Samedi dernier, le syndicat CGT de la commune de Condé-sur-l’Escaut manifestait sur la Place Verte de la dite collectivité locale, un mouvement social pour dénoncer une pression hiérarchique trop pesante, mais pas seulement !

Un syndicaliste CGT présent : « Ce n’est pas une manifestation politique ! »

Techniquement, ce mouvement social s’inscrit dans un préavis de grève national de la fonction publique du 01 au 30 juin.

Sur Condé-sur-l’Escaut, parmi une cinquantaine d’agents/manifestants présents de 10h à 12h sur la Place Verte, plusieurs d’entre eux du syndicat CGT ne décoléraient pas du changement de lieu de la manifestation. « Nous devions manifester devant l’hôtel de ville. La Sous-Préfecture y était favorable. Puis, à la dernière minute, on nous évoque des problèmes sanitaires. Je le répète, ce n’est pas une manifestation politique ! », poursuit ce syndicaliste.

« Trop de pression hiérarchique et des propos déplacés », Laurence Monnier

Des manifestants quasiment tous masqués

La problématique est celle du management, mais « pas dans tous les services. Il y a trop de pression hiérarchique et des propos déplacés. Des dépôts de plaintes ont eu lieu », précise  Laurence Monnier.

Une autre syndicaliste, Fatima Maachou, poursuit ce propos : « Il doit y avoir un respect de l’agent. Tout s’est dégradé depuis une année ».

Ensuite, un syndicaliste évoque un rapport compliqué entre les élus et les agents. « Nous ne pouvons pas avoir de rapports directs avec les élus. Ce sont nos chefs de service dont la mission est de nous relayer les demandes des adjoints ou du maire », précise le syndicaliste.

« Les agents ont très bien assuré leur mission durant le Covid-19 », un syndicaliste CGT

Durant cette période de pandémie, les agents des communes du Valenciennois ont fait le job, et plus encore. « Les agents à Condé-sur-l’Escaut ont très bien assuré leur mission durant le Covid-19, ceux du CCAS, de la communication, du service RH etc. », précise un syndicaliste CGT.

Néanmoins, la colère gronde car « nous n’avons pas eu de revalorisation indemnitaire en 2020, aucun avancement », conclut-il tout en ajoutant « puisqu’on nous catalogue comme manifestation politique, on reviendra le samedi 27 juin devant l’hôtel de ville ! ».

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 24 juin 2020
CGT Condé Condé-sur-l'Escaut
Syndicat CGT : « On reviendra le samedi 27 juin devant l’hôtel de ville (de Condé) »
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email