1. Accueil
  2. Accueil
  3. La ville de Vieux-Condé met fin à la collaboration avec l’ACSRV
AccueilPays de Condé

La ville de Vieux-Condé met fin à la collaboration avec l’ACSRV

Le denier Conseil municipal de Vieux-Condé fut d’une rare tension entre la majorité et l’opposition, avec clash à répétition, ce jeudi 18 mars 2021… une date à retenir. Etait-ce le nom de la salle (Germinal dans le quartier de la Solitude) propice à la lutte, une attente de l’annonce de Jean Castex assez déstabilisante, toujours est-il que le canon a tonné dès les informations au Conseil municipal avant même l’Ordre du Jour. En propos liminaire, David Bustin lance une bombe à déguster à l’apéro avec une fin de conventionnement entre la commune et la très reconnue, voire omniprésente, Association des Centres Sociaux et socioculturels de la Région de Valenciennes.

Le temps d’un séisme dont l’impact territorial est inévitable au long cours, mais après les départementales !

Pourtant, l’évocation du résultat du Tribunal administratif du 09 mars dernier n’a généré qu’un encéphalogramme plat comme si l’inconscient collectif subodorait un report des élections régionales et départementales. Ce n’est plus une option, la clause de revoyure sanitaire avec un report à la clé dès l’automne prochain pourrait cacher un effet politique détonnant !

Non, mais David Bustin lance comme dernière information « la ville de Vieux-Condé ne renouvelle pas notre conventionnement annuel avec l’ACSRV au 31 décembre 2021. J’ai reçu hier le vice-président de l’ACSRV, et son Directeur général, où j’ai fait part de mon mécontentement sur les prestations proposées par l’ACSRV. J’attendais autre chose, notamment sur l’accompagnement de la Covid. Avec le vice-président, nous avons partagé le même constat d’échec. Il le reconnaît, et il nous propose un accompagnement gagnant-gagnant d’ici la fin de l’année. Ce sera la meilleure préparation possible pour nous et pour eux de mieux comprendre les raisons de cette fin de collaboration », entame le maire.

Sauf que là où des communes ont frappé du poing sur la table comme à Marly (à suivre au prochain Conseil ?), voire Douchy-les-Mines, mais sont restées sous convention avec l’ACSRV, Vieux-Condé tourne une page ouverte en 2007.

« La CAF va nous financer en direct notre CEJ », David Bustin

En effet, l’ACSRV fut choisie en 2007 par la commune de Vieux-Condé avec à la clé l’ouverture d’un Centre socioculturel. A sa tête comme chargé de mission pendant 2 ans, France Agah, puis un conventionnement, classique de 4 ans comme dans les autres communes, est intervenu en 2009/2013, puis 2013/2017, et enfin 2017/2021 avec à sa tête Franck Agah jusqu’en 2016. Ce dernier commente « je suis Directeur du Centre social sur Raismes et je m’y trouve très bien ». Parallèlement, Franck Agah était élu de l’ancienne majorité municipale depuis 2008, puis revenu dans l’opposition depuis l’échéance locale en 2014.

David Bustin

Le maire tient à préciser un point juridique « une convention (pour 4 ans) jamais signée pour laquelle nous avons demandé des modifications, mais jamais obtenues. Il en résulte que nous mettons fin à la seule convention (en terme de lien juridique) courant jusqu’au 31 décembre 2021 », poursuit-il.

Les sommes engagées pour 2021 sont validées, elles comprennent 95 182 euros de subvention directement à l’ACSRV, et 48 682 euros incluant un local à titre gratuit, les fluides, etc., sans oublier le financement de la CAF pour le CEJ (Contrat Enfance Jeunesse) à hauteur de 46 500 €.

Le coup de tonnerre est que la CAF valide, techniquement, cette rupture !! « La CAF va nous financer en direct notre CEJ la somme de 46 500 € pour l’année 2022. Nous avons reçu le courrier d’agrément ce matin »,  s’exclame le maire en le brandissant.

« Nos services travaillent dessus depuis deux ans », David Bustin

Là où le sujet devient plus tendu encore s’inscrit dans la temporalité. « On ne s’improvise pas afin de remplacer un service comme celui de l’ACSRV. D’ailleurs, je ne remet pas du tout en cause le travail accompli. Je pense à l’avenir. C’est pourquoi nos services ont travaillé dessus depuis deux ans. Nous seront prêts au 31 décembre 2021 où nos agents municipaux proposeront des services équivalents, voire meilleurs avec de nouvelles animations, à la population dès le 01 janvier 2022 », conclut-il.

Ce travail de fond a de fait mécaniquement été pensé, réfléchi, sous l’ancienne mandature où David Bustin était adjoint aux travaux auprès de Guy Bustin, l’ancien maire. Cette rupture avec l’ACSRV sur le service rendu aux Vieux-Condéens vient donc de loin… !

« Il y a une volonté politique de détruire l’ACSRV sur le Valenciennois », France Agah

Franck Agah

Evidemment, le choix ne passe pas du tout dans l’opposition municipale, forte compte tenu de son score proche de 50% aux dernières municipales. « Je rappelle qu’une ville accompagne l’ACSRV, elle est complémentaire des actions de la commune. L’ACSRV est en charge dans une ville de l’animation globale financée par la CAF, la ville, et le Département. Je remarque qu’il y a une volonté politique de démolir l’ACSRV sur le Valenciennois avec des mouvements à Marly et Douchy-les-Mines, et aujourd’hui une rupture de conventionnement. Où est cette main tendue à l’ACSRV, car nous avons un savoir faire. D’ailleurs, vous le dîtes vous-même, vos agents ont été formés via l’ACSRV », assène Franck Agah.

La réponse du maire fuse « il n’y a aucun volet politique dans cette décision. Simplement, nous ne sommes pas satisfaits des services de l’ACSRV ! ».

Sans aucun doute, cette fissure dans le contrat social de l’ACSRV au sein de douze communes réparties sur Valenciennes Métropole et La Porte du Hainaut constitue un séisme social dont la grille de lecture sera diversement appréciée !

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu