La rencontre entre Trith et Sainte-Savine comptant pour la 13e journée du championnat samedi dernier ne restera pas la plus enivrante. Qu’importe, seul le résultat compte. Une victoire pour les joueuses de Fabrice Pontier acquise difficilement même si elles ont toujours fait la course en tête. Une victoire qui leur permet de se maintenir à la 9e place de leur poule.

Un festival de balles perdues

Après trois défaites consécutives, les Trithoises voulaient stopper la série. Au menu Sainte-Savine un adversaire qu’elles avaient déjà battu à l’aller (61-65). Ça démarre bien (4-0) mais ce premier quart-temps est laborieux pour les deux équipes qui enchaînent les imprécisions (12-12). La bonne défense de Sainte-Savine perturbe le jeu offensif trithois. Tout s’accélère dans le deuxième quart-temps. Même si le ballon semble avoir été envoûté par la prêtresse des balles perdues, Trith prend le large grâce aux paniers à trois points de Cindy Nowacki et Louise Bellanger (30-21,15’). Mais attention Sainte-Savine n’a guère l’intention de baisser les bras. Au contraire. La capitaine Maud Lesoudard montre l’exemple (37-36, 25’). Trith ne s’affole pas. Malgré la 4e faute de Juliette Maillard (26’), Trith reprend de l’avance grâce à Aida Fall (49-32, 30’). Pas en réussite à trois points jusque là, l’ex-meneuse du Saint-Amand Hainaut Basket Mélissa Micaletto plante deux banderilles (49-44, 31’). L’intérieure trithoise Aida Fall fait parler sa puissance dans la raquette (54-44, 32’). Layla Sidibé et Amandine Boisgrollier remettent Sainte-Savine sur de bons rails (57-52) mais il est trop tard pour les joueuses de l’Aube. Les supporters trithois sont debout et encouragent pour la dernière minute leurs protégées. Charlotte Doyen ne tremble pas aux lancers francs (61-52). Sainte-Savine met une pression énorme sur le porteur du ballon. Amandine Boisgrollier marque à 3 points (61-55). Sur un choc à l’épaule Cassandra Vêtu s’effondre, après avoir certainement vu des papillons, la numéro 8 trithoise rejoint le banc. Amadine Boisgroillier encore elle marque au buzzer mais Trith s’impose (61-57). Joueuses, staff et dirigeant peuvent partager le clapping de la victoire avec les supporters !

« Nous sommes restées solidaires »

L’entraîneur de Sainte-Savine Said Kouskous analyse la rencontre : « c’était un match plutôt accroché. Il nous a manqué de la discipline, de la justesse technique, de la justesse collective, de la rigueur et de la régularité. Notre niveau d’intensité n’est pas là tout le temps. Nous avons perdu beaucoup de ballons, ça fait trois matchs où nous ne sommes pas appliqués. Ce soir nous avons été trop light sur certaines séquences. La conséquence de cette indiscipline c’est notre manque de réussite. Notre attaque tourne autour des 70 points de moyenne. Je suis frustré par la défaite. Je suis aussi content pour Fabrice qui est un ami, son groupe mérite la victoire. J’espère que Trith se battra comme nous en milieu de tableau ».

L’entraîneur trithois Fabrice Pontier savoure : « ce qui compte c’est la victoire. Nous n’avons pas su tuer le match. Offensivement il nous manque un peu de points, nous avons manqué d’efficacité aux tirs. Nous avons su rester calmes et solides quand Sainte-Savine est revenu. Dès que nous faisons vivre la balle, ça va. Si nous dribblons trop, nous sommes en difficulté. C’est un beau match collectif, toutes les joueuses ont contribué à la victoire. Il faut continuer à garder cet esprit là. Il faudra confirmer dans 15 jours à Calais ».

L’arrière Cindy Nowacki, libérée d’avoir retrouvé son adresse à trois points, souligne la solidarité de l’équipe, « nous avons déjà joué Sainte-Savine, nous savions que c’étaient des guerrières et qu’elles n’allaient rien lâcher. Je suis contente parce que nous n’avons pas craqué face à la pression, nous sommes restées solidaires. J’ai marqué à 3 points mais j’ai surtout bénéficié du travail de mes équipières qui m’ont décalée. Maintenons-nous le plus vite possible pour être libérées ensuite ça serra du bonus ».

Trith – Sainte-Savine : 61-57 (12-12, 22-14, 15-12, 12-19)
Trith : Nowacki C. 13, Vêtu 6, Tadeuszak 2, Maillard 4, Mialoundama 4 puis Coste 3, Bellanger 5, Fall 18, Doyen 4, Nowacki M. 2.
Sainte-Savine : Lesoudard 10, Sidibé 16, Boisgrollier 12, Brookshire 6, Micaletto 8 puis Traoré 2, Bonneau 3, Roulet.

Anne Seigner

Publié par Anne Seigner le 20 janvier 2019
Basket Trith st léger Cindy Nowacki Fabrice Pontier Said Kouskous
(Basket) Face à Sainte-Savine, Trith s’est arraché (61-57)
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email