Pour cette cérémonie d’hommage aux policiers Morts pour la France, empreinte d’émotion, un soleil radieux illuminait cette cour magnifique de la Sous-Préfecture de Valenciennes. Un temps de mémoire avec une remise de 20 médailles à des femmes et des hommes remarquables dans l’exercice de leur métier, mais également Thierry Courtecuisse, Commissaire divisionnaire, chef de la CSP de Valenciennes Agglomération, recevant la médaille de Chevalier dans l’Ordre national du Mérite (visuel Thierry Courtecuisse).

(Le Sous-Préfet remet les Médailles d’honneur de la Police)

Christian Rock, Sous-Préfet de Valenciennes : « Un hommage actuel pour nos héros du quotidien »

Rien n’est moins banal que d’assurer la sécurité publique des concitoyens. A chaque fois… « c’est une histoire personnelle. Il y a 75 ans, partout en France, les policiers ont fait le choix de la résistance et ont pris le maquis. La police ne cède pas pour défendre la République », déclare le Sous-Préfet de Valenciennes.

Toutefois, cette cérémonie n’évoque pas seulement une mémoire lointaine, la douleur est à portée de main, trop récente. « C’est un hommage actuel pour nos héros du quotidien. En 2018, 11 policiers ont perdu la vie, et déjà 3 en 2019. Ils étaient tous en service commandé, Morts pour la France ! », poursuit le Sous-Préfet de Valenciennes.

Cet hommage s’est accompagné d’une remise des Médailles d’honneur de la Police à 20 agents des forces de l’ordre, mais également à la remise de la médaille de Chevalier dans l’Ordre national du Mérite à Thierry Courtecuisse, Commissaire divisionnaire, chef de la CSP de Valenciennes Agglomération. A ce titre, le Sous-Préfet se félicite de cette collaboration fructueuse… « nous connaissons notre chance de travailler avec Thierry Courtecuisse », déclare Christian Rock.

« Cette distinction m’honore et m’oblige », Thierry Courtecuisse

Thierry Courtecuisse

S’exprimant en dernier après une pluie de compliments, le récipiendaire s’est attelé à résumer le fond et la forme de cette distinction méritée à l’énoncé de son parcours très international (Ukraine, Tchad, etc.), et très ultra-marin (Guyane, Guadeloupe, la Réunion, Nouvelle-Calédonie), mais également très sportif avec une direction de la sécurité du Parc des Princes sans oublier une responsabilité sécuritaire dans le déroulement de la Coupe du Monde 98. Avec une émotion presque indicible, Thierry Courtecuise est revenu sur les fondamentaux de son engagement, notamment son appétence pour le terrain. « J’ai toujours mis un point d’honneur à être avec eux sur le terrain », commente-t-il.

« C’est le fruit d’un collectif multi-factoriel. Cette distinction m’honore et m’oblige d’avantage. Je suis très fier d’avoir reçu cette médaille le jour de cet hommage aux policiers Morts pour la France, devant mes hommes, avec eux, c’était le jour… ! », poursuit-il.

« Thierry Courtecuisse est habité par le sens du devoir », Jean-François Papineau

Jean-François Papineau à la tête de la direction départementale de la sécurité publique du Nord, la plus importante de France, met en exergue les qualités du récipiendaire. « Thierry Courtecuisse est habité par le sens du devoir, sa capacité à analyser toutes les circonstances, son expertise est reconnue. Enfin, je veux dire ici que derrière tous les policiers, il y a une famille. Je veux rendre ici un hommage aux familles sans qui le policier est moins fort, moins efficace », commente Jean-François Papineau.

Une cérémonie pleine d’émotion où les noms égrenés lentement des policiers Morts pour la France en 2018 ont résonné dans cette cour majestueuse ; cette intensité s’est prolongée à travers la distinction du commissaire divisionnaire dont l’origine est sans doute l’esprit de corps, l’engagement entier du corps de la Police souvent malmené durant ces derniers mois. Un temps d’arrêt ce 23 mai avant de reprendre un quotidien héroïque… !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 24 mai 2019
Thierry Courtecuisse
Un hommage « actuel » aux policiers Morts pour la France
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email