Vendredi soir dans un stade du Hainaut peu rempli, le VAFC a tout fait pour remporter la 18ième journée. Oui c’est vrai il lui a manqué un peu de justesse pour concrétiser ses occasions mais il ne lui a pas manqué la volonté. Les hommes d’Olivier ont eu le mérite d’y croire jusqu’au bout. Cabral a provoqué un penalty que Chevalier a transformé (1-0, 91’). Cette victoire est synonyme de 8e place au classement.

Au bout du suspense

Avant le début de la rencontre, la tribune Nord a été renommée tribune Daniel Leclercq, elle a été inaugurée en présence de sa famille. Une minute de silence pour le Druide, une vraie, cette fois, avec de chaleureux applaudissements et les larmes d’une de ses petites filles.
Les deux équipes se projettent d’entrée vers l’avant, les actions offensives s’enchaînent. Le jeune milieu de terrain valenciennois Diliberto ne parvient pas à exploiter un ballon qui traverse la défense, seul face au gardien parisien, il tire à côté (12’). Il aurait pu faire une passe à Chevalier. L’attaquant lui fait une tape d’encouragement. Valenciennes a le ballon mais ne parvient pas à transpercer le rideau défensif parisien, la domination est stérile. Les Parisiens ont des occasions notamment sur coup franc comme celui de Menez (20’). Les Valenciennois tentent de passer sur les côtés : centre de Chevalier, reprise de Hein (32’), le gardien parisien fait un arrêt en deux temps. Un débordement de Hein sur le côté droit permet à Dos Santos de centrer pour Brassier, qui rate sa tête (44’). Attention à cette dernière action parisienne qui a failli faire mouche : une frappe de Pitroipa (45’).

Valenciennes va-t-il réussir à faire sauter le verrou ? Chevalier s’y emploie sur un coup franc (47’) capté par Maisonnial. Le numéro 9 transmet à Chergui un bon ballon dans la surface (48’) mais la défense parisienne est vigilante. Chevalier tire un corner, reprise de Ntim, Lopez sauve sur sa ligne (59’). Les Valenciennois ne marquent pas… pourvu qu’ils ne regrettent pas toutes ces actions manquées. Paris a les moyens de faire le break en contre-attaque par Pitroipa (69’) mais Ntim lui chippe le ballon sur un tacle glissé et le numéro 25 repousse le danger parisien. Valenciennes pousse, Paris résiste mais jusque quand ? Partie de billard dans la surface entre les tirs valenciennois et les contres parisiens…Les entraîneurs procèdent à des changements (Cabral, Boutoutaou et Timité)… pour enfin faire la différence ? Menez a la balle du KO mais l’attaquant parisien ne cadre pas (84’). Valenciennes sans solution enchaîne les passes latérales…et puis surgit Cabral et sa vitesse…Il déborde Lalaina qui fait faute dans la surface. Penalty, tiré et transformé par Chevalier (1-0, 90’+1). Au bout du suspense, Valenciennes s’impose et c’est mérité.

« ça m’a saoulé
 »

L’entraîneur parisien Mécha Bazdarevic est déçu, «  nous avons été dominé, notamment en deuxième mi-temps. Nous avons eu quand même quelques situations intéressantes. Le scénario est cruel, car les joueurs ont beaucoup donné. Nous avons quatre attaquants mais nous n’avons pas pu se créer plus d’occasions. Il faut surtout s’appuyer sur ce qui était bien, ça ne se joue pas grand-chose. Un match nul ça aurait été bien dans notre situation et vue la physionomie du match. Nous avons mérité, nous n’avons pas refusé le jeu et nous avons déployé beaucoup d’énergie ».

L’entraîneur valenciennois Olivier Guéguan a le sourire, « nous avons eu le mérite de toujours y croire, de proposer des choses contre un bloc regroupé, hermétique. Nous avons été récompensés car nous l’avons mérité. Je suis fier de mes joueurs. C’est 3 points importants pour la suite. Nous avons beaucoup centré mais nous n’avons pas été assez dangereux, l’équipe est jeune, en progrès. Il y a beaucoup de positif après ce match. Nous manquons d’efficacité offensive, sur la fin nous avons six joueurs offensifs sur le terrain, nous avons tout fait pour aller chercher cette victoire. C’est bien, ça valide le travail. Nous allons savourer cette victoire mais dès lundi nous nous y remettons. Il reste un match à négocier avant la trêve. J’espère que le public viendra nous supporter contre ce gros morceau (Lorient leader), l’équipe va s’auto-évaluer et continuer à progresser. Le groupe est top, nous cultivons l’état d’esprit, un groupe qui vit bien fera de grandes choses… ».

L’attaquant valenciennois Teddy Chevalier a tenu à faire une mise, « c’était difficile, Paris à joué défensif et en contre. Nous avons les trois points, nous n’avons pas lâché jusqu’à la dernière minute, il faut être satisfait et continuer avec cet état d’esprit, nous sommes une équipe solide et solidaire. Une victoire c’est bien pour le moral. Sur le penalty je prends mes responsabilités. Quand je marque, je fais le signe chut vers les supporters car je me donne à fond pour ce club, j’aime ce club, je mouille le maillot mais quand j’entends les sifflets, ce n’est pas normal. Si je ne faisais pas de mauvaises passes, je jouerai au Barça ou au Real ! A la fin du match je ne vais pas voir les supporters ça m’a saoulé…j’ai retrouvé le sourire avec la banderole que les équipiers m’ont ramenée, ça me fait plus plaisir que de marquer, ça veut dire que je suis bien intégré ».

Le capitaine valenciennois Laurent Dos Santos est ravi « nous n’avons rien lâché, c’était difficile contre une équipe fermée, nous avons su garder notre calme, nous nous sommes précipités parfois mais au final nous avons été récompensés, nous méritons ce que nous avons. Nous nous préparons pour Lorient pour que la série ne s’arrête pas  ».

Valenciennes – Paris FC : 1-0 (0-0)

8 141 spectateurs

Buts : Chevalier (90’+1)

Avertissements : Ntim (28’), Dos Santos (55’) pour Valenciennes ; Pitroipa (78’) pour Paris FC.

Valenciennes : Prior – Ntim, Spano Rahou, Cuffaut – Dos Santos (Boutoutaou 75’), Masson, Hein, Diliberto (Guillaume 58’), Brassier – Chergui (Cabral 58’), Chevalier.

Paris FC : Maisonnial – Kanté, Bamba (Garcia 75’), Yohou – Rabiu, Menez (Abdeldjelil 87’), Mandouki, Lalina, Lopez – Pitroipa, Armand (Timité 76’).

Anne Seigner

Publié par Anne Seigner le 14 décembre 2019
Laurent Dos Santos Mecha Bazdarevic Olivier Guégan Teddy Chevalier VAFC
(Football) Valenciennes bat le Paris FC dans le temps additionnel (1-0)
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email