Pour sa 3ème édition à Valenciennes, l’Urban Trail a fait de nouveau recette avec plus de 2 000 participants. A pied ou en courant, toutes les capacités physiques étaient respectées afin de découvrir Valenciennes en fin d’après-midi, puis entre chien et loup, et finalement de nuit à l’arrivée… pour certains !

(Visuel de l’association de l’Apel Sainte-Marie au départ de l’Urban Trail)

Impasse du Béguinage

L’itinéraire était différent de l’édition 2018 avec un premier passage dans le vieux Valenciennes, rue Delsaux, l’impasse du Béguinage totalement méconnue, à deux pas de l’impasse Onésime Leroy promise à une rénovation lourde. Cette déambulation ramène les fougueux participants vers le jardin de la Rhônelle, traversé de long en large avec déjà les premières animations, en l’occurrence un cracheur de feu.

Après cette respiration dans l’écrin de verdure historique de la ville-centre, les participants ont emprunté l’allée centrale du boulevard Watteau. On mesure à cet instant toute la mutation de cet espace urbain… Après un passage enflammé sur la Place Verte où le kiosque dansait ô plus grand plaisir de l’Urban Trailer, le passage dans les établissements scolaires n’a pas manqué d’intérêt.

On découvre la chapelle du lycée Notre-Dame, puis déambulant d’un pas chaloupé dans les couloirs de la Sagesse, ce cortège bienveillant remontait la rue de Mons guidé par des signaleurs omniprésents sur le parcours.

Cette remontée de la pénétrante sud de Valenciennes ramenait les participants au tout nouveau Parc des Prix de Rome, en lieu et place de l’ancienne piscine partie en fumée dans un incendie en septembre 2014. Cette réalisation municipale a livré un espace magnifique où la culture, à travers les oeuvres de ses artistes Prix de Rome, la jeunesse, et la verdure font bon ménage.

Un aller-retour dans cet espace atypique ramène une file de plus en plus étirée vers la Place Poterne où trône la statue de Claire Eiffel, fille de Gustave Eiffel, justifiant plus encore une ville avec un Musée à ciel ouvert.

La traversée du jardin de la Rhônelle

Après l’incontournable traversée de la Bibliothèque Universitaire, la cohorte de coureurs/marcheurs s’est dirigée vers le Royal Hôtel Resort. Pointe de déception, car il n’était pas accessible, on s’est contenté des locaux magnifiquement restaurés de Valenciennes Métropole. Puis retour dans le quartier où la Cour du Lion d’Or vous livre un charme indéniable sans oublier le passage haut en couleurs dans la Résidence Val d’Escaut, grosse ambiance ! En effet, les résidents attendaient pour applaudir à tout rompre tous les participants, galvanisant !

Chemin faisant, un retour vers le Boulevard Froissart, en jetant un oeil un peu furtif sur le Lycée Wallon, s’imposait pour rallier le Pont Jacob. La Traversée de Paris pour les cinéphiles, non, seulement du pont Jacob, mais avec un certain volume sonore. Un passage dans la Clinique Vauban nous rappelle que certains ne peuvent pas profiter de ces sorties sportives et ludiques.

Toujours dirigé par un signaleur, la troupe est descendue sur les berges de l’Escaut, un lieu bien connu par les coureurs. Ce mini parcours le long de l’Escaut s’est poursuivi par un passage au sein de l’impressionnant Lycée du Hainaut, ses ateliers pour les métiers en tension, mécanique, peinture, soudure, etc., un matériel de premier plan pour ces jeunes en lycée professionnel. D’ailleurs, Xavier Bertrand, Président de la Région Haut-de-France, était venu lancer la semaine de l’Apprentissage au Lycée du Hainaut au printemps 2019, pas un hasard.

Chapelle du Lycée Notre-Dame

Enfin, le pas un peu fatigué, la troupe a découvert, pour certains, la Maison des Associations le long de l’Escaut, un déménagement heureux à l’époque ! De là, le retour vers le Faubourg de Paris, via des chemins détournés, ne faisait plus de doute sur une issue toute proche et méritée.

Que nenni, la première vision de la Place d’Armes vous amène à traverser le Centre Place d’Armes, puis quelques bars de la ville-centre, d’où une perte d’effectif en route… Pour les plus sobres, la suite de cet Urban Trail a débouché derrière la mairie, une incursion dans la Maison du Peuple de tout son long pour sortir sur le parvis, monter dans un bus (excellent), puis de nouveau un bar, et enfin la ligne d’arrivée quasi devant le Centre Place d’Armes. C’est fait entre ami(e)s et dans la boîte à souvenirs … !

(Arrivée en pleine forme sur la Place d’Armes)

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 12 octobre 2019
Urban Trail Valenciennes Urban Trail
A day on Valenciennes Urban Trail
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email