Depuis le 09 avril 2019, un nouveau commerce solidaire est ouvert au 14 rue des Brèches (Place Poterne) à Valenciennes en lieu et place de l’ancien Big Bazar. Il s’appelle ATRIA, rentrons pour une visite avec Cendrine Roussy, la responsable de ce site issu de l’ESS (Economie Sociale et Solidaire).

(Cendrine Roussy et Elise Szczepanski entourant un meuble transformé par la Ressourcerie)

Cendrine Roussy : « Nous ne vendons que des objets uniques… recyclés ! »

Ce projet ATRIA remonte au début de l’année 2017 sous l’impulsion de Jean-Pierre Pagniez, directeur général de C2RI Le Maillon, association actrice dans le champ de l’insertion très reconnue sur le Valenciennois. Son site principal, la Ressourcerie, se situe sur Anzin faisant suite à un déménagement de son ancien local Quai des Mines, trop vétuste à Valenciennes.

Création de vêtements par l’atelier 4 épingles

Cette réflexion économique et solidaire fut partagée avec d’autres acteurs de l’insertion, La Ferme des Hauts de Lorette sur Condé-sur-l’Escaut, l’Atelier 4 épingles à Valenciennes, et le restaurant La Cantine de Joséphine à Valenciennes. « Cette idée d’une structure commerciale et solidaire, baptisée ATRIA, fut actée par ces 4 associations. Puis, ils sont partis à la recherche d’un local », précise Cendrine Roussy.

Chemin faisant, l’ancien Big Bazar rue des Brèches a quitté cet immense local avec plus de 1 000 M2 disponible, une surface quasiment inexploitable par une entreprise privée. Dans l’optique d’un espace partagé,  l’association « C2RI s’est portée acquéreur de ce local le 01 avril 2018, mais nous avons eu des travaux complémentaires en terme de sécurité. L’entreprise d’insertion ATRIA est donc le locataire du C2RI Le Maillon, et nous avons ouvert juste un an après », précise-t-elle.

Commerce et insertion

Cette installation a d’abord pour objet d’insérer des personnes à travers l’acquisition de compétences, visant à lever les freins de l’employabilité. « Nous sommes trois sur cette exploitation, une permanente, et deux personnes en CDDI », précise la responsable.

Meubles transformés par la Ferme des Hauts-de-Lorette

L’autre particularité de cette exploitation près de chez vous est son volet environnemental. En effet, sur 750 M2 d’un seul tenant, vous avez des meubles transformés par la Ressourcerie, voire la Ferme des Hauts-de-Lorette.  » Ces deux associations sont montées en compétences puisqu’elles ne faisaient que du recyclage sur leurs sites respectifs. Ici, ce sont des produits recyclés, mais transformés ! « , précise-t-elle. Autre acteur incontournable dans cette opération singulière, l’atelier des 4 épingles réalise des créations de vêtements et de sacs, mais c’était déjà le cas dans son exercice habituel, contrairement aux deux autres associations. « D’ici la fin de l’année, nous achèverons les 350 M2 restants dans le cadre d’ateliers participatifs, cuisine, travail du bois… », poursuit Cendrine Roussy.

Enfin, un point de convivialité majeur, la Cantine de Joséphine (Place des ilôts à Valenciennes) livre des repas chaque jour. « Pour cette entreprise ESS, c’est également un moyen de développer son volet traiteur », ajoute la responsable de ce nouveau commerce ESS.

Un emploi, une histoire

Pour ces actrices du quotidien chez ATRIA, cette nouvelle activité constitue un défi total. « Je suis arrivée en octobre 2017 afin de participer à la co-construction de ce projet unique, et innovant. C’est un challenge, un enrichissement humain. Personnellement, c’est une reconversion. J’étais en recherche d’emploi, mais précédemment je travaillais dans le commerce international. Cela constitue une reconversion totale, un nouvel engagement pour moi ! », précise Cendrine Roussy.

Une salariée présente, Elise Szczepanski, était également en recherche d’emploi. « Avant, je travaillais dans le BTP. Ici, le concept est génial », souligne-t-elle. « Je l’ai recruté grâce à une recommandation de Pôle Emploi », précise Cendrine Roussy.

A découvrir très vite

Outre la prochaine découverte de ce site par les curieux, voire acheteurs, il faut mettre en exergue que le stock change chaque semaine. « Je suis livré tous les vendredis. Nous ne vendons que des objets uniques… recyclés ! », conclut Cendrine Roussy. Nous sommes presque devant un cycle parfait en terme environnemental.

Il faut souligner également que ce type de projet structurant est impossible sans un partenariat très solide. Ce fut le cas pour ATRIA avec le soutien financier de Valenciennes Métropole, la région des Hauts-de-France, la DIRECCTE, la Fondation des Lumières, et (en cours) la Fondation du Crédit Agricole.

Ouvert du mardi au samedi de 10H30 à 19H, ATRIA est à voir et à revoir au 14 rue des Brèches à Valenciennes !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 16 avril 2019
Atelier 4 épingles C2RI Cendrine Roussy Elise Szczepanski La cantine de Josephine La Ferme des Hauts-de-Lorette
ATRIA, commerce solidaire à Valenciennes
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email