Six mois en arrière, aucun expert politique ne pouvait imaginer cette campagne municipale sur Marly. En effet, le décès de Fabien Thiémé, un confinement national, et enfin l’annonce de la fusion des 3 listes d’opposition à Marly. Le mot improbable est en deçà de la réalité, mais elle s’impose aux électeurs marlysiens avec désormais deux choix possibles pour cette échéance finale du 28 juin 2020, une majorité sortante face à une opposition rassemblée, un fait politique local extraordinaire !

A l’heure de la diffusion de cet article, Jean-Noël Verfaillie dépose en Sous-Prefecture de Valenciennes une liste issue de la fusion des listes d’opposition du 1er tour. Comment ce fait politique fut-il possible ? Rejouons ce film au scénario improbable !

Un second tour à Marly en 3 actes

Le 27 décembre 2019, Fabien Thiémé, le maire sortant depuis 2008 décède brutalement, un choc pour l’ensemble de la classe politique dans le Valenciennois et au delà. La succession attendue était celle de Marie-Thérèse Ledrole-Hourez, mais la surprise fut l’émergence comme tête de liste de Jérome Leman. Ancien candidat au 1er tour en 2008 centre droit, sa position de maire et chef de file surprend jusque dans ses rangs politiques. Son discours s’est mécaniquement rapproché de celui du PCF, couleur politique de cette liste historique, et son score satisfaisant du 1er tour implique que l’effet Fabien Thiémé a joué pleinement pour ce 1er tour du 15 mars 2020. Qu’en sera-t-il après une crise sanitaire, et 104 jours plus tard, un siècle en temps politique !

Le 17 mars 2020, Emmanuel Macron annonce un confinement national qui va durer 55 jours suite à une pandémie. Un virus inconnu à ce jour est venu balayer beaucoup de nos certitudes, une crise sanitaire mondiale dont le pendant économique sera une réalité concrète pour la future majorité.

Le 28 mai 2020 intervient l’annonce officielle de la fusion des trois listes initialement en lice au 1er tour de cette municipale sur Marly. Une tête de liste issue de la majorité, Laurence Morel, une tête de liste issue de l’opposition récente municipale suite à un clash politique retentissant, Isabelle Jalain, et un chef de file de l’opposition locale et membre du Conseil communautaire. Pour sa part même maire en lieu et place de Fabien Thiémé, vice-président de Valenciennes Métropole, Jérome Leman ne peut briguer le statut de Conseiller communautaire au titre de « Directeur de la prospective financière » au sein de la commune de Fresnes-sur-Escaut (dans la même EPCI que Marly). 

Pour concrétiser cette nouvelle liste, un nouveau local (plus lisible) s’ouvre Avenue Henri Barbusse pour accueillir les 3 équipes, car tout le monde est sur le pont pour cette campagne déjà atypique dès son lancement. « C’est notre local de campagne », lance de concert Jean-Noël Verfaillie, Isabelle Jalain, et Laurence Morel.

« Ça va souffler fort dans le Valenciennois (crise économique) », Jean-Noël Verfaillie

D’ailleurs, en terme d’interaction entre les collectivités, de mutualisation possibles d’actions au service de la population…, la tête de liste de cette fusion des listes d’opposition annonce la couleur au niveau de ses soutiens, ce qu’il n’avait pas du tout fait au 1er tour. « Bien sûr, le Président du Conseil départemental du Nord, Jean-René Lecerf, Xavier Bertrand, le Président de la Région des Hauts-de-France, Laurent Degallaix, nouveau maire installé de Valenciennes depuis le 26 mai, Yves Dusart, nouveau maire de cette ville voisine de Saint-Saulve, Laurent Depagne, maire d’Aulnoy-lez-Valenciennes en très bon terme avec Isabelle Jalain. En clair, ces liens étroits seront indispensables pour gérer la crise économique et sociale s’ouvrant devant nous après cette épidémie du Covid-19. Ça va souffler fort dans le Valenciennois. Tout le monde le sait ».

Une fusion humaine et politique

Revenons au résultat de cette soirée du 15 mars 2020 pour mieux comprendre cette nouvelle donne politique. La liste sortante emmenée par Jérome Leman réalise 41,78%, celle de Jean-Noël Verfaillie 39,47%, celle d’Isabelle Jalain 11,60%, et enfin celle de Laurence Morel 7,16%. Comme dans toutes les communes françaises, l’abstention fut massive pour l’élection préférée des Français avec 58,45%. « Qui peut donner une couleur politique à l’abstention ? Elle a desservi les 4 listes présentes à ce 1er tour », commente Jean-Noël Verfaillie.

Dès le dimanche soir, deux listes se rapprochent, Laurence Morel et Jean-Noël Verfaillie décident de poursuivre sur une liste cette aventure électorale. A ce stade, Isabelle Jalain devait se maintenir au second tour face à la majorité municipale, et donc le duo Verfaillie/Morel. Voilà le tableau politique tel que nous le connaissions pour le dimanche 22 mars 2020.

Sur un plan politique, il est classique d’accorder un matelas de 25% de votants au sortant. Là, la prime Covid-19 suivant la gestion de cette épidémie et de la solidarité associée sera conséquente pour l’édile sortant avec, involontairement, une campagne municipale déguisée dans les 5089 communes françaises où un second tour est proposé aux électeurs le 28 juin prochain.

Toutefois, Jean-Noël Verfaillie tempère cette analyse commune politique sur Marly. « Jérome Leman n’était pas confiné sur Marly, mais sur Fresnes-sur-Escaut (dont il est DGS de la commune). On ne l’a quasiment pas vu du 17 mars au 28 mai, date de l’annonce du second tour le 28 juin. Il pensait peut-être que cette élection ne pourrait pas se tenir avant septembre/octobre ?», souligne la tête de liste de l’opposition.  A ce titre, Jérome Leman, comme de nombreux constitutionnalistes, évoquait l’impossibilité de la validation de ce 1er tour le 15 mars compte tenu que le second serait décalé sine die à l’époque, totalement inconstitutionnel. La loi d’urgence sanitaire a pourtant validé ce scrutin, un 1er tour reloaded est à oublier !

« Nous avons appris à mieux se connaitre (entre les listes) à travers ce travail partagé en faveur de la population », Jean-Noël Verfaillie

Dès la mise en oeuvre de ce confinement, tous les acteurs politique locaux ont oeuvré pour venir en aide à la population. « J’ai été sensibilisé très tôt sur ce sujet puisque le jeune frère de ma femme fut un dès tout premiers médecins à attraper le Covid-19, au Centre Hospitalier d’Amiens, dès février 2020 », précise Jean-Noël Verfaillie.

Ensuite, les équipes de ces 2 listes d’opposition restantes après le 1er tour ont commencé à collaborer ensemble sur un travail de solidarité. « Grâce à 22 couturières, de nombreux autres bénévoles, nous avons pu fabriquer 5 000 masques en tissus que nous avons pu distribuer à la population ces derniers (comme de l’aide alimentaire et gel hydroalocolique). Ensuite, nous avons travaillé sur l’initiative de Xavier Bertrand « Masques en Nord » avec la co-fabrication de 12 000 autres masques que nous avons remis au réseau du Conseil régional des Hauts-de-France pour sa distribution. Notre travail partagé était un engagement solidaire pour les Marlysiens », précise-t-il.

« Dans ce cadre, nous avons collaboré entre les membres de nos deux listes. Nous avons appris à mieux se connaitre à travers ce travail partagé en faveur de la population. Et c’est durant ce confinement que nous avons décidé d’une liste d’opposition unique pour un second tour en juin ou sur deux tours en septembre/octobre. On s’est décidé avant l’annonce d’un second tour le 28 mai », commente le candidat.

Ce dernier ajoute que ce n’est pas uniquement une addition des scores « puisque nous avions déjà de l’avance entre conjuguant notre score plus celui de Laurence Morel où son électorat est très personnalisé. Là, nous avons constaté que 80% de notre programme était commun. Enfin, face au défi, dès la seconde partie de 2020, de la gestion de cette crise économique et sociale, nous serons beaucoup plus fort ensemble sur le plan du soutien aux entreprises tout comme de l’action sociale », précise-t-il.

« Nous nous respections déjà comme concurrent politique », Isabelle Jalain

Sur cette collaboration, Isabelle Jalain confirme cette relation étroite « où nos équipes ont collaboré à travers ces actions solidaires. Certains membres de nos équipes ne se connaissaient pas bien même si nous nous respections déjà comme concurrent politique. Nous n’avions jamais eu un propos négatif entre nos deux listes durant cette campagne du 1er tour. Cela ne poserait donc aucun problème de travailler ensemble dans une majorité ! ».

Sur la critique d’un assemblage politique surprenant au premier abord, d’une liste Divers droite très large et d’une liste étiquette de gauche (Parti Socialiste mais sans l’investiture) avec des composantes écologiques très marquées…, un chemin certain en politique pour l’électeur pas toujours simple à décoder. La réponse fuse « Jérome Leman est un homme politique de centre droit, il prend la tête d’une liste PCF historique sur le Valenciennois… », lâche Jean-Noël Verfaillie. En clair, les deux listes en lice ce 28 juin prochain font preuve d’un pragmatisme électoral, car de toute évidence la main tendue à la population locale à très court terme n’aura aucune couleur politique. La plus efficace pour les électrices et les électeurs remportera ce scrutin.

« Nous sommes plus dans l’approche de Jean-Louis Borloo à son arrivée à Valenciennes en 1989 », mentionne Jean-Noël Verfaillie. « Nous conservons nos valeurs », ajoute Isabelle Jalain.

Laurence Morel s’était déjà expliquée sur cette fusion, elle confirme « nous avons également appris à nous connaître avec Jean-Noël sur nos différentes approches ». Elle s’inscrit dans cette union où la culture comme vecteur d’insertion est un sujet bien connu sur le Valenciennois.

Cette fusion in concreto

La fusion de 3 listes implique la sortie de colistiers sur celle en tête au 1er tour. « Elle s’est faite naturellement. Huit membres sont sortis de mon coté. D’un coté, deux chefs d’entreprises dont la crise économique a recentré les priorités tout en nous soutenant pour cette élection. Ensuite, j’ai contacté chaque colistier, pas un(e) seul(e) n’a émis un avis négatif sur cette fusion des 3 listes », précise Jean-Noël Verfaillie.

Isabelle Jalain intègre cette liste avec 4 membres. Si la victoire est au rendez-vous, elle sera adjointe (action sociale), Yves Floquet adjoint aux finances, délégation stratégique, ce qui constitue un gage de confiance entre ces deux listes, Christian Hanquet dont la patte écologique serait d’un grand secours sur une action communale, mais également Nathalie Kosolosky, et Loetitia Arena.

Laurence Morel est comme avant ce 28 mai intégrée dans cette nouvelle liste d’union, adjointe potentielle à la culture, avec deux autres membres, Jonathan Maillard, et Thomas Gobert.

Un tract dans toutes les boîtes aux lettres est en cours de distribution dans les 5 500 foyers environ sur Marly. « Refaire du porte à porte n’apparaît pas raisonnable durant cette crise sanitaire (même en zone verte), mettre en danger les personnes âgées etc. Il n’y aura pas non plus de réunion publique dans le même esprit. Par contre, des permanences masquées sont possibles sein de notre local de campagne dont l’ouverture est prévue ce mardi 02 juin », conclut la tête de liste.

Voici la liste :

1 Jean-Noël Verfaillie (fléchage communautaire)
2 Isabelle Jalain (fléchage communautaire)
3 Patrick Lemaire (fléchage communautaire)
4 Laurence Morel
5 Olivier Burgnies
6 Céline Plateel (fléchage communautaire)
7 Anthony Xerra
8 Assia Costanzo
9 Yves Floquet
10 Jeanne Marie Binot
11 Serge Moreau (fléchage communautaire)
12 Florence Anderlin (fléchage communautaire)
13 Ludovic Mortagne
14 Alice Donnet
15 Jonathan Maillard (fléchage communautaire)
16 Mathilde Barbieux
17 Joël Boute
18 Hélène Martin
19 Christian Hanquet
20 Aurore Fareneau-Fournier
21 Joël Quentin
22 Frédérique Viste
23 Jean-Yves Nava
24 Priscilla Dziembowski
25 Thomas Jorieux
26 Nathalie Kosolosky
27 Jean-Claude Villain
28 Estelle Boute
29 Bruno Leclercq
30 Maria Cordonnier
31 Thomas Gobert
32 Anne-Sophie Barthélémy
33 Jean-Noël Dupont
Suppléants :
34 Loetitia Arena
35 Léo Gualano

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 29 mai 2020
Isabelle Jalain Jean Noël Verfaillie Laurence Morel Marly
JN.Verfaillie, I.Jalain, L.Morel, sur un seul bulletin de vote à Marly + la liste
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email