A Valenciennes, l’historique école catholique Sainte-Marie a depuis quatre ans entamé une nouvelle étape de sa vie dédiée à l’enseignement. Aujourd’hui, sa phase de réhabilitation, mais également d’extension, est achevée pour le plus grand bonheur de ses écoliers et collégiens (visuel cour intérieure avec les espaces rénovés en fond).

(A gauche David Bodlet et Christophe Balique)

La vétusté vécue comme un chemin de croix !

A Valenciennes, l’institution Sainte-Marie fait partie de ces piliers incontournables dans le paysage pédagogique de la ville-centre. Pour autant, l’ancienneté de cet outil éducatif s’avérait très complexe à gérer pour l’OGEC (Organisme de Gestion de l’Enseignement Catholique) de Sainte-Marie, car un pays aussi normé à tous les étages imposait un relooking rapide et (presque) global.

En présence de Monseigneur Dolman du diocèse de Cambrai, la tutelle de l’institution Sainte-Marie, Béatrice Descamps, député de la 21ème circonscription, de Geneviève Mannarino, Conseillère départementale, l’inauguration officielle de l’institution Sainte-Marie revissée s’est déroulée le 07 décembre dernier.

« J’avoue qu’en 2013, l’idée de vendre et de construire un bâtiment  neuf… », David Bodlet, président de l’OGEC.

Extension/rénovation des bureaux administratifs du collège

La liste des travaux était imposante, désamiantage, accessibilité, extension de la chaufferie, réalisation de la vie scolaire, nouveau restaurant scolaire et hall, réhabilitation de 5 classes etc. Vu l’importance de défi architectural, d’autres options ont même été envisagées ! « J’avoue qu’en 2013, l’idée de vendre et de construire un bâtiment  neuf était plus intéressant. Oui, mais l’histoire de Sainte-Marie est ici . La décision est prise en 2014 de consulter des architectes pour un projet répondant aux obligations d’accessibilité, de modernisation, d’amélioration du cadre de vie de l’institution, et à son agrandissement », explique David Bodlet, président de l’OGEC.

Sous l’égide du cabinet d’architecte Sakariba, des choix forts en terme architecturaux ont permis la part belle à l’éclairage naturel, la ventilation naturelle des salles, un choix de matériaux écologiques tel que le bois, sans oublier une qualité acoustique indispensable évidente. La difficulté de ce chantier fut la durée des travaux dans un environnement occupé durant la majeure partie de l’année.

« Une institution dans le 21ème siècle », Christophe Payen, directeur de l’école primaire.

Le cuisinier Henry, l’autre institution de Sainte-Marie…

Ce projet co-construit a exigé un collectif très soudé, OGEC, direction de l’école primaire, et du collège, pour arriver à bonne fin dans un délai raisonnable. Ce chantier avait « le seul but d’améliorer les conditions d’accueil de vos enfants et de plonger pleinement notre institution dans le 21ème siècle », explique Christophe Payen.

Ce groupe scolaire privé s’est doté à travers cette construction/rénovation d’un mobilier très moderne au sein de ses espaces de travail, des écrans tactiles, mais également un restaurant scolaire d’une grande qualité,

« Un beau lieu contaminé de bonne humeur », Christophe Balique, directeur du collège

Le directeur du collège nous plonge un temps dans l’histoire de cette institution :  » En 1894, c’est la collaboration d’un notaire, d’un évêque, et des religieuses, suivis par quelques bienfaiteurs qui ont construit un beau lieu contaminé de bonne humeur « .

Financer un projet immobilier à hauteur de 2 millions d’euros doit s’accompagner de quelques garanties pédagogiques. « Je remercie les élus pour nous avoir soutenu dans cette aventure en considérant que les enfants du secteur privé sont autant des nordistes que les enfants du public. Les parents paient également pour financer ces investissements…, les bienfaiteurs d’aujourd’hui », commente Christophe Balique.

Cet achèvement collectif s’exprime à travers une ambition intacte concernant les futurs chantiers au sein de cette institution Sainte-Marie. « Dans ce genre de projet, la réussite c’est quand à la fin, malgré les aléas, chacun se parle encore. Le défi est relevé et le projet de la chapelle à l’étude  est la preuve de cette réussite », conclut David Bodlet.

En effet, la touche finale serait la rénovation (très) lourde de la chapelle au 1er étage de l’institution Sainte-Marie, une pépite qui attend son financement voire un mécénat bienvenue.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 11 décembre 2018
Christophe Balique Christophe Payen David Bodlet Institution Sainte-Marie Valenciennes
L’institution Sainte-Marie fait sa révolution bâtimentaire
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email