Le mode déplacement des citoyennes et des citoyens figure plus que jamais en haut de l’affiche sociétale post déconfinement. C’est pourquoi, cette semaine de la mobilité consacrée aux modes de déplacement alternatifs à la voiture est importante sur tous les territoires. Dans cette optique, l’association Wimoov, actrice depuis 1995 sur cette thématique, organisait différentes journées de sensibilisation sur le Valenciennois.

Wimoov au coeur de la mobilité alternative

Cette sensibilisation s’est concrétisée à travers plusieurs journées, notamment au sein du CAPEP sur Anzin grâce à M. Mickael Decalion (responsable service CAPEP) et de M. David Cambier (directeur du CAPEP). Organisme spécialisée dans l’insertion des jeunes « avec une approche globale de l’insertion. Le CAPEP nous permet d’accueillir sur leur site des personnes ciblées où ils vont découvrir différents stands de sensibilisation, stand de vieillissement, de simulation en état d’ébriété, d’un essai sur VAE (Véhicule Assistance Electrique), d’un simulateur, un vélo pliable, etc.  », commente Jonathan Otlet, le Directeur régional adjoint Hauts-de-France de l’association.

Le public visé sous l’impulsion du Conseil départemental du Nord et du Fonds Social Européen « est celui bénéficiaire du RSA. L’absence de mobilité constitue un véritable frein vers un retour à l’emploi », indique Jonathan Otlet.

« Nous travaillons sur la mobilité matérielle, mais également la mobilité psychologique », Jonathan Otlet

Si le volet matériel est tangible, les vélos et VAE sont prêtés par le Wimoov, tout comme « une mise à disposition d’un véhicule, assurance comprise, pour toute personne avec une problématique de déplacement pour se rendre sur son emploi, voire en recherche. L’objectif est qu’il puisse après plusieurs mois devenir autonome », poursuit-il. Ensuite, des mécanismes d’aide à l’obtention du Permis de conduire sont en vigueur, notamment via la région « tout comme des micro-crédits. Nous finançons également le 1er mois d’abonnement au tramway (pour les plus de 25 ans dans le Valenciennois) », précise une responsable de Wimoov.

Mais l’action associative ne s’arrête pas là « nous travaillons sur la mobilité matérielle, mais également la mobilité psychologique. En effet, il y a parfois un aspect psychologique dans le processus de mobilité. La personne ne veut pas quitter son quartier. C’est pourquoi, nous accompagnons les candidats dans la prise de transport alternatif, le tramway ou autre », poursuit Jonathan Otlet.

Dans les pistes de progrès, le transfert d’un mode transport à l’autre apparaît comme une solution couteau suisse. « Nous travaillons également sur l’intermodalité, d’un vélo ou VAE au tramway, d’un véhicule vers un transport partagé, voire à la création d’espaces de covoiturage, etc. », conclut le Directeur adjoint.

Après le mercredi 16 au sein du CAPEP, le jeudi 17 septembre sur le site commercial Place du Hainaut chez Transvilles. D’ailleurs, l’exploitant du transport public sera chez Lyreco, lundi prochain, pour une sensibilisation dans l’entreprise !

Plus d’infos sur l’antenne régionale de Wimoov sur Valenciennes https://www.wimoov.org/actualites

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 17 septembre 2020
Jonathan Otlet Wimoov
Wimoov, yes we can !
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email