Au détour de la signature de 3 nouveaux Emplois-Francs au sein du très actif Pôle Emploi de Valenciennes (rue des Frères Danna), le Sous-Préfet de Valenciennes a (re)balisé les objectifs du dispositif « France Relance » où certain(e)s entreprises croient, à tort, ne pas être éligibles.

(Signature d’un contrat d’embauche en CDD par l’entreprise Hiolle Industrie avec Jonathan)

Michel Chpilevsky : « France Relance ne concerne pas uniquement les entreprises avec un besoin de développement, mais également avec le souci de maintenir l’activité »

Signature d’un contrat CDD « Emploi-Franc » avec la SARL, PARIS TIZNIT, spécialisée dans les produits alimentaires pour la cuisine orientale

Le dispositif Emploi-Franc poursuit sa success story dans le Valenciennois avec déjà 335 emplois signés en 2020, sans oublier les 335 sur l’année 2019. « L’important sur ce dispositif est qu’il concerne tous les âges, et tous les profils de demandeurs d’emplois dès l’instant où il réside dans un QPV (Quartier Politique de la Ville). De plus, il est à disposition des entreprises de toutes les tailles. Nous le voyons aujourd’hui », souligne le Sous-Préfet de Valenciennes.

En effet, cette cérémonie de signatures mettait en lumière trois entreprises du Valenciennois, Hiolle industrie dans le domaine du ferroviaire (Prouvy), l’Epi Doré avec plusieurs « Point-Chaud » sur Valenciennes, Condé-sur-l’Escaut, Escaudain…, et la SARL PARIS TIZNIT (Anzin), enseigne dans l’alimentation orientale. Trois personnes issues des QPV ont donc signé un CDD « Emploi-Franc » avec l’espoir prochain d’un futur CDI.

« phase de recrutement d’une cinquantaine de salariés », Julien Chamagne 

On peut citer Jonathan, 33 ans, « dans la filière ferroviaire depuis 13 ans. J’ai obtenu un BAC Pro Technicien Ferroviaire. J’étais déjà en intérim depuis juin 2018 chez Hiolle Industries », indique le salarié. « Chez Hiolle Industries, dans la cadre d’un parcours, nous avons l’ambition d’embaucher les 150 intérims qui travaillent chez nous. D’ailleurs, nous poursuivons notre développement, et nous sommes également à la recherche d’apprenti(e)s dans le cadre d’une phase de recrutement d’une cinquantaine de salariés », précise Julien Chamagne, le DRH de chez Hiolle Industries.

Grande signature industrielle sur l’arrondissement avec 600 emplois en France, dont 400 sur Prouvy plus 150 intérimaires, cette entreprise est spécialisée dans le câblage ferroviaire. « L’industrie ferroviaire se porte très bien. Néanmoins, la fusion entre Alstom et Bombardier doit nous pousser à trouver d’autres partenaires complémentaires à ce client majeur pour notre entreprise », poursuit Julien Chamagne.

Les 3 piliers de France Relance

Signature d’un CDD « Emploi-Franc » avec l’entreprise « Epi Doré » dotée de plusieurs « Point Chaud » sur le Valenciennois.

« France Relance » a été lancée sur les fonts baptismaux en septembre dernier avec 3 objectifs clairs et équilibrés.  » France Relance repose sur 3 piliers, la cohésion sociale, la compétitivité, et la transition écologique. Au niveau national, le volet compétitivité avec le dépôt d’appel à projets connaît un grand succès. Toutefois, certains pensent que France Relance ne vise que les grandes sociétés très présentes sur ce territoire. Non, France Relance concerne tous les profils d’activités, la TPE, la PME, ce n’est pas un dispositif uniquement pour les grandes entreprises « , souligne Michel Chpilevsky.

Ensuite, autre erreur collective, France Relance « ne concerne pas uniquement les entreprises avec un besoin de développement, mais également avec le souci de maintenir l’activité ».

Enfin, le volet « Cohésion sociale » s’inscrit à travers « les projets des collectivités locales et territoriales », précise-t-il. En effet, comme sur la commune d’Anzin avec la rénovation lourde d’une école maternelle, les dossiers publics en cours peuvent récupérer un supplément d’âme (financier). Dans la même lignée, le 3ème pilier sur la Transition écologique s’inscrit totalement dans ce plan « France Relance ». Ce point sera-t-il un succès d’audience ou l’écologie sera-t-elle la grande oubliée par les entreprises et les collectivités publiques ? Il est utile de préciser que sur 100 milliards d’euros affectés à ce dispositif « France Relance », 30 milliards sont fléchés sur la transition écologique sachant que les fonds européens (si validation des 27 pays de l’U.E) sont intimement connectés au respect de ce volet écologique.  

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 18 novembre 2020
France Relance Michel Chpilevsky
« France Relance » pour tous.. !
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email