Samedi après-midi au stade du Hainaut, les Valenciennois recevaient les Sochaliens, invaincus. Le contenu n’a pas été brillant offensivement pour les Valenciennois mais la défense a été solide surtout le dernier rempart, Prior. L’entraîneur avait aussi lancé de jeunes joueurs Doukouré et Linguet. Sochaux, supérieur dans la possession et dans le jeu, n’a pas su tuer le match. Après le coup de sifflet final, ce fut la confusion : tensions entre joueurs, noms d’oiseaux échangés et morsure de Thioune sur Prior…la commission de discipline a du travail !

Prior infranchissable

Pas trop de sérénité côté valenciennois en début de match : Sochaux a la maîtrise du jeu et tente sa chance à l’image du capitaine Weissbeck (frappes cadrées à la 18’ puis 26’). Le gardien valenciennois se doit d’être vigilant. L’attaque valenciennoise est stérile 4 tirs 0 cadrés, 2 corners en 45 minutes. Sochaux est solide (6 corners, 3 tirs cadrés), le second du championnat va continuer à faire des misères aux Valenciennois après la pause…Tiendront-ils ou mieux seront-ils capables de hausser leur niveau de jeu ?
Le capitaine Dos Santos montre l’exemple avec une attaque plein centre à la 49’, Chevalier et Diliberto combinent bien mais le tir du jeune n°21 est contré 51’. C’est mieux reparti pour les hommes d’Olivier Guégan mais ça reste imprécis. L’entraîneur sochalien décide de procéder à un changement en sortant Ambri pour Ourega. L’ex-Valenciennois est hué par les spectateurs…pas flair-play du tout…Olivier Guégan procède également à des changements mais sans impact sur le score. Sochaux a une occasion en or à la 88’: centre de Lasme, reprise de Niane mais sauvetage de Prior qui se verra percuter par le défenseur Spano.  La frappe de Guel à la 90’ est cadrée mais ne trompe pas Prevot. Score final : 0-0. Des frictions éclatent, les images sont disponibles sur la chaîne qui diffusait le match…Des sanctions devraient tomber…

« C’est un bon point  », Olivier Guégan

L’entraîneur valenciennois Olivier Guégan est satisfait, à défaut de gagner, il n’a pas perdu «  je n’ai pas vu ce qui s’est passé, j’étais déjà au vestiaire. Jérôme a été mordu c’est dommage ça ternit le match. Notre match a été cohérent et costaud contre une équipe invaincue, j’ai aimé l’état d’esprit du groupe. En première mi-temps, les défenseurs ont eu du mal à lancer le jeu entre les lignes, ça s’est amélioré ensuite. Ce n’est qu’un point je vais m’en satisfaire mais c’est un bon point. Les jeunes vont grandir. Doukouré a été plein de maturité malgré son jeune âge, il a eu du sang froid, il a fait un match intéressant pour une première titularisation. J’ai aimé les entrées qui ont dynamisé la fin de match. A nous de garder cet état d’esprit conquérant à l’extérieur. Il faudra plus de justesse technique, nous avons eu un ou deux coups à jouer mais ce n’est pas assez pour gagner. A la maison nous sommes en confiance. Jérôme (Prior) est décisif. Avec le retour des blessés et des suspendus, nous allons franchir un cap dans le jeu ».

Le défenseur valenciennois Ismaël Doukouré savoure, « cette titularisation c’est une immense fierté et un immense bonheur. Ce n’est que le début, j’ai encore beaucoup de choses à apprendre. Dans le groupe il y a de bons joueurs, de la concurrence. A l’annonce de la composition de l’équipe il y a eu beaucoup d’excitation, pas trop de pression. Nous allons nous remettre au boulot et essayer d’avoir un résultat positif la semaine prochaine ».

Allan Linguet reprenait après une double fracture tibia péroné à la jambe, «  ça fait plaisir ça faisait plus d’un an que je n’avais pas joué avec l’équipe pro. J’ai essayé d’être détendu comme à l’entraînement.  Nous savions que ça allait être un match compliqué. C’est un bon point de pris. Quand on ne peut pas gagner l’important c’est de ne pas de perdre. Quand l’entraîneur m’a dit que j’étais titulaire, il y a eu de l’adrénaline. Valenciennes et Sochaux avaient envie de gagner, il y a eu tensions à la fin  ».

Le match nul reste en travers de la gorge de l’entraîneur sochalien Omar Daf  « c’est un match que logiquement nous devons gagner, il faut être lucide. Nous avons eu des temps forts, je regrette les situations où nous avons manqué de justesse. Nous avons fait un match solide mais je suis déçu car nous perdons deux points. Avec un peu plus de maîtrise nous aurions pu faire mal à l’adversaire. Il y a beaucoup de déception et de frustration. Je déplore les mots de provocation… ».

Le milieu de terrain sochalien Joseph Lopy est sans langue de bois « c’était un match animé, nous sommes bien rentrés dans le match, nous avons réussi à faire ce que nous voulions. Pour moi il y avait largement la place pour gagner. Nous nous contentons du point pris. Nous avons manqué de justesse technique sur les dernière passes. A la fin du match, j’ai essayé de calmer les deux parties, nous jouons au foot pas à la bagarre. Une morsure j’en doute ?  ».

 

Valenciennes – Sochaux : 0-0 (0-0)

Arbitre : P. Gaillouste

Spectateurs : 4 500

Avertissements : Masson (5’), Ntim (41’), Spano (83’), Elogo (90’) pour Valenciennes ; Pobga (19’), Weissbeck (45’), Niane (72’), Ourega (90’+3) pour Sochaux.

Valenciennes : Prior – Linguet, Ntim, Spano Rahou, Doukouré, Dos Santos – Diliberto (Güçlü 82’),  Fedele (Elogo 75’), Masson  – Chevalier, Cabral (Guel 87’).

Sochaux : Prevot – Paye, Pogba, Diedhiou, N’Dour – Thioune (Kaabouni 85’), Lopy (Lasme 84’) – Soumaré, Weissbeck, Ambri (Ourega 62’) – Bedia (Niane 69’)

Anne Seigner

Publié par Anne Seigner le 17 octobre 2020
Allan Linguet Ismaël Doukouré Joseph Lopy Olivier Guégan Omar Daf
(VAFC) Ils ne pouvaient pas obtenir mieux (0-0)
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email