Le syndicat public, l’Eau du Valenciennois, poursuit sa démarche qualité. En effet, la consommation de l’eau constitue sans ambiguïté un enjeu majeur pour les usagers, tant pour son coût associé que pour la préservation de la ressource. Dans cette optique, le syndicat public et le Groupe SUEZ lancent une application inédite sur mobile afin de suivre en temps réel sa consommation, et bien plus encore.

(Renaud Camus, Jean-Roger Berrier)

L’Eau du Valenciennois lance son application Coach Cons’eau

Ce syndicat public dédié à l’eau consommé par les habitants de 25 communes dans le Valenciennois court après plusieurs objectifs, la qualité de l’eau et sa consommation maîtrisée par l’utilisateur final. « Comme service public, notre objectif est de répondre aux besoins des usagers. De plus, l’économie d’eau est un enjeu collectif », indique en propos liminaire Jean-Roger Berrier, le Président du Syndicat des Eaux du Valenciennois.

L’intérêt collectif est d’autant plus évident que le Préfet de Région a publié un arrêté de sècheresse très récemment, il faut surveiller la ressource des nappes phréatiques. Cette information appelle à tordre le cou à une légende. « Suite à notre enquête auprès de nos usagers, une personne sur deux croit que l’eau du robinet provient d’une station d’épuration. Non, l’eau du robinet est pompée exclusivement dans les nappes phréatiques », précise Marielle Harbonnier, en charge de la communication sur le Valenciennois pour le Groupe Suez. « D’ailleurs, c’est une eau récupérée entre 45 et 60 mètres de profondeur, elle est de bonne qualité », poursuit le président.

Ensuite, l’Eau du Valenciennois a souhaité relever le défi de la consommation d’eau au robinet. Cette même enquête a mis en lumière les freins à cette pratique : un manque d’habitude suite à un héritage local historique, une réticence sociale, sans oublier l’absence de prise en compte du volet environnemental. En résumé, le challenge vient de loin concernant les 67 000 foyers clients dans le Valenciennois.

« Dès septembre 2019, une partie de notre réseau d’eau sera décarbonatée », Renaud Camus

Pour atteindre cet objectif ambitieux compte tenu du passif vu ci-dessus, on ne s’étonne pas des chiffres à la clé. « Le Valenciennois a le plus bas taux de France de consommation d’eau du robinet, 45%, contre 75% en moyenne nationale », précise Jean-Roger Berrier.

Via le délégataire, le Groupe Suez, une opération de décarbonatation de grande envergure est lancée dès 2019. « Dès septembre 2019, une partie de notre réseau d’eau sera décarbonatée (retrait du calcaire), le chlore sera supprimé, et le goût amélioré. Sur les communes (clientes), cette opération se déroulera en 3 temps d’ici fin 2020, la première phase se déroulera en septembre 2019 », précise Renaud Camus, le Directeur Agence Grand-Hainaut de Suez.

« 670 000 M3 d’économie d’eau sur une année », Jean-Roger Berrier

En corollaire à cette démarche qualitative, il est impératif de veiller au bon état du réseau, voire son utilisation… « Nous avons installé 150 mouchards sur les poteaux et bornes d’incendie, puis contacter les services de toutes les communes concernées », précise Jean-Roger Berrier.

Dans la suite logique, le renouvellement du réseau contribue à cette économie d’eau.« Aujourd’hui, tout le Valenciennois est équipé de télérelève via des compteurs connectés. Plutôt qu’un passage d’un agent par an, votre consommation est relevé en temps réel. Avant, vous pouviez avoir une fuite non détectée pendant 11 mois… ! », déclare Renaud Camus. Ce déploiement a mis deux ans, il s’est achevé en mars 2019 pour un budget d’investissement de 6,5 millions d’euros. « Depuis cette connexion des compteurs, sur 5% des usagers, soit 3 700 foyers, nous avons détecté des fuites. En une année, nous avons économisé 670 000 M3 d’eau », ajoute-t-il.

« 800 familles contactés par an », Marielle Harbonnier

Dans cette optique d’une chasse au gaspilage, le délégataire s’emploie également à rencontrer les consommateurs. « A travers l’association Interface, nous organisons des médiatisations avec les usagers connaissant des difficultés financières. De même, nous les conseillons sur les bons gestes, les bonnes pratiques, comment limiter leur consommation. Nous rencontrons 800 familles par an dans le cadre de ces médiations », commente Marielle Harbonnier.

L’application Coach Cons’eau, outil d’économie numérique… de proximité !

Bien sûr, l’évènement du jour était le lancement d’une application numérique afin de maîtriser sa consommation d’eau. Certes, il existe pléthore d’applications sur les éco-gestes. Par contre, l’innovation de celle-ci est sa connexion avec sa propre consommation. « Ce service innovant est une première en France », précise Renaud Camus.

Pourquoi ? De fait, cette application va vous informer de votre consommation à l’instant « T » en litres, avec une traduction en euros. Elle vous informera également d’une surconsommation avérée. L’exploitant du réseau vous proposait déjà un service « Alerte Fuite » accessible grâce un identifiant figurant sur votre facture, mais cette application sera encore plus réactive. L’idéal serait que les 67 000 clients utilisent cette application. « Bien sûr, le service Alerte va continuer pour tout signalement d’une fuite. Nous devons conserver les deux possibilités pour les usagers », précise Jean-Robert Berrier.

Coach Cons’eau vous propose également l’analyse précise des postes de consommation, bain, douche, sanitaire etc. chez vous ; ces données pourraient révolutionner les pratiques internes avec des informations tangibles. A titre d’exemple, 1 minute de temps de douche en moins (récurrente) génère une économie de 48 €/an, un pommeau de douche performant permet d’économiser 97 €/An…, la liste est longue où la modification très relative de votre comportement a une incidence majeure sur votre consommation finale.

Outre ces informations précieuses, des temps de jeux « sont suggérés sous forme de challenge. Bien sûr, ces défis sont en liaison avec la composition familiale. Chaque jour, l’application vous proposera des chalenges personnalisés », conclut Renaud Camus.

Enfin, vous pourrez comparer l’eau potable aux eaux minérales sur le marché, les données comparatives ne manquent pas de sel… !

Cette application baptisée « Coach Cons’eau » est disponible dès ce vendredi 26 avril sur tous les supports mobiles. Télécharger « Coach Cons’eau » dès maintenant, plus d’infos sur https://leauduvalenciennois.fr

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 25 avril 2019
Coach Cons’eau Jean-Robert Berrier L'Eau du Valenciennois Marielle Harbonnier Renaud Camus
La maîtrise de l’eau avec Coach Cons’eau
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email