droit de regarder la télévision 4. La couleur jaune 5. Les choses avec des rayures 6. Les montagnes russes…Le jeune garçon dépose cette liste de huit pages de long et trois cents quatorze choses sous l’oreiller de sa maman avec le titre « Toutes choses géniales ». La vie continue, mais quelques années plus tard, le souvenir de la liste refait surface avec force… 315. L’odeur des vieux livres. 319. Rire tellement fort qu’on a le lait qui nous ressort par le nez. 761. Juger qu’on est pas trop vieux pour monter aux arbres 993. Prendre un dessert en plat principal. 999. La lumière du soleil…et la liste vit, elle s’allonge, elle s’enrichit, elle gonfle, tel un gâteau au four, chaque jour.

Une liste que Sarah, spectatrice, remplie chaque jour depuis « je l’ai vu deux fois et à chaque fois j’ai retenu des choses géniales différentes, pourtant la liste est toujours la même. Moi je n’en finis pas de noter mes choses géniales depuis. Depuis que j’ai eu connaissance de ce texte, j’écris ma liste, je la partage avec des amis, je partage le texte aussi. » En passionnée de théâtre, Sarah  nous livre ce qu’elle a beaucoup aimé « c’est que l’on ne s’attarde pas forcément sur le drame qui se joue mais sur cette liste des choses géniales, des choses simples, qui font du bien, qui font sourire souvent quand on les entend, qui touchent parce qu’elles concernent chacun d’entre nous. Et je suis sûre que chacun se dit « C’est vrai, moi aussi j’aime bien ça » ou « je préfère plutôt…. ». En écoutant le texte, on est à la fois concentré sur la liste du jeune homme et on ne peut pas s’empêcher de faire une liste dans notre tête. On peut tous la faire. »

Elle ajoute «il n’y a aucun artifice, Didier Cousin nous délivre des mots sans agressivité. Le texte est très ciselé, millimétré, extrêmement bien écrit. Ça fonctionne tellement bien qu’à la fin, on a envie d’aller prendre un verre avec lui et de lui proposer quelques lignes d’une liste qu’on entamerait ensemble. »

Âmes sensibles, ne pas s’abstenir, c’est touchant, émouvant, rempli de tendresse et de bienveillance. Alors on la commence cette liste?

Céline Druart Beaufort

Infos pratiques. En tournée du 20 au 24 novembre 2018 au Bateau Feu, Dunkerque – les 7 et 8 mars 2019 à la Maison du Théâtre, Amiens – le 10 mars 2019 au Festival l’Arrêt création, Fléchin.

Publié par Celine Druart le 19 novembre 2018
Bellaing Didier Cousin Toutes les choses géniales
(Bellaing) Toutes les choses géniales VS les gilets jaunes.
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email