En vigueur depuis le 22 mars 2019 sur l’arrondissement de Valenciennes, le dispositif des « Emplois Francs » connaît un démarrage remarqué sur ce territoire. Dans cette optique, une cérémonie protocolaire s’est déroulée ce mercredi 24 avril au sein de la Sous-Préfecture de Valenciennes afin de mettre en exergue les premiers contrats signés.

(Visuel responsables et salarié de la Boulangerie Santraine)

Le chômage diminue dans le Valenciennois

Jamais à l’abri d’une bonne nouvelle, le Sous-Préfet a souhaité entamer sa locution par cette information positive. « En douze mois, le chômage a baissé d’un point. Nous passons de 15,5% à 14,5%. Toutes les actions menées en faveur de l’emploi ont porté leurs fruits, ce résultat est encourageant. Toutefois, nous notons que l’accès à emploi est plus difficile dans les quartiers prioritaires (QPV Quartiers Politique de la Ville) avec parfois une discrimination à l’embauche », commente le Sous-Préfet de Valenciennes, Christian Rock.

Pour le Conseil départemental du Nord, très engagé dans le retour à l’emploi des allocataires du RSA, Geneviève Mannarino s’exprime : « Nous sommes passés de 116 000 allocataires en 2015 à 107 972 allocataires en 2019. Notre objectif est de passer de l’insertion sociale à l’insertion professionnelle. Ensuite, pour atteindre cet objectif, nous avons constaté qu’il fallait intervenir le plus vite possible, dès le premier mois d’inscription. Enfin, nous fûmes le 1er département à signer une convention avec l’Etat dans le cadre du plan pauvreté ».

Des « Emplois Francs » sur le Valenciennois

La suite de cette manifestation fut une présentation bien cadencée des premières entreprises profitant de ce dispositif. Le principe est simple ! Une entreprise du Hainaut embauche un citoyen(ne) résidant dans un QPV dans le Valenciennois, un demandeur d’emploi depuis au moins six mois, pour un CDI ou un CDD d’au moins six mois avant le 31 décembre 2019. Si toutes ces conditions sont réunies, vous bénéficiez d’un soutien financier de l’Etat à hauteur de 15 000 € pour un CDI sur trois ans, ou de 5 000 € sur deux ans pour un CDD.

Force est de constater, après plus de 1 800 contrats sur la Métropole Lilloise, que les premières initiatives sur le Valenciennois sont prometteuses. Les services de la Sous-Préfecture ont donc réuni les chefs d’entreprises et les premiers bénéficiaires des « Emplois Francs ».

Toutes les entreprises sont concernées, Toyota comme la Boulangerie Santraine. « Nous sommes une boulangerie artisanale avec une cuisson du pain au feu de bois, mais nous proposons aussi de la pâtisserie, viennoiserie… Installés à Condé-sur-l’Escaut rue Gambetta, nous venons de reprendre, depuis février 2019, une boulangerie rue de Mons à Valenciennes (ex banette). Nous avons sept salariés dont des appentis », explique Mme Santraine. Mais également, un « Emploi Franc » signé ce mercredi 24 avril 2019 en Sous-Préfecture de Valenciennes.

Pour cet évènement, le patron de Toyota Onnaing, Luciano Biondo, était présent. « Je profite de cette manifestation pour rappeler notre engagement sur le Valenciennois. Nous visons une production de 300 000 véhicules d’ici 2020. Aujourd’hui, nous frisons les 260 000 voitures. Nous devons embaucher 700 CDI pour y arriver dont 150 en quartier prioritaire », explique Luciano Biondo. Ce développement industriel est  possible grâce à un investissement massif, très médiatisé, de la marque Toyota. « On dit toujours qu’en France le dialogue social est trop difficile. Je ne crois pas. D’ailleurs, nous avons co-rédigé un projet social avec les syndicats. Nous ne sommes pas toujours d’accord sur tout, mais nous avançons ensemble », ajoute-t-il. Durant cette intervention, la phrase la plus importante fut sans doute « les grandes entreprises ont un devoir d’exemple ! ».

Au fil de la cérémonie, les entreprises ont défilé avec une présentation rapide et les salariés bénéficiaires du dispositif « Emplois Francs » : Altimance, spécialisée dans l’assistance utilisateurs, la société vise les 300 salariés d’ici 2020, Comdata, comme son nom l’indique exerce son activité dans l’économie digitale, Etiklog dans la logistique E-Commerce, Farinaux dans la fabrication d’éléments de construction bois, Gaz Service dans les services énergétiques, et Machine 3D dans le domaine de l’impression 3D.

A chaque fois, les entrepreneurs ont souligné l’excellent partenariat avec l’organisme Pôle Emploi sur cette nouvelle opportunité en faveur de l’emploi, mais également pour leur travail au long cours. A cet effet, les 5 agences du Valenciennois (Valenciennes, Anzin, Denain, Condé-sur-l’Escaut, Saint-Amand-les-Eaux) ont collaboré activement sur ce dispositif « Emplois Francs ».

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 24 avril 2019
Boulangerie Santraine Emplois Francs Luciano Biondo Sous-Préfecture Toyota Valenciennes
Des Emplois Francs pour les quartiers prioritaires
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email