1. Accueil
  2. Valenciennois
  3. (CAVM) Intérêt communautaire tous azimuts (1/2) !
Valenciennois

(CAVM) Intérêt communautaire tous azimuts (1/2) !

Au sein de la Cité des Congrès plus en phase avec des espaces distanciés, cet avant dernier Conseil communautaire de l’année 2020 s’est déroulé dans une bonne dynamique pour évoquer des politiques assumées, et les revendications associées. L’intérêt communautaire déclaré pour plusieurs espaces fonciers du Valenciennois a trouvé une résonance, et affiché une ambition de rénovation urbaine (visuel Cité des Congrès).

(Plan du projet de rénovation de l’entrée nord de Valenciennes, en zone rouge)

Déclarations d’intérêt communautaire en série

Presque d’entrée de Conseil communautaire, une grappe thématique attire l’attention. En effet, Jean-Marcel Grandame expose plusieurs délibérations sur le renouvellement urbain.

Les trois premières délibérations s’inscrivent dans le plan RBM (Renouvellement du Bassin Minier) du 07 mars 2017 initié par le Premier ministre Bernard Cazeneuve.

  • La cité minière du Rieu sur Vieux-Condé

« Sur cette cité Rieu en gestion par le bailleur Maisons et Cités (ex Soginorpa), nous allons réhabiliter 109 logements. Je précise que c’est une déclaration d’intention », commente Jean-Marcel Grandame.

Plus tard dans le Conseil, Franck Agah, opposition Vieux-Condé, revient sur cette délibération. « Je m’interroge sur l’accompagnement social des locataires de cette cité minière ! ». Le vice-président à l’écologie urbaine, et maire de Vieux-Condé, rappelle « que le dossier RBM de la cité du Rieu était en 22ème position (et non éligible). Au détour d’un couloir, j’ai pu convaincre Bernard Cazeneuve de faire passer notre dossier en 12ème position (et donc éligible) ».

  • La Cité du Corbeau à Quiévrechain

Cette déclaration d’intérêt communautaire est atypique, car elle propose le retour d’un site urbain vers un site naturel. « La cité du Corbeau est située en zone inondable, proche de la rivière de l’Aunelle. C’est pourquoi, nous allons démolir et renaturaliser. Nous avons visité quelques logements où des travaux avaient été réalisés, six mois après tout était à refaire compte tenu de la remontée de l’humidité », précise le vice-président.

Pierre Griner, le maire de Quiévrechain, était ravi « je remercie Valenciennes Métropole pour son intérêt global pour le renouvellement urbain. Cette fois, nous allons passer d’un milieu urbain vers un milieu naturel. Je souhaiterai que ce projet devienne une vitrine d’une mutation urbaine. De plus, nous sommes la première commune d’entrée en provenance de la Belgique ».

Sauf que le maire d’Onnaing, Xavier Jouanin, exprime avec force son inquiétude. « Si je félicite Valenciennes Métropole pour son investissement dans le renouvellement urbain. Je rappelle que la Cité Corbeau était fléchée pour un renouvellement urbain. Il y a 80 familles concernées, et il n’y a aucun programme de relogement alors que cette démolition est annoncée pour 2022. Je souhaite que nous retirions cette délibération dans l’attente d’un plan de relogement pour les familles ».

Laurent Degallaix

Le Président de Valenciennes Métropole répond « nous ferons un projet réussi, et partagé avec la commune. Dans cette agglo, nous n’avons jamais oublié l’humain. Nous n’avons pas à montrer nos papiers sur le social. Par contre, nous ne faisons pas d’ingérence dans la politique locale, c’est juste une impulsion politique. Un bon projet est un projet partagé. Cette délibération ne sera pas retirée ».

Jean-Marcel Grandame conclut « nous n’avons jamais expulsé dans un projet. Nous avons une concertation avec chacun des habitants. Je préside la commission interbailleurs. En plus, une reconstruction sur site est impossible, car elle serait incompatible avec le PPRI (plan de prévention du risque inondation) existant ».

 

La cité du Roy de Blicquy à Crespin

En l’espèce, le site est plus classique avec 120 logements. Par contre, « nous avons 30 logements publics où nous travaillerons avec le bailleur, mais également 90 logements privés pour lesquels nous devrons collaborer avec les propriétaires privés », indique le vice-président.

  • Projet de requalification de l’entrée Nord de Valenciennes

Enfin, la déclaration d’intérêt communautaire sur l’entrée nord de Valenciennes est un pan annoncé du programme de la campagne municipale du candidat/maire. Le fameux ballon de rugby a fait son temps. « C’est un axe structurant et un accès à l’Hôpital. Bien sûr, je parle de l’Avenue Desandrouin où l’accès au Centre Hospitalier de Valenciennes est très compliqué pour les ambulances, les visiteurs des malades. Le seul axe direct au CHV passe par “Le domaine de La Plaine”. Ensuite, il faut rénover également l’accès à la Chasse Royale et Dutemple », commente Jean-Marcel Grandame.

Laurent Degallaix en profite pour remercier Rodolphe Bourret, le DG du CHV, et toutes ses équipes : « Cet hôpital public mérite de passer au niveau d’un Centre Hospitalier Régional ».

En bref :

Le point COVID présenté par le Président de la CAVM. « Nous enregistrons des bonnes nouvelles depuis deux semaines. A ce stade, du 14 au 20 novembre, il y a eu 403 cas positifs contre le double 8 jours avant. Ensuite, le taux d’incidence est passé de 364 pour 100 000 habitants à 211, et enfin le taux de positivité est à 14%. » Les prochaines semaines seront d’évidence décisives.

(Suite du Conseil dans l’édition du 28 novembre)

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu