Bien sûr, les maires du Valenciennois se rassurent en soulignant que ce n’était que les Européennes etc., mais le résultat est très concret. Cette élection européenne a vu une participation inédite de la population française, pour une liste nationale avec mécaniquement une étiquette politique marquée avec le résultat que l’on connaît.

Tout d’abord, il faut oublier les histoires de personnalités pour toute commune de plus de 1 000 habitants, les municipales seront un vote à connotation nationale avec un soupçon de dégagisme prononcé. Le ou la sympathique maire etc., c’est fini…, c’est un élu(e) avec une étiquette nationale point barre, c’est l’enseignement de ce scrutin. Le Président de la République a personnalisé toutes les élections à venir jusqu’à la présidentielle 2022, c’est un pari osé pouvant s’avérer payant, mais très impactant sur des territoires comme le Nord de la France  ! Donc, entre temps, les élections intermédiaires vont pâtir ce cette donne ultra politisée en terme national au détriment d’une candidature locale ancrée avec un bilan, ça c’était la polarité politique avant 2017. Nous venons de voir sous nos yeux la traduction de l’explosion du corpus politique national en 2017, elle s’est vérifiée, c’est valable en local, seul un ego mal placé ou un aveugle ne le voit pas !

Sur les 82 communes du Valenciennois, c’est un tsunami du Rassemblement National, pour résumer les résultats, il suffit d’analyser les données des quatre communes les plus importantes du Valenciennois. :

Denain : Le Rassemblement National vise cette commune de près de 20 000 habitants, cette liste sera sans doute poussée par Sébastien Chenu qui devrait sans doute se positionner en fin de liste afin de booster une candidature RN pour cette campagne municipale intense. Le RN est ultra-favori dans une commune où ce parti écume le terrain, c’est peu de le dire.

RN : 44,35 %

France Insoumise : 10,16%

LREM : 9,09%

P.S et partis associés : 7,04%

EELV : 5,45%

LR : 2,51%

Condé-sur-l’Escaut : Le Rassemblement National est moins implanté, mais obtient un score très significatif, la surprise pourrait venir d’un second tour avec une France Insoumise très présente sur le terrain dans le chef lieu du Pays de Condé.

RN : 38,38 %

France Insoumise : 11.03%

LREM : 10,40%

EELV : 6,21%

PS et partis associés : 3,34%

LR : 3,25%

Saint-Amand-les-Eaux : Sur la ville centre de l’Amandinois, le panorama est différent. Certes, le RN établit encore un score impressionnant, mais LREM reste placé tout comme le PCF. Par contre, LR tout comme l’UDI vont devoir revoir leurs ambitions à la baisse, voire chercher des alliances plus larges pour survivre… !

RN : 33,05%

LREM : 16,75%

EELV : 10,44%

PCF : 10,39%

France Insoumise : 5,50%

LR : 4,28 %

PS et partis associés : 4,14%

Valenciennes : Là, c’est la claque politique monumentale. Jamais le FN, RN aujourd’hui, ne s’est réellement implanté sur la ville centre, au maximum un vote périphérique influençant très peu le résultat final. Clairement, si le staff parisien du RN analyse ces résultats, il verra de suite que l’impensable est possible, la ville de Jean-Louis Borloo, et de son maire actuel encore encensé pour le gouvernement mardi dernier, peut basculer face à une candidature crédible du RN, et même pas par un cador. Le RN est à 0, 10 % de LREM, une majorité municipale regroupant l’UDI (4,12%) et LREM (24,40%).

Le report des voix au second tour pourrait être mécanique dans les communes du Valenciennois, un front républicain à l’envers, c’est ce qui menace toutes majorités en place, il faut le dire, c’est une réalité politique !

LREM : 24,40 %

RN : 24,30

EELV : 10,65%

France Insoumise : 7,06 %

LR : 7,02%

PS et partis associés : 4,16 %

UDI : 4,12%

Ces résultats feront-t-ils réfléchir les majorités en place, ce n’est même pas sûr, c’est la grande leçon (également) de ce scrutin, ils ne comprennent pas comment cela est possible ! C’est le temps des alliances politiques où la soirée d’hier n’a pas existé réellement… !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 27 mai 2019
Election européennes 2019
Le Rassemblement National écrase cette élection européenne dans le Valenciennois
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email