La cérémonie des voeux du Centre Hospitalier de Valenciennes revêtait un caractère particulier pour ce cru 2019. En effet, sa tenue dans le hall de l’hôpital public Jean Bernard est une première depuis bien longtemps, un changement de philosophie.

(Armand Audegond, président du Conseil de Surveillance)

Une histoire d’accouchements douloureux… !

Au sein d’un territoire avec des indicateurs de santé particulièrement dégradés, l’hôpital public de référence demeure, plus que partout ailleurs, un sanctuaire d’une offre de soins pluridisciplinaire et adaptée. Cette cérémonie de voeux 2019 prend date d’une nouvelle étape du développement du CHV, conformément à son statut d’hôpital public de référence au sein du GHT (Groupement Hospitalier de Territoire).

En première de cordée, le docteur Isabelle Girard Buttaz , la présidente du CME (Commission Médicale d’Etablissement ), effectue sa dernière année à la tête de cette responsabilité éminente, la voix du corps médical pour une communauté de destin.

Dr. Isabelle Girard Buttaz, présidente du CME

Pour sa dernière cérémonie des voeux, Isabelle Girard Buttaz met en exergue quelques temps forts de cette année 2018. L’avènement du GHT, cet outil territorial de santé, constitue une nouvelle donne dans laquelle le CHV a le statut d’hôpital de référence sur le Grand Hainaut, une responsabilité lourde pour tous les acteurs du soin. « Je retiendrais la naissance de la GHT (Groupement Hospitalier de Territoire). Ce fut un accouchement douloureux ! Le bébé est-il viable, va-t-il grossir, se réaliser ? », entame-t-elle.

Ensuite, l’autre événement d’une année 2018 singulière réside dans l’élaboration du Projet d’Etablissement. La philosophie de ce travail s’exprime en 3 points pour la présidente : « D’abord, elle est basée sur une ouverture vers les partenaires, les élus, le public, et vers les patients. A ce titre, un label « hospitalité » sera délivré par les patients eux mêmes. J’invite tous les services à s’emparer de ce sujet. Ensuite, le deuxième axe est l’agilité avec une meilleure transversalité dans la prise en charge. Enfin, nous sommes en responsabilité, car il faut nous adapter aux patients faisant souvent  l’inverse de ce que nous leur demandons. Ce n’est pas une fatalité, il faut revoir notre modèle hospitalier ».

A titre personnel, le Docteur Isabelle Girard Buttaz exerce son métier depuis 1994, soit 25 ans. « Mes 15 premières années au sein de l’Hôtel Dieu, et depuis 2009 dans l’Hôpital Jean Bernard qui fête ses dix ans cette année », conclut-elle.

Cette révolution dans le mode de fonctionnement du CHV va s’articuler grâce à la direction stratégique de cet outil public de santé. Rodolphe Bourret, le Directeur Général du CHV, plante le décor : « Notre Projet d’Etablissement 2018/2023 fut également un accouchement difficile. Il repose sur 4 axes. D’abord, il vise une ouverture. D’ailleurs, cette volonté se traduit durant ce début d’année 2019 avec une cérémonie de voeux, dans le Hall de l’hôpital Jean Bernard, en présence du personnel de santé, les élus, et le public nombreux aujourd’hui. Il serait étonnant que nous commencions cette année vouée à l’ouverture avec une cérémonie fermée au public. De plus, Jean Bernard a dix ans cette année ».

Rodolphe Bourret, Directeur général

Ensuite, l’agilité évoquée également par la présidente du CME, mais également « la recherche et l’innovation, et enfin l’esprit d’entreprenariat », ajoute Rodolphe Bourret. Le simple mot « entreprenariat » était inconcevable dans la sphère publique de santé au début des années 2000, tout comme l’innovation médicale ailleurs que dans les vaisseaux amirals de la santé publique. Cette ambition collective marque « notre capacité à réagir collectivement », conclut Rodolphe Bourret.

Enfin, Armand Audegond, le président du Conseil de Surveillance, clôture cette cérémonie protocolaire. « Merci les amis du CHV », lance-t-il, une façon pragmatique et sympathique de zapper le protocole que l’on n’écoute plus. « Comme à chaque fois, je représente avec beaucoup de fierté le maire de Valenciennes à la Présidence du Conseil de Surveillance. Le CHV est le 1er employeur de l’arrondissement avec 5 200 salariés. Cet hôpital public de recours au sein de la GHT obtient des résultats remarquables et remarqués, notamment avec la 33ème place dans le classement du journal Le Point. Une offre de soins nécessaire et à la pointe de la technologie », conclut-il.

Voilà une ouverture au public 2019 gage en terme de santé publique d’une année riche en défis relevés, et ils sont très nombreux dans le Valenciennois.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 17 janvier 2019
Armand Audegond CHV Dr. Isabelle Girard Buttaz. Rodolphe Bourret
Le CHV veut s’ouvrir sur la cité
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email