Derrière l’acronyme VAE (Validation d’Acquis d’Expérience) se dresse un outil en faveur de la recherche d’un emploi, d’une reconversion, voire d’une évolution professionnelle interne. Dans cette optique, le « Service Emploi » de la mairie de Condé-sur-l’Escaut a joué la carte de la promotion de ce dispositif en mouvement trop méconnu dans le Valenciennois, et en France plus généralement.

La VAE, un tremplin pour l’emploi !

Ce jeudi 10 janvier 2019, une vingtaine de personnes attendaient déjà dès 8H30 l’ouverture des portes de la mairie de Condé-sur-l’Escaut. Quel était l’objet de cette attente ? Tout simplement, elle résultait d’une volonté d’un public en quête d’informations sur le dispositif VAE (Validation d’Acquis d’Expérience). VAE Quesako ?

Un cadre revisité !

Tout d’abord, il faut expliquer l’outil et sa nouvelle version proposée par le législateur en 2017. De fait, la VAE permet à toute personne de valider une, voire des compétences, à travers un diplôme ou un CQP (Certificat de Qualification Professionnelle). Cette reconnaissance diplômante permet à une personne d’obtenir une promotion, une nouvelle évolution de carrière dans son environnement de travail ou vers un tout autre monde professionnel, voire de trouver un emploi. Pour se convaincre de la pertinence de l’initiative, Josette Rhimini, responsable du service emploi dans la commune de Condé-sur-l’Escaut, pose un chiffre officiel clé : « 80 % des demandeurs d’emplois (inscrits chez Pôle Emploi) validant un diplôme à travers une VAE retrouvent un emploi dans les six mois ». Qui dit mieux ?

Ce dispositif existe depuis janvier 2002 avec la faculté pour un individu, salarié ou bénévole, de faire valider une compétence acquise durant 3 ans voire 5 ans suivant les catégories professionnelles. « La loi du 04 juillet 2017 réduit le nombre d’années (d’heures validées en fait) nécessaires pour bénéficier d’une VAE. Son article 1 réduit dorénavant à une année, 1607 heures d’un ETP (Equivalent Temps Plein), le temps nécessaire pour la reconnaissance d’une VAE.. Pour sa part, le décret d’application est passé en octobre 2017 », explique un partenaire de l’Education nationale présent sur son stand à cette manifestation : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;jsessionid=71F43726FBEA8EAE2B15EA640E497868.tplgfr33s_1?idArticle=JORFARTI000035104186&cidTexte=JORFTEXT000035104177&dateTexte=29990101&categorieLien=id

« La VAE répond à la culture française du diplôme », Grégory Lelong

Depuis 2016, la mairie du chef lieu du Pays de Condé a ouvert un « service Emploi » dont l’objet est l’information, la promotion, la mise en relation des citoyennes, citoyens avec le monde du travail.

Dans cette optique, un salon de l’intérim avec un succès remarqué s’est déroulé en 2018 au sein de la Maison du Peuple. Hier, 10 janvier 2019, c’était la mise en lumière du dispositif de la VAE à travers la présence des partenaires historiques : L’Education nationale, la Région des Hauts-de-France, l’Université Polytechnique Hauts-de-France, le Ministère de l’Agriculture, le Greta, la Mission locale de Condé-sur-Escaut, et le Pôle emploi de Condé-sur-Escaut.

Gregory Lelong

« Ce dispositif est plus spécifique et peu connu. C’est pourquoi, nous avons voulu sensibiliser le public concerné sur ce sujet au sein d’un territoire avec encore 15% de demandeurs d’emploi. Elle permet, via cet outil, de valider des compétences avec un diplôme, la VAE répond à la culture française du diplôme », déclare Grégory Lelong, maire de la commune et vice-président de Valenciennes Métropole. La France n’est pas encore prête à une approche anglo-saxonne basée essentiellement sur la compétence, la capacité à…, et pas le bout de papier permettant de… ! Entre deux, la VAE est de facto l’instrument idoine pour le particulier.

De facto, ce toilettage législatif permet une accélération dans l’utilisation de la VAE par les publics concernés. Sur le terrain, les baromètres du quotidien en la matière sont le Pôle Emploi pour les demandeurs d’emplois, le CAP emploi pour les personnes en situation de handicap en quête d’un travail, et la Mission Locale pour les moins de 26 ans.

« Les qualités professionnelles sont devenues aussi importantes que les compétences acquises afin de trouver un emploi », Karine Wieleski

« La VAE permet de valider un ou plusieurs modules pédagogiques à travers des compétences concrètes », mentionne Karine Wieleski, responsable d’équipe au Pôle Emploi de Condé. Effectivement, l’idée est bien de cibler les besoins, voire les choix professionnels, avec des compétences parfaitement identifiées.

Autre point clé, la conjugaison des compétences avec les qualités professionnelles devient incontournable. En clair, le savoir des bonnes pratiques avec sa capacité à s’intégrer dans une équipe, à transmettre ce savoir faire, devient capital. « Les qualités professionnelles sont devenues aussi importantes que les compétences acquises afin de trouver un emploi », ajoute Karine Wieleski. D’ailleurs, cette réflexion s’inscrit dans une demande générale des entreprises, petites et grandes, souhaitant accueillir avant toute chose un comportement en phase avec le bon fonctionnement de leur entreprise. « Le savoir faire et le savoir être », précise Josette Rhimini.

Pour sa part, David Cauvin, de la Mission locale de Condé, met en exergue les multiples freins à l’emploi. « Nous travaillons dans une bonne dynamique partenariale à lever certains freins périphériques vers la recherche d’un emploi, sur la santé, le logement, le social, etc. ! Nous avons environ 1 500 jeunes identifiés sur la Mission Locale Condé. Après ces obstacles levés, parfois, ils sont perdus, il faut établir avec eux un projet personnalisé ».

Sur la région des Hauts-de-France, les services du Pôle Emploi ont initié 1400 ateliers VAE au bénéfice des demandeurs d’emploi de la région, chiffre sur une année entre novembre 2017 et octobre 2018. « Sur Condé, nous organisons un atelier VAE par mois avec une dizaine de participants », précise Karine Wieleski.

Plus loin encore dans la recherche, car certains de nos compatriotes sont à l’écart de tout, jusqu’à l’absence totale de reconnaissance administrative. « Il faut faire plus pour ceux qui ont le moins », précise Josette Rhimini. Une bonne dose de passion est de facto nécessaire pour ces acteurs de terrain présents durant cette manifestation les yeux dans les yeux avec un public, sur un sujet très pointu, assez fourni durant toute la matinée au sein de l’hôtel de ville. Soulignons également l’appétence historique au travail collectif dans le Valenciennois, indispensable en l’espèce tant le travail en silo pourrait constituer un frein moteur.

Valider un diplôme général ou une Certification de Qualification Professionnelle

L’équipe du Greta Grand Hainaut sur cette manifestation

Autre acteur présent, le GRETA Grand Hainaut, organisme de formation publique avec un catalogue pédagogique pléthorique, s’occupe également de l’accompagnement individualisé des salariés, et tout autre public au regard de la loi, concernés par une VAE. « Les publics sont très divers, dans le domaine du bâtiment, de la logistique, des services à la personne, et plus particulièrement du sanitaire et social. Ce public peut valider un diplôme général, voire une CQP initiée par les branches professionnelles. Cette démarche est notamment financée par la Région des Hauts-de-France », commente un membre du Greta présent sur son stand dédié. Des exemples d’évolution sont concrets avec également des poursuites vers un nouveau cursus pédagogique.« C’est également une possibilité de tremplin professionnel avec la validation d’un diplôme supérieur. Nous avons eu récemment le cas d’un salarié avec un CAP qui s’est orienté vers un BTS (réussi) », ajoute-t-elle.

Un point important avant d’entreprendre toute démarche, la reconnaissance des compétences acquises et des heures associées doit s’évaluer avec l’Education nationale ou via 8 ministères collaborant sur le sujet. « Vous avez un guichet unique à cet effet, Interval (http://interval-vae.fr). Cette plate-forme permet de vérifier la recevabilité de votre dossier », explique une autre membre du Greta présente à Condé.

En conclusion, la VAE devient un réel instrument d’accès à un emploi, à l’ascension professionnelle, voire à une reconversion complète devenue très tendance actuellement. Il n’y a pas de petit pas vers une meilleure situation professionnelle, juste des grands actes individuels…

L’agenda de l’info pratique  :

Le 23 Janvier 2019, une « Rencontre emplois des jeunes » est proposée au sein de l’hôtel de Ville de Condé-sur-l’Escaut.

Le 28 janvier 2019, un atelier VAE sera organisé au sein du Pôle Emploi Condé. Vous pouvez vous inscrire dès à présent auprès du Pôle Emploi de Condé, par téléphone, mail etc., informations disponibles sur pole-emploi.org, et sur http://www.pole-emploi.org/accueil/actualites/la-validation-des-acquis-de-lexp.html?type=article

N’oubliez pas votre CPF (Compte Personnel de Formation) est désormais en euros depuis le 01 janvier 2019, il est indispensable dans la formation tout au long de la vie professionnelle, et par ricochet un outil pour la reconnaissance d’une VAE.

Enfin, l’application APRIL est une source très riche de renseignements sur la VAE, elle est disponible sur http://www.pole-emploi.org/accueil/actualites/2018/rencontre-avec-marie-briche-creatrice-davril.html?type=article ou emploi store.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 10 janvier 2019
Condé-sur-l'Escaut David Cauvin Grégory Lelong Greta du Grand Hainaut Josette Rhimini Karine Wieleski Missions locale Condé Pole emploi Condé UPHF VAE
La VAE est peut-être pour vous !
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email