Yves Dusart, 1er adjoint de la commune de Saint-Saulve, lance la campagne municipale, comme candidat, d’une liste baptisée « Unis et Dynamiques pour l’avenir de notre ville ». Cécile Gallez, la maire emblématique de Saint-Saulve, était présente pour apporter son soutien indéfectible à Yves Dusart.

Cécile Gallez : « Je soutiens Yves Dusart, il est intelligent, actif et a des idées ce qui n’est pas le cas de tout le monde »

Impossible de parler de Saint-Saulve sans évoquer le nom de Cécile Gallez. Pourtant, une page de l’histoire de cette commune va s’ouvrir avec un nouvel édile en mars 2020. « A 84 ans, j’ai passé l’âge d’avoir des regrets. Bien sûr, je serai très émue avec un pincement au coeur, c’est normal après 42 ans de mandat. J’ai demandé depuis un moment à Yves s’il voulait emmener une liste pour devenir maire. Il a pris le temps de la réflexion avant de dire oui. Je soutiens Yves Dusart, il est intelligent, actif et a des idées ce qui n’est pas le cas de tout le monde. Je ferai le maximum pour épauler cette liste sans ingérence aucune sur le programme et les choix de tels ou tels colistiers », explique Cécile Gallez.

Pas de couleur politique

Yves Dusart s’inscrit dans les pas de Cécile Gallez sur l’obédience politique. « Je n’ai jamais demandé à un(e) élu(e) de la majorité sa couleur politique. Cela n’avait aucune importance pour moi ! », précise la maire de Saint-Saulve. Dans cet esprit, Yves Dusart le revendique haut et fort. « Je n’ai jamais été carté dans un parti politique. Pour les colistiers, le seul parti est les Saint-Saulviennes et Saint-Saulviens. Il n’y a eu aucun compromis sur qui est dans la liste ou pas, aucune promesse de poste, zéro négociation. Par contre, notre dénominateur commun est la validation sans réserve de l’héritage de Cécile Gallez. Son bilan est bon ! Bien sûr, la politique est adaptée aux besoins en 2020 et après », entame Yves Dusart.

Sur cette commune de 11 200 habitants, le nombre de colistiers, avec la parité, est conséquent. 33 colistiers + 2 remplaçants, c’est la nouveauté de cette élection 2020. La multiplication des conseils municipaux en difficulté durant le mandat, suite à des démissions, accident de vie, décision de justice etc. a convaincu les autorités compétences à envisager des remplaçants sur le banc de touche sur toutes les listes municipales, pertinent ! Concernant cette liste, Yves Dusart annonce : « Nous avons ouvert la liste. Elle est déjà bouclée et sera dévoilée en fin d’année. Bien sûr, je suis conscient de la déception d’un citoyen(ne) se proposant et ne pouvant figurer sur notre liste. Néanmoins, ils seront des relais de notre politique dans tous les quartiers », ajoute-t-il.

Sur les engagements politiques au sein de la liste, Yves Dusart poursuit   Notre liste comportera 40% de nouveaux colistiers avec certain(e)s de la société civile, d’autres des LR, du P.S, d’EELV et du parti présidentiel LREM ».

Pas de plan, mais une carrière politique…

Arrivé comme cadre au sein de l’entreprise PPG à Marly en 1994, il est contacté par Cécile Gallez pour entrer dans son équipe aux sports en 1995. Puis, il monte dans la hiérarchie pour être aujourd’hui, 1er adjoint, mais également Conseiller départemental, puis vice-président au sein de cette institution depuis le 1er janvier 2018. « Je siège dans le groupe de l’Union pour le Nord, comme non inscrit, avec les LR, les UDI, les divers droite et les non inscrits comme moi », précise-t-il.

Pour revenir sur la commune, cette liste couvre de facto un champ très large politiquement parlant, le petit bruit du moment sur Saint-Saulve est qu’elle serait d’ailleurs la seule en lice. « Je souhaite qu’il y est au moins deux listes au minimum. Toutefois, si tel était le cas. Cela ne changerait en rien notre méthode de travail avec les colistiers. Nous nous rencontrons toutes les semaines afin de construire notre programme. Ensuite, il faut le confronter aux habitants, car je souhaite des administrés impliqués dans la vie de la commune », déclare Yves Dusart.

A noter que le dépôt des listes est extrêmement tardif, le 27 février, soit 17 jours avant le 1er tour, réfléchir et convaincre jusqu’au bout… !

Ambition urbi et orbi

Si la liste « Unis et Dynamiques pour l’avenir de notre ville » remporte l’élection. Yves Dusart sera le nouveau maire, mais… « je ne démissionnerai pas de mon mandat (en cours) de vice-président au Conseil départemental. Je m’éclate sur cette délégation. Après, l’heure n’est pas à penser à un nouvel engagement au Conseil départemental en 2021 », précise-t-il.

L’intercommunalité constitue mécaniquement un enjeu de taille pour une commune de cette dimension. En effet, la loi NOTRe poursuit sa révolution administrative avec (encore) de nouvelles compétences agrégées à l’EPCI dès 2020. « Je n’étais pas un élu communautaire. Je le serai (peut-être) en mars prochain, et je porterai le plus haut possible les couleurs de Saint-Saulve », explique-t-il.

Il reste très discret sur un éventuel rôle majeur à jouer au sein de Valenciennes Métropole, voire plus encore au sein de l’avènement d’une super agglo, fusion de Valenciennes Métropole et la Porte du Hainaut. Wait and see !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 6 septembre 2019
Cecile Gallez Saint-Saulve Yves Dusart
Passage de témoin à Saint-Saulve
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email