Après une réunion sans vote en raison du quorum non atteint, le vote du budget primitif a eu lieu vendredi dernier à Saint-Saulve, sans avoir besoin de quorum. Il n’y avait que 17 élus du SIMOUV (23 excusés, 8 pouvoirs) pour y prendre part… Le syndicat des transports valenciennois va racheter des bus pour remplacer un parc vieillissant, va prendre en charge la gratuité pour les moins de 25 ans et investir dans des navettes pour le centre-ville de Valenciennes.

Budget adopté

Le budget primitif pour l’exercice 2019, « un morceau important de l’exercice » précise Anne-Lise Dufour, la Présidente du syndicat. Les dépenses réelles sont de 72 206 491,47 € dont 1% « seulement pour les charges de personnel ». Deux embauches sont en cours : un responsable des transports-déplacements et un chargé de mission urbanisme et évaluation du SCOT. Plus de 83% du budget de fonctionnement est consacré à la délégation de service public attribué à RATP Dev.

Fabien Thiémé, le maire de Marly, remercie le Simouv pour son « étroite collaboration », cité des castors et pour son « initiative heureuse concernant le transport des collégiens et lycéens pour faire face au désengagement du Département ».
Au moment du vote Pascal Vanhelder tient à préciser que « ce n’est pas un oui franc et massif. J’avais émis des réserves, je les maintiens. Il n’est pas satisfaisant que la contribution des agglos soit la plus faible de France et qu’elle diminue. Je n’insisterai pas, ce n’est pas un signe d’une politique dynamique ».

Le budget est adopté à l’unanimité.

Les investissements

Le renouvellement du parc d’autobus est estimé à 2 016 944 €. Le parc étant vieillissant, de nouveaux bus diesel seront achetés. La loi oblige à acheter des véhicules propres à partir de 2020, ce qui laisse au Simouv le temps de choisir le meilleur mode alternatif au diesel.

2 000 000 € seront dédiés à l’acquisition des navettes de centre-ville. « Je souhaite une desserte gratuite (au départ des parking relais) avec une récurrence régulière et des temps de trajet court et que ça démarre début septembre ».

Le système de sécurité qui déclenche un freinage d’urgence en cas de problème a perturbé la ligne T2 au point de mettre en place des ramassages en bus à la place des trams. Le 27 avril un nouveau test (KFS) aura lieu. S’il est concluant, les recâblages seront faits pour la fin d’année. Ces travaux de rénovation sont estimés à 1,8 millions d’euros pour remettre en marche la ligne T2. « Je n’ai aucune certitude », sur la date de fonctionnement optimal de la ligne T2.

Pascal Vanhelder ne peut faire que la moue concernant le montant alloué à la mise en œuvre du schéma directeur cyclable : 50 000 €.

Subventions des agglos en baisse

Le versement transport des entreprises est la principale recette du syndicat (à 65 %). Les subventions des agglos (Valenciennes Métropole et la Porte du Hainaut) ne représentent que 17 %. L’année dernière ces subventions étaient de 3 700 000 € chacune. Cette année elles seront de 2 500 000 chacune. « Nous avons baissé la demande, nous sommes les seuls à le faire ».

Gratuité pour les moins de 25 ans

Dès le 1er septembre, la gratuité des transports (train, bus et tram sur le périmètre du SIMOUV) sera étendue aux moins de 25 ans. Ils pourront voyager gratuitement avec le Pass&Go (carte qui leur coûtera 20 €). Anne-Lise Dufour cite l’exemple de Dunkerque, la ville maritime sert de laboratoire en matière de gratuité des transports.

Gérard Delmotte s’interroge « combien ça coûte ? ». « C’est un peu difficile à savoir », répond Anne-Lise Dufour, « nous connaissons les abonnements mais comment évaluer le nombre de tickets unitaires. Nous sommes encore en négociation avec le délégataire, le coût serait de 2,7 millions d’euros, c’est à ajuster. Je salue la volonté du délégataire de nous suivre, il prend en charge 200 000 € pour les -25 ans et 600 000 pour les -18 ans ».

Pascal Vanhelder tire la sonnette d’alarme, « il sera impossible de revenir en arrière pour demander après aux -25 ans de payer. A Dunkerque ceux qui prenaient leur voiture la prennent toujours, ceux qui prenaient le bus, le prennent davantage et ceux qui marchaient prennent le bus. Je suis circonspect, si nous nous engageons c’est pour longtemps ». Le vice-Président s’abstiendra de voter la mise à jour de la gamme tarifaire.

Anne-Lise Dufour voit les choses autrement, « plus nous apprendrons aux jeunes de se déplacer en transport en commun, plus ça sera naturel. Ce sont des habitudes à prendre. La gratuité pour les moins de 25, nous sommes capables de l’assurer financièrement, les feux sont au vert. Le versement transport est dynamique ».

Joël Dordain est pour la gratuité, « je l’ai défendue, c’est une nécessité sociale et nous irons vers plus d’écologie ».

Anne Seigner

Publié par Anne Seigner le 15 avril 2019
Anne Lise Dufour Gérard Delmotte Joël Dordain Pascal Vanhelder SIMOUV
(SIMOUV) Le budget primitif voté !
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email