Depuis le week-end dernier, l’hypothèse la plus probable était éventée dans les milieux informés sur l’idée d’un (re)confinement local, et depuis 48 heures l’information nationale était en boucle sur cette réalité, mais cette fois au niveau national tant l’échec du couvre-feu est malheureusement patent. Le Président de la République a donc annoncé dans son allocution un confinement national dès ce vendredi 30 octobre à 00H, mais dans une version plus allégée qu’en mars 2020.

Emmanuel Macron : « Nous sommes submergés par l’accélération soudaine du virus »

Après une présentation de la stratégie de la France depuis cet été, Emmanuel Macron a balayé toutes les hypothèses moins contraignantes, mais elles conduiraient sans exception à une insuffisance de résultat face à cette propagation virale galopante.

Il conclut à la seule solution efficace, plus stricte, et plus dure, un confinement national, car « Nous sommes submergés par l’accélération soudaine du virus. La France et l’Europe sont débordés par cette 2ème vague ». Le Président fixe un cap sanitaire avec « un coup de frein aux contaminations. Si nous ne le faisons pas, nos médecins devront choisir ».

Ensuite, il tient à mettre en lumière « l’absence d’opposition entre la santé et l’économie, nous recherchons toujours un juste équilibre tout en respectant une valeur fondamentale, celui de la priorité de la vie humaine. L’économie ne doit ni s’arrêter, ni s’effondrer ! ».

Les premières mesures annoncées avant le détail demain par le Premier ministre Jean Castex

Du vendredi 30 octobre dès la première heure au mardi 01 décembre, la France métropolitaine sera confinée sauf que la situation est différente du printemps dernier.

  • Aujourd’hui, les nouveaux protocoles sanitaires dans les entreprises autorisent ces dernières à continuer leur exploitation durant cette période. Toutefois, les commerces non essentiels seront fermés comme au 1er semestre 2020. En clair, on sauve le 1er cercle industriel et toutes les activités ne recevant pas du public, mais les espaces où l’interaction sociale est forte comme les galeries commerciales, et chez les commerçants, sont de nouveau en mode confinement. Les commerces essentiels restent toutefois ouverts aux horaires de leurs choix durant cette période singulière. Les restaurants fermés pourront assurer la prestation des repas à emporter.
  • Le Télétravail est très fortement incité dans les entreprises privées et publiques.
  • Certains services publics demeureront ouverts durant cette période.
  • Les EHPAD et maison de retraite demeureront accessibles par des tiers dans les conditions sanitaires requises.
  • L’autre pan de ce (re)confinement est le volet éducatif. Contrairement à mars denier, et les dégâts pédagogiques constatés à l’issue de ce 1er confinement, le Président de la République a décidé de maintenir ouvertes les écoles maternelles, élémentaires, collèges, et les lycées.
  • Sans surprise, l’enseignement supérieur passe au tout distanciel.
  • Les espaces culturels, de loisirs, les cinémas… seront fermés au public durant cette période.
  • Le sport amateur est interdit tant au niveau pratique que des compétitions.
  • Les déplacements entre les départements ne sont plus autorisés comme en mars avril 2020, et seulement valable dans un rayon d’un kilomètre de votre domicile.
  • C’est le grand retour de l’attestation… ! Téléchargez votre attestation ici https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 28 octobre 2020
Confinement
Un (re)confinement national différent jusqu’au 01 décembre
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email