Lundi soir, Nathalie Lorette présentait le programme de la la liste « Valenciennes Citoyenne », un mélange de démocratie participative, de politique de proximité, d’un élan social indéniable, d’un message écologique historique inaudible par le pouvoir en place, mais surtout de bon sens local.

Nathalie Lorette : « Nous avons 3 urgences, la démocratie, l’écologie, et le social »

Très sereine, Nathalie Lorette a décliné un programme où le citoyen porte une voix écoutée. « Notre projet est ambitieux, crédible, et expérimenté comme celle de la seule force de gauche sortante ».

En premier lieu, elle expose un sujet étendard pour cette liste « Valenciennes Citoyenne ».

« Instaurer un Référendum Local d’Initiative Citoyenne », Nathalie Lorette

En premier lieu, elle expose un sujet étendard pour cette liste « Valenciennes Citoyenne ». « Nous voulons redonner le pouvoir d’agir aux habitants », entame la candidate de l’Humain d’abord. Pour traduire concrètement cette idée de la démocratie locale, elle prône un instrument.  » Nous voulons instaurer le RLIC (Référendum Local d’Initiative Citoyenne) sur des projets majeurs, locaux ou intercommunaux « , explique Nathalie Lorette.

Si le référendum local résonnait comme une musique déjà entendue, son volet intercommunal  revêt une réelle originalité. « Ce RLIC aurait pu s’appliquer aux projets intercommunaux comme l’extension du Golf (et réaménagement des 9 trous et club house sur Valenciennes), mais également aux sujets locaux comme le Mont de Piété et l’Hippodrome », explique la candidate.

« Nous avons eu un précédent sur Valenciennes avec la mobilisation du quartier près de l’hôpital public (CHV). Grâce à des pétitions, nous avons pu modifier l’emplacement de l’école Jean Mineur (2006) », précise Jean-Jacques Potaux.

« Un budget participatif par quartier », Nathalie Lorette

C’est une thématique récurrente de cette municipale 2020, l’écoute des habitants sur des projets précis devient une évidence démocratique. « Je souhaite la mise en place d’un budget participatif par quartier afin que les habitants décident eux-mêmes des priorités », explique-t-elle.

Cette déclinaison du budget participatif a une vertu supplémentaire au budget global inter-quartier avec un choix. En effet, il évite toute rivalité entre les quartiers, un soupçon de favoritisme, c’est important dans la perception d’une démocratie participative.

« Une écologie humaniste, mais pas punitive », Nathalie Lorette

Le message historique de la section de Valenciennes sur l’écologie est bien réel même si la transition écologique rentre de plain-pied dans les programmes locaux. « Nous voulons associer les citoyens dans cette transition. Allons jusqu’au bout de la démarche ! Pour cela, il faut un soutien des deux agglos. Nous sommes dans une logique d’écologie humaniste, mais pas punitive », poursuit Nathalie Lorette. Bien sûr, cette démarche dépasse les frontières administratives s’inscrivant dans une logique intercommunale, celle d’un territoire exemplaire ! 

« Piétoniser la Place d’Armes », Nathalie Lorette

Sur le sujet sensible, voire explosif de la place du véhicule dans Valenciennes, Nathalie Lorette veut modifier l’offre de transport. « Je suis pour un transport public gratuit pour tous, mais également redonner toute sa place au vélo avec des pistes cyclables sécurisées et en continu. Pour cela, il faut déployer également des vélos en libre service dans tous les quartiers », explique-t-elle. Ensuite, elle veut piétoniser la Place d’Armes « comme ce fut le cas au mois de décembre. Tout s’est bien passé, et nous pouvons avec l’accord des citoyens réfléchir à d’autres espaces dans le centre-ville », poursuit-elle.

Voilà son credo, modifier l’offre de transport partagé, publique, et alternative afin de « réduire la voiture en centre-ville ».

Pour autant, elle pense au pouvoir d’achat. « Je veux remettre gratuit tous les boulevards. Il vaut mieux des places occupées que payantes, mais vides », précise-t-elle. « Ce n’est pas en contradiction avec l’écologie, car si nous avons une nouvelle offre de transport moins chère (et plus pratique), l’utilisation de la voiture va se réduire », conclut-elle.

Dans le même esprit, la liste « Valenciennes Citoyenne promeut « tous les samedis après-midi de 14 à 18H gratuit. Actuellement, c’est illisible ! ».

« Une thrombose aux heures de pointe », Nathalie Lorette

Evidemment, la circulation catastrophique à Valenciennes est un point dur. « C’est une thrombose aux heures de pointe. Nous avons le pont Jacob sur deux fois une voie, le pont du coté de la Rue Faidherbe, et le pont Villars uniquement accessible aux véhicules légers. Déjà, la majorité municipale opterai pour les travaux de consolidation du pont Villars. Là encore, le citoyen pourrait trancher à travers le RLIC. Nous voulons revenir à plus d’horizontalité dans les décisions, car aujourd’hui nous avons une gestion communale très verticale », explique-t-elle. Ce choix politique très fort s’évalue à 15 millions d’euros.

Ensuite, Nathalie Lorette propose un « 4ème pont. Nous n’avons pas encore étudié l’emplacement idéal, mais il ne remplacerait pas le contournement Nord, car c’est un contournement de la ville », souligne-t-elle. Là, nous voulons « un 4ème pont de délestage », précise-t-elle.

Ce nouveau projet s’adresserait au nouvel hémicycle communautaire !

« La culture est notre nature », Nathalie Lorette

Nathalie Lorette est reconnue pour son appétence et compétence dans le domaine culturel. « La culture est notre nature. Tout d’abord, il faut une priorité au futur cinéma de centre-ville », explique-t-elle. Toutefois, une première salve de fouilles amène à penser que ce dossier pourrait connaître quelques obstacles avec l’ABF (Architecte des Bâtiments de France).

« Une cantine intercommunale en régie », Nathalie Lorette

Comme la liste « Valenciennes Verte et Solidaire », Nathalie Lorette propose une « réduction du prix de la cantine en revenant à la restauration scolaire en régie publique avec les villes limitrophes à Valenciennes ». Bien sûr, cela passe par une chasse au gaspillage alimentaire, une meilleure alimentation, voire des portages de repas au séniors.

Requalification urbaine

Dans les projets urbains fléchés, vous avez « le Faubourg de Lille d’un autre siècle aux niveaux de l’habitat et des aménagements publics juste à coté de la Serre Numérique du XXIème siècle », précise Nathalie Lorette.

Dans le programme, vous découvrez également la reconfiguration du ballon de rugby, l’entrée nord de Valenciennes, des aménagements du Faubourg Sainte-Catherine, la place Taffin à Saint-Waast,.. !

« Cette méthode est scandaleuse », Nathalie Lorette

En fin de présentation de programme, Nathalie Lorette souligne « que cette méthode (du 49/3) est scandaleuse, alors que les citoyens rejettent majoritairement cette Réforme des Retraites. Elle passe après une succession de lois agressives. Nous sommes résolument une liste Anti/Macron », conclut-elle.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 3 mars 2020
Nathalie Lorette Valenciennes Valenciennes Citoyenne
Le pouvoir change de camp avec « Valenciennes Citoyenne »
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email