Vieux-Condé, une ville transfrontalière où la campagne municipale est âpre entre la majorité sortante et trois listes d’opposition. Parmi ce trio à la conquête du bastion communal, Franck Agah mène la liste officielle du Parti Communiste et du Parti Socialiste, c’est la liste politique à gauche de cette municipale !

(Visuel Brigitte Bordet-Kuntzsch, Franck Agah, Josette Naumann-Roscon, Michel Latawiec, Marie-France Lemoine)

Franck Agah : « Je suis la seule tête de liste de l’union de la gauche »

Face au maire sortant Guy Bustin, et l’ancien maire en lice Serge Van der Hoeven, d’aucuns pourraient trouver que le positionnement à gauche est complexe… ! Pourtant Franck Agah clame haut et fort : « Je suis la seule tête de liste de l’union de la gauche, PCF et PS. Après la défaite en 2014, nous faisions partie de l’opposition avec Serge Van der Hoeven. Puis, il y a eu un premier fait politique avec le déroulement de la cantonale en 2015, et surtout les législatives où nous avons soutenu Fabien Roussel (20ème) contrairement à Serge Van der Hoeven », explique le candidat.

Malgré ces faits politiques, une rencontre a eu lieu en 2018 « durant laquelle, nous avons eu une divergence sur la stratégie politique pour cette municipale. Je rappelle que Serge Van der Hoeven n’est plus carté au PCF. J’assume donc totalement notre liste avec des militants contrairement à celle de Serge Van der Hoeven où aucun militant ne figure. Tous les colistières et colistiers habitent cette commune », précise Franck Agah. Une colistière présente ajoute sur le ton de l’humour « si nous sommes en responsabilité, nous rendrons tellement attractive cette commune que David Bustin va venir habiter sur Vieux-Condé ».

« Pas reproduire le Conseil municipal en commission de Valenciennes Métropole », Franck Agah

Sur sa légitimité politique, Franck Agah est connu et reconnu sur le territoire, il souhaite répondre à David Bustin sur ses propos concernant sa présence au Conseil communautaire. « J’ai remplacé Serve Van der Hoeven en 2016 et pris sa place dans la Commission culture et sport, mais aussi dans celle de la cohésion sociale. Durant la 1ère commission, il y a eu une vive altercation entre moi et Guy Bustin. Je pensais que nous étions là pour défendre l’intérêt de la commune au sein de Valenciennes Métropole, mais pas de reproduire le Conseil municipal de Vieux-Condé. Dès lors, ma présence était inutile en commission. Par contre, je suis allé régulièrement en plénière », précise Franck Agah.

Enfin, pour la 3ème liste en lice, celle de Bruno Monnier « au moins lui, on sait qu’il est à droite ! Il a promis un maintien voire un non ralliement, nous attendons de voir ! », commente Franck Agah.

Un programme d’un coeur battant :

La démocratie participative à une place de choix dans cette respiration démocratique 2020, comme si un mouvement social avait (enfin) ouvert les yeux sur la distance ressentie entre le citoyen et l’élu de la République. Sur cet item de premier plan, la liste emmenée par Franck Agah propose « un référendum local uniquement sur des sujets structurants, par exemple sur le devenir de la Chapelle Sainte-Thérèse de la Solitude ! », précise Franck Agah.

Avant tout, la liste  « Vieux-Condé ô Coeur » veut réaliser un audit financier « afin de concrétiser notre projet », il est copieux… ! Toujours en amont, sur le volet social, la commune de Vieux-Condé comprend 220 agents, mais « nous voulons également réaliser un audit social afin de réorganiser de façon efficiente les services ». Dans la lignée d’un nouveau mode de fonctionnement avec la création « d’un service d’intervention afin de répondre aux besoins de la population ». Comme beaucoup de commune, la majorité prend conscience que l’appel d’offre public… pour boucher un trou dans une voirie, etc., a atteint ses limites de l’externalisation à tout crin.

« La requalification des friches », Franck Agah

Tout d’abord, la (re)conquête des friches sur Vieux-Condé répond à une exigence du SCOT du Valenciennois voté en juillet 2014. « Nous avons 8 friches sur Vieux-Condé à valoriser comme l’ancien lycée, terrain industriel, délaissées verts, l’ancien stade. Ensuite, il faut requalifier la Place du 8 mai, la place de la République pour notre centre-ville, mais également nos entrées de ville, il faut monter des projets. En fait, Guy Bustin a bénéficié des projets lancé sous la mandature précédente comme le PNRQAD…, la majorité sortante n’a rien lancé comme nouveau projet », précise Franck Agah. D’ailleurs, sur les travaux de la rue Gambetta, le candidat « qu’il faut éviter toute concurrence entre les commerçants de proximité, je ne pense pas que toutes les cellules soient remplies sur ce nouveau site ».

« Installer une maison des Associations », Franck Agah

Pour le tissu associatif, le projet est très concret puisque « la Police Municipale doit déménager. Nous voulons récupérer son local très central afin d’installer la Maison des Associations. Elle serait idéalement placée très proche d’une majorité d’associations », indique Franck Agah.

Ensuite, une baisse « des subventions de 10% a été opérée par la majorité sortante, nous voulons remettre à niveau ces subventions avec également des outils de formation pour les responsables associatifs », poursuit-il.

La sécurité

The sujet par définition sur lequel Franck Agah veut relancer le CLSPD (Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance), mais surtout « travailler sur la prévention à travers une nouvelle collaboration entre la Police nationale et la Police municipale, le préventif avant le curatif. Il faut également consulter les habitants pour les travaux de sécurisation dans leur quartier, passage piéton, ralentisseur etc. Ensuite, il faut lancer la réflexion d’une police intercommunale avec les communes du Pays de Condé ». Tout le monde en parle dans le Pays de Condé, cette idée structurante verra peut être le jour durant ce mandat 2020/2026.

Sur le volet écologique

Cette commune a indéniablement des pépites à dévoiler comme les Berges du Jard, mais également requalifier le site de l’Avaleresse à des fins de loisirs en préservant l’éco-système. Ensuite, cette équipe est attachée à certaines valeurs…« nous voulons préserver les zones agricoles, les agriculteurs font le boulot. Il faut réfléchir comment nous pouvons mieux travailler ensemble », explique Franck Agah. L’agri-bashing national du moment va-t-il s’éteindre pour collaborer ensemble… ?

Sans oublier la Belgique…

Bien sûr, un programme d’une commune transfrontalière ne peut s’exonérer d’une réflexion sur les résidents à Vieux-Condé travaillant en Belgique et réciproquement. « Beaucoup de salariés en Belgique habitent du coté de la Route de Bonsecours, nous voulons installer une aire de covoiturage. Ensuite, il faut coopérer en matière de santé, d’accessibilité etc. », commente le candidat.

« C’est le groupe qui décide », Franck Agah

A l’issue de ce premier tour très attendu, aucune « règle n’est définie. C’est le groupe de 35 qui décide, c’est notre force. Ce n’est pas moi tout seul », assène Franck Agah concluant avec un brin d’humour « si Serge fusionne avec nous, il reprendra peut-être sa carte du PCF »… tant qu’il y a de l’humour, il y a de l’espoir !!!

La liste « Vieux-Condé ô Coeur » :

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 11 mars 2020
Franck Agah Vieux-Condé
A Vieux-Condé, Franck Agah joue la carte de la transparence politique
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email