Dans un décor bucolique à souhait, la Porte du Hainaut a inauguré sa 22ème halle sur la commune de Thun-Saint-Amand. Elle s’inscrit dans cette dynamique en faveur des communales rurales de moins de 3 000 habitants. Pour la première fois, cette manifestation était couverte, également, par un drone piloté par un prestataire bénéficiant de toutes les autorisations légales, autre temps, autre époque !

Alain Bocquet : « Aujourd’hui, les halles bénéficient d’un assentiment général »

Depuis la 1ère à Millonfosse en 2011 à celle de Thun-Saint-Amand en 2019, puis Brillon inaugurée le 31 août prochain (23ème), la création de ces halles de la Porte du Hainaut au coeur des communes rurales a gagné son pari. « Au démarrage, tous les maires n’étaient pas favorables. Aujourd’hui, les halles bénéficient d’un assentiment général, elles favorisent le circuit-court, permettent des manifestations communales, se transforment en salle de réception etc., elles ont des fonctions multiples. D’ailleurs, certains opposants à ces installations les réclament », explique Alain Bocquet.

Vue de la Halle de Thun-Saint-Amand

Cette 22ème réalisation sur Thun-Saint-Amand se situe au sein du cadre le plus champêtre de toutes les halles de la Porte du Hainaut, à deux pas d’un étang entouré d’un chemin de promenade, un City-stade juste à coté, un espace apaisé… que du bonheur !

Et comme une nouvelle mandature communautaire se profile en avril 2020, certains édiles veulent des garanties sachant qu’Alain Bocquet ne se représentera pas comme Président de la Porte du Hainaut. « La 4ème vague entamée avec Thun-Saint-Amand se poursuit sur Brillon (2019), Wavrechain-sous-Denain et Marquette-en-Ostrevant en 2020, Bousignies et Rumegies en 2021, et Emerchicourt (nouvelle commune de la CAPH) et Hélesmes en 2022 », poursuit Alain Bocquet.

A cette occasion, les services de la Porte du Hainaut ont édité un document de belle facture reprenant les 23 réalisations de Halles (y compris Brillon). « Certains maires, comme celui de Rumegies, ont tenu à ce que cette programmation soit inscrite sur ce document au cas où.. », lance Alain Bocquet. En effet, compte tenu d’un temps de travaux de 5 à 10 mois environ, les halles en 2020 sont assurées, mais en 2021 et 2022, le nouvel hémicycle poursuivra-t-il ces réalisations dans les communes rurales ?

« Au départ, je voulais récupérer ces fonds pour un autre projet », Jean-Noël Broquet

Le coupé de ruban…avec un drone

Pour l’édile de Thun-Saint-Amand, ancienne commune de la CCRVS, la construction d’une halle n’était pas son premier choix. « J’ai demandé au Président si je pouvais disposer des fonds dédiés à cette halle pour un autre projet. La réponse fut négative, car les fonds de concours étaient à disposition pour des projets locaux, 300 000 € pour notre commune, ce qui n’est pas négligeable. Là, c’est un projet de la Porte du Hainaut », commente le maire de la commune, Jean-Noël Broquet.

Le projet fut rapide. Lancé fin 2017 avec une validation des plans durant l’été 2018 : « La durée des travaux fut de cinq mois, un temps express », précise Alain Bocquet.

Concrètement, l’entreprise retenue pour cette réalisation fut celle choisie pour l’école. « De fait, cette halle est dans la continuité architecturale avec l’école communale », poursuit le maire.

Enfin, le premier magistrat glisse un voeu en passant « notre église mériterait un coup de jeune », allusion au programme ambitieux de rénovation des églises entrepris par la Porte du Hainaut. Rappelons que la commune est propriétaire des bâtiments cultuels depuis la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat en 1905. A ce titre, Jean-Marie Launay, ancien vicaire épiscopal sur le Diocèse de Cambrai, a reçu une nouvelle affectation validée début avril 2019 par Monseigneur Vincent Dollmann. En effet, cette mission a pour objectif de collaborer et d’échanger avec les maires de tout le diocèse de Cambrai (très vaste/près d’un million d’habitants) concernant l’état, parfois très alarmant, des églises dont la propriété est communale, c’est à dire édifiée avant 1905. Cette mission sera effective le 01 septembre 2019.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 7 juillet 2019
Alain Bocquet Halle semi-couverte Jean-Noël Broquet. Thun-Saint-Amand
La Halle de Thun-Saint-Amand in vivo
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email