1. Accueil
  2. Territoire
  3. MIH 2021 en distanciel et MIH 2022 en présentiel !
Territoire

MIH 2021 en distanciel et MIH 2022 en présentiel !

L’agence de développement de la Porte du Hainaut tenait ce vendredi 04 décembre ses Assemblées extraordinaire et ordinaire. L’occasion d’un renouvellement du Bureau de cette association, mais également le temps pour se projeter dans un avenir proche (Visuel Aymeric Robin, nouveau président de l’Agence de développement de la Porte du Hainaut).

Report du Salon Made In Hainaut de mai 2021 à mai 2022 !

La nouvelle mandature communautaire avec un changement de présidence devait déboucher immanquablement à l’élection d’un nouveau Bureau au sein de l’agence de développement de la Porte du Hainaut.

Chose réalisée avec l’élection d’Aymeric Robin comme le nouveau président de l’Agence de développement de la Porte du Hainaut, Sebastien Delquignies (Delquignies Logistique) comme vice-président, Gérald Thuru comme secrétaire, Daniel Chaaib (HDF construction) comme Secrétaire adjoint, Ali Benamara comme trésorier, et Xavier Bleu comme trésorier adjoint (Hiolle Logistique) avec deux observateurs permanents notables, Jean-Paul Huon (Huon Fers soudages), et Arnaud Bavay, maire d’Hordain, mais également vice-président à l’aménagement du territoire au sein du SIMOUV. « Cela s’inscrit dans une cohérence entre l’aménagement du territoire et le lien avec les entreprises », commente Aymeric Robin.

Ce nouveau Bureau marque le départ d’une équipe historique de cette association avec  Alain Bocquet comme Président, Jean-Michel Hiolle comme Secrétaire, Christian Montagne, et Antoinette Cousin. D’ailleurs, la ville de St-Amand-les-Eaux est absente de cet organigramme « je représenterai cette commune », indique Aymeric Robin.

Ce Conseil d’Administration est composé de trois villes membres de Droit, Denain, Trith-st-Léger et Hordain en lieu et place de Lieu-St-Amand dans les nouveau statuts, mais également de membres associés comme La CCI Grand Hainaut, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, GRDF, l’UPHF et SIGH, et enfin 114 entreprises « sur un territoire pluriel avec de l’industrie, du service, de l’agro-alimentaire, environnement, etc. », précise Ali Benamara.

« Je me suis permis un droit d’inventaire », Aymeric Robin

Evidemment, cette association est née en 2003 avec un CV impressionnant acquis en 17 ans… « Je m’inscris dans les pas de mon prédécesseur. Nous devons avoir un lien fort avec les entreprises. C’est dans l’ADN de cette agglo ! Je me suis permis un droit d’inventaire, le challenge est impressionnant, 23 nouvelles entreprises installées sur le territoire où 2,6 millions d’euros ont permis la création de 500 emplois, 130 dossiers pour les aides aux TPE, avec 500 emplois à la clé, pour un coût d’1,2 millions d’euros. Toutefois, nous devons nous diversifier dans les installations d’entreprises », indique le nouveau Président.

Olivier Delattre, directeur de l’association, balaye les projets que la pandémie n’a pas freiné en 2020. Par contre, un paramètre s’installe « nous achevons un cycle très favorable d’aménagement pour des entreprises, notamment pour celui des Pierres Blanches à Denain qui est totalement bouclé. Aujourd’hui, nous allons commencer à manquer de foncier », explique-t-il. D’ailleurs, les travaux de l’A21 Ouest Denain permettant l’accès rapide à ce site des Pierres Blanches a démarré (enfin) ses travaux en novembre 2020. « Dès que nous touchons au domaine public autoroutier, c’est très compliqué », commente Olivier Delattre.

On note sur Lourches le démarrage de l’arlésienne territoriale avec le début des travaux du Parc Hainaut Solar Compagny avec l’installation à terme de 40 248 panneaux sur 24 hectares.

Pour autant, quelques zones industrielles demeurent disponibles comme sur le Plateau d’Hordain et ses 157 000 M2.

Enfin, l’annonce de la relocalisation de l’entreprise Lesaffre sur le territoire de la Porte du Hainaut, avec 300 empois à la clé, sera un marqueur de confiance pour d’autres grandes signatures. « Ce projet fait partie des 31 relocalisations dans le Plan « France Relance ». L’entreprise Lesaffre va y produire un nouveau composant chimique », précise Olivier Delattre.

MIH dans le cycle d’annulation 2021

A l’occasion des comptes de l’association, le Salon Made In Hainaut est venu sur la table. Un évènement incontournable générant 823 000 euros de recettes en 2019, pour un bénéfice net de 119 000 euros, bon ratio ! Pour autant, l’édition prévue en mai 2021 pose clairement la faisabilité dans un nuage d’incertitude sanitaire.

« Nous avons un doute sur l’organisation, le nombre de visiteurs. Il me semble, comme d’autres collègues entrepreneurs, que cette édition est prématurée en mai. De fait, il est très compliqué de s’engager sur un salon comme le MIH », explique un chef d’entreprise.

Différentes interventions rejoignent cet avis de prudence, un sentiment partagé par Aymeric Robin. ” Je pense que nos avis convergent. Nous ne pouvons pas non plus reporter MIH en septembre prochain compte tenu qu’il serait en concurrence avec d’autres salons. Il est plus raisonnable de conserver le mois de mai, une bonne période, mais de différer d’une année le MIH en présentiel “, indique le Président.

Par contre, pour 2021 une idée d’une plate-forme numérique afin de partager une expérience professionnelle est en train d’émerger. 2021, MIH en distanciel et MIH en présentiel en 2022, le prix du Covid-19.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu