1. Accueil
  2. Territoire
  3. L’apprentissage où l’emploi en terre connue !
Territoire

L’apprentissage où l’emploi en terre connue !

L’apprentissage ne pouvait pas être absent de cette journée «  France Relance », c’est pourquoi la Chambre des Métiers et de l’Artisanat à Saint-Saulve était une étape incontournable avec son lot de contrats d’apprentissage (visuel Philippe Guilbert/Gourmandine, et l’apprentie Romane).

(Visuel avec Laurent Rigaud, Michel Chpilevsky, la Maison Pollet, et Patricia Fournier)

Laurent Rigaud : « La relance de l’économie passe par les entreprises de proximité »

Patricia Fournier, responsable territoriale, était en charge du mot d’accueil : « L’artisanat est une voie d’excellence ». Pour sa part le Président de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat Hauts-de-France souligne l’importance de l’apprentissage dans tous les corps de métiers. « La relance de l’économie passe par les entreprises de proximité. La CMA est le bras armé de l’Artisanat ! », commente Laurent Rigaud, le président de la CMA Hauts-de-France.

Même si cette institution a adopté la régionalisation administrative, elle demeure très proche des territoires « avec 24 commissions territoriales pour 21 CFA. Cela répond aux besoins des 1 100 apprenants (avec Rouvignies) qui passent par ce site de Saint-Saulve. Un bon centre de formation, un bon apprenti, et un bon maître d’apprentissage. Ici, c’est la Maison des Artisans ! », poursuit-il.

« Très symbolique que cette signature se passe sur ce site magnifique », Michel Chpilevsky

Dans la continuité de cette journée « France Relance », le Sous-Préfet de Valenciennes soulignait l’importance du tissu économique de proximité : « Très symbolique que cette signature se passe sur ce site magnifique, car la relance passera par les PME. Nous avions ici lancé la semaine de l’apprentissage. Aujourd’hui, nous signons quatre contrats d’apprentissage. Il y a un partenariat étroit avec la CMA et la CCI, tout comme la Direccte véritable cheville ouvrière des différents dispositifs ».

Les signataires

En premier lieu, l’entreprise Pharaon basée sur Brillon, spécialisée dans les aspirateurs industriels, embauche un apprenti. Ensuite, le restaurant Moulin de Croy dans l’attente de la réouverture prend des dispositions en amont avec un recours habituel à l’apprentissage. « Nous avons 3 apprentis répartis entre la cuisine et la salle », explique l’exploitant.

Ensuite, la pâtisserie Gourmandine, répartie sur deux sites à Valenciennes, met en lumière l’apprentissage. « Nous avons commencé à 2 apprentis avec nous. Aujourd’hui, nous sommes 22, 10 salariés, et 10 apprentis. Aujourd’hui, je signe avec Romane à qui nous avons donné une chance compte tenu d’un parcours atypique avec un BAC Pro Cuisine. On lui a proposé de faire un CAP Chocolaterie chez nous, car notre ADN est la transmission », déclare Philippe Guilbert.

Ce témoignage motive le Président régional à un coup de gueule « on ne peut pas faire ! Ça, c’était avant le COVID-19. Maintenant, nous avons vu que nous pouvions changer les règles ».

Enfin, la Maison Pollet, boucherie à Saint-Amand-les-Eaux, a choisi la voie de l’apprentissage: « Les apprentis sont la vitrine de nos métiers, et de nos formations. L’avenir de nos entreprises, ce sont les jeunes ». Le bénéficiaire du contrat tenait à souligner « l’implication forte de la Mission Locale Jeunes du Valenciennois dans mon orientation professionnelle ».

Eric Blondiaux et Laurent Rigaud

Une transition idéale pour mentionner la signature, dans la matinée du 05 décembre, d’une convention entre la CMA Hauts-de-France et la MLJV.

« Un lien plus étroit avec la MLJV », Laurent Rigaud

En effet, afin d’offrir des opportunités aux jeunes de la MLJV, l’idée a fait son chemin où « les jeunes doivent découvrir nos métiers. Nous avons signé une convention afin de tisser un lien plus étroit avec la MLJV. L’objectif est d’augmenter le nombre des jeunes Mission Locale placés en contrat d’apprentissage relevant de notre territoire. Dans cette optique, la MLJV s’engage à nommer un référent unique en charge de l’animation des dispositifs liés à l’apprentissage », explique le Président de la CMA Hauts-de-France.

(Ci-joint convention CMA Hauts-de-France et MLJV)

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu