Au bout du Pays de Condé se trouve la commune de Vieux-Condé, une terre où longtemps la gauche travaillait dans la concorde, il fut un temps… ! Aujourd’hui, David Bustin, tête de liste de la majorité sortante présente les grands axes du programme de cette équipe « sans étiquette » sans oublier quelques plaquages en mode XV de France, de rien c’est gratuit !

David Bustin remet en jeu son CDD « qui n’est pas Macron/compatible »

Tout d’abord, l’adjoint aux travaux sortant présente les contours de la genèse de cette liste. « Dès le mois novembre, nous avons commencé notre campagne avec la création de notre site internet, voire de notre page de Facebook. Sur notre site internet, vous aviez la possibilité de vous inscrire pour figurer sur la liste. Nous avons eu 74 inscriptions spontanées. J’ai rencontré chaque personne individuellement. Au final, toutes ces personnes figurent sur la liste ou au sein du comité de soutien ! », entame en propos liminaire David Bustin.

La liste « Pour Construire ensemble »

Elle a 47 ans de moyenne d’âge avec 60% de nouveaux colistiers. Deux membres de la liste, Angélique Brissy est la présidente de l’association Créas Récup’&Cie « dont l’objet est la récupération des objets et le recyclage de ces derniers », et Romuald Climpont, agent de production, mais également parent d’élève à l’école Mont de Péruwelz. Deux élus de la majorité actuelle assistaient aussi à cette conférence de presse, l’adjoint à la culture et l’adjoint Administration générale-gestion du personnel.

Evolution criante de la fonction de premier magistrat, l’élu en 2020 doit dégager des heures pléthoriques pour sa fonction d’élu… « un des critères de choix des colistières et colistiers est la disponibilité. C’est très important, la fonction est de plus en plus technique, les élus doivent se former, car les modifications réglementaires vont très vite », souligne-t-il avec une pointe de malice compte tenu de la suite de l’interview.

« Je ne peux pas entendre parler de dynastie… », David Bustin

Oui, David est le fils de Guy et petit-fils de Georges, mais sauf nouvelle mesure « nous avons toujours été élu durant une élection au suffrage universel. Oui, je fus élevé au biberon communiste d’une autre époque, j’ai un héritage politique. Mais, ce n’est pas un combat de coqs (cette élection), mais celui de l’intérêt général. Quand je lis le tract de Serge Van Der Hoeven, c’est un appel à l haine », commente la tête de liste.

D’ailleurs, il précise que « le 1er souhait de mon père (73 ans) était de ne pas figurer sur cette liste, mais l’équipe a souhaité sa présence (3ème). En cas d’élection, il ne sera pas adjoint, mais élu communautaire. Je ne peux pas entendre parler de dynastie Bustin ».

« Je suis sans étiquette et pas Macron-compatible », David Bustin

Enfin, sur la place qu’il occupe sur l’échiquier politique, il tient à rappeler avec insistance deux points fondamentaux. « Premièrement, je n’ai jamais été carté de ma vie, certes avec une éducation communiste. Je suis un candidat libre, je n’ai demandé ni reçu aucun soutien. Pour moi, cela n’a aucun sens une étiquette politique au niveau local », explique-t-il. Ensuite il enchaîne sur un point central de sa candidature « pour les législatives, j’ai choisi l’UDI, mais je ne suis pas Macron/Compatible. D’ailleurs, je l’ai toujours dit. Je ne partage aucune mesure du gouvernement depuis le début du quinquennat », poursuit-il.

Quelques réponses de David Bustin…

Concernant les premiers tracts de campagne « où il est annoncé que Vieux-Condé est presque sous tutelle. Sur le mandat (chiffres disponibles), nous avons investi 29 116 000 millions d’euros via des emprunts, mais également 6 634 360 euros de subventions. Notre capacité de désendettement est de 6,9 années (urgence à 12, alerte à 15) ». En fait, il explique le contenu des allégations des opposants. « Nous avons préempté un foyer pour personnes âgées pour la somme de 5 millions d’euros à un taux préférentiel (celui de SIGH). En effet, SIGH devait revendre au bailleur spécialisé Axentia, nous avons sauté sur l’occasion d’un bâtiment rénové et aufinancé dès 70 % d’occupation. Aujourd’hui, le taux d’occupation est de 80%. En fait Serge Van Der Hoeven a pris la capacité de désendettement de 2018, puis nous avons racheté pour le compte du CCAS », commente David Bustin.

Ensuite, il épingle Franck Agah, candidat sur une liste PS/PCF : « Quand je vois Franck Agah dans une vidéo où il suggère de travailler avec Valenciennes Métropole. Je rappelle que ce dernier, à la suite de Serge Van der Hoeven, n’est quasiment jamais venu en commission comme en plénière. De qui se moque-t-on ? ».

Enfin, concernant Bruno Monnier « je vois qu’il évoque la construction d’une salle des fêtes à coté du Lidl actuel. Ce n’est pas possible compte tenu des normes actuelles, tout comme une relance de la navigation sur le Jard, mais il doit savoir tout cela ! ».

Les grandes lignes du programme de la liste « Pour Construire ensemble »

David Bustin choisit politiquement son premier item, la sécurité. « Nous voulons tripler l’effectif de notre Police Municipale afin de pouvoir couvrir les 3X8. Nous savons que le commissariat de la Police National va fermer. La question est de savoir quand Macron va le faire ! La BAC n’est déjà plus là. Enfin, nous voulons multiplier par 3 le nombre de caméras (52 aujourd’hui) en accord avec le Procureur de la République », explique le candidat.

Ensuite, un sujet est très prégnant sur cette commune traversée par trois départementales. « Vieux-Condé est un couloir jusque la Belgique. Nous connaissons une violence routière sur cette ville. Il faut un nouveau plan de circulation. Nous avons réfléchi à plusieurs aménagements possibles, le meilleur est un plateau surélevé ralentisseur, le coût est de 20 000 euros par équipement. Nous lancerons un PPI sur les voiries concernées », commente David Bustin.

Enfin une salle des fêtes… à Vieux-Condé !

Cette commune de 10 526 habitants n’a jamais eu de salle des Fêtes. « C’est peut-être la seule commune, de plus de 10 000 habitants, au Nord de Paris sans salle des Fêtes ! Lidl voulait s’agrandir. Nous avons trouvé un autre site, ils ont déposé un permis de construire qui est passé en CDAC, puis en CNAC (Commission National d’Aménagement Commercial). Néanmoins, les dernières dispositions légales impose au partant de trouver un projet de sortie. Donc, nous avons proposé de reprendre le site existant pour aménager une salle multi-spectacles. Nous pourrions lancer un concours en 2021 avec un phasage en 2022″, poursuit le candidat.

La cité du Rieu

Cette cité comprend 140 logements. « Nous avons été retenu dans le cadre du programme Renouveau Bassin Minier, lancé par Bernard Cazeneuve, entre 2022/2025 », explique-t-il.

La Place de la République

A travers sa vice-présidence au développement durable, David Bustin, 49 ans, a pris la mesure de de cet enjeu sociétal. « Cette Place réaménagée permettra au vélo et à l’automobile de cohabiter. De plus, nous demanderons un P+R au SIMOUV avec un vrai parking de délestage. Je rappelle à certains candidats qu’il n’est pas possible selon la loi d’organiser un transport mis à part très ciblé, personnes âgées etc. », poursuit David Bustin.

Extension du DOJO

Autre projet, compte tenu du succès du DOJO intercommunal basé à Vieux-Condé, ce dernier devrait connaître une extension. « Nous avons 2000 adhérents. Nous sommes très favorables aux associations, c’est pourquoi je porterai ce dossier au sein de Valenciennes Métropole », commente David Bustin.

Eglise Sainte-Catherine à la Solitude 

Vaste sujet de polémique sur le devenir de cette église, propriété de la commune et classée depuis 2003 « il pleuvait dedans. Nous avons fait ce qui était nécessaire. Demain, nous porterons un dossier auprès de la DRAC, mais je ne comprends pas pourquoi cet édifice ce bâtiment communal n’a pas été intégré au dossier ANRU 1 ! », précise David Bustin.

Logement indigne

L’insalubrité constitue un fléau sur le Hainaut, les marchands de sommeil profitent sans vergogne de la misère d’une population fragile. Heureusement, la loi prévoit des mesures graduées pour lutter contre ces propriétaires indélicats. « Je suis pour le « Permis de Louer » sur Vieux-Condé, c’est un passage obligé. Je profiterai de tous les aménagements possibles pour une contrainte du propriétaire à réaliser les travaux, voire la saisie du dit bien si nécessaire », indique David Bustin.

Les voiries

Les routes et trottoirs du Valenciennois sont dans un état relativement délabrés. La commune de Vieux-Condé n’échappe pas à ce constat. « Nous avons engager entre 500 000 et 750 000 euros pas an sur ce mandat. On s’attend à devoir changer le réseau d’assainissement au sein de la cité Taffin. Nous serons obligés de casser la voirie neuve », précise-t-il.

La cantine à 1euro

L’alimentation, voilà un sujet qui traverse la majorité des programmes des candidats sur le Valenciennois. « L’agglo est un outil dont il faut se servir. Je proposerai une cuisine centrale intercommunale en régie afin de travailler en circuit avec les professionnels locaux. De cette manière, je compte ramener le coût de la cantine à 1€ contre 2,20 € aujourd’hui », indique le candidat.

Plus globalement, David Bustin veut s’inscrire « sur la durée. Je ne réfléchis pas sur un mandat, mais sur le long terme. Je veux être un passeur de projet, mais je ne veux surtout pas gagner en mentant aux habitants. Aucun projet ne se fera sans l’habitant sur Vieux-Condé », conclut David Bustin.

Retrouvez la liste sur https://www.pour-construire-ensemble.fr/

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 25 février 2020
David Bustin Vieux-Condé
David Bustin : « Aucun projet ne se fera sans l’habitant sur Vieux-Condé »
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email