1. Accueil
  2. Accueil
  3. Rachat du bâtiment « Imprimerie Hollande », une page se tourne à Valenciennes
AccueilValenciennois

Rachat du bâtiment « Imprimerie Hollande », une page se tourne à Valenciennes

Ce mardi 13 avril 2021, l’ancien bâtiment de l’imprimerie Hollande change de propriétaire tournant de fait une page patrimoniale sur la ville de Valenciennes. En effet, ce bâti est acquis par la SCI SCCV Valenciennes Intendance pour un montant de 50 000 €, avec une réalisation de projet via son mandataire social URBAXIM, à travers la validation de cette vente par la ville de Valenciennes au détour d’une délibération du prochain Conseil municipal (visuel façade et murs intérieurs complètement ravagés par l’incendie en 2013 en accueil et complet en bas du reportage).

Une façade inscrite aux Monuments historiques source d’un délai… sans fin à 50 000 € !

En avril 2013, un incendie a ravagé cette entreprise emblématique du coeur de Valenciennes. Installé depuis 200 ans rue de l’Intendance à Valenciennes, son fondateur Georges, ex conseiller municipal puis François Hollande et son frère aîné avait repris la succession du père. Au jour de ce dramatique incendie, un des 3 fils de François avait assuré le continuité de l’entreprise, Bernard, où Laurent, son frère, continuait aussi a oeuvré au quotidien. Malheureusement, le coeur de François Hollande n’a pas résisté à ce drame matériel devenu humain quelques heures après ces flammes dévastatrices.

« Un dossier patrimonial extrêmement compliqué, car la façade est inscrite aux Monuments Historiques », Alain Cybertowicz

Compte tenu d’une situation enviée en terme de localisation dans Valenciennes-centre, on pouvait s’étonner de la lenteur de ce dossier pour l’émergence d’un nouveau projet. « C’est un dossier patrimonial extrêmement compliqué, car la façade est inscrite aux Monuments Historiques 18ème/19ème siècle. Un promoteur éventuel doit absolument respecter les consignes de la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) des Hauts-de-France. Nous sommes en veille permanente sur tous les sites classés ou inscrit aux Monuments Historiques sur Valenciennes, mais en l’espèce, nous ne pouvons pas agir », explique Alain Cybertowicz, le Président de l’association « Comité de sauvegarde du patrimoine valenciennois ».

La ville de Valenciennes mentionne qu’elle a dû, compte tenu d’une absence de travaux par les propriétaires, prendre des arrêtés de péril, de sauvegarde… afin de protéger les passants de tout incident. Techniquement, ce qui n’est pas écrit est que cela comprenait aussi la suppression de plusieurs places de parking à la clé dont le coût pesait également sur la famille au prix du stationnement en vigueur, un gouffre sur le temps long !

« Triste de voir disparaître des noms », Thérèse Lefrancq

Mme Lefrancq, veuve du très connu Pierre Lefrancq, longtemps président des Royés, association propriétaire de Notre-Dame du Saint-Cordon et organisateur de l’évènement, ex vice-président des amis du Musée des Beaux-Arts de Valenciennes, évoquait la relation entre son défunt mari, avec François, puis Bernard Hollande. « Nous faisions travailler le plus possible cette Imprimerie au coeur de Valenciennes pour le Livret du Tour Saint-Cordon, mais également pour tous les événements de l’association. Je suis triste de voir disparaître des noms d’entreprises historiques à Valenciennes », commente Thérèse Lefrancq.

Un projet de 18 logements

Sur la façade de ce linéaire imposant rue de l’Intendance à Valenciennes, deux permis se côtoient, le 1er au 20 février 2020 et l’autre est un transfert total de permis de construire, le 14 juin 2020, au bénéfice de la SCI « SCCV Valenciennes Intendance » dont le mandataire social est URBAXIM basée sur Lezennes. Un programme de 18 logements est annoncé, du T2 au T4, en plein coeur de Valenciennes. A ce titre, il serait surprenant que ces logements ne soient pas pris d’assaut par les acquéreurs soucieux de revenir dans l’hyper centre de Valenciennes. La seule chose tangible en terme patrimonial est que cette façade sera maintenue ou reposée à l’identique après le temps de construction de ce chantier complexe en centre-ville, jamais simple !

Ce projet urbain passé par les fourches caudines de la redoutée DRAC des Hauts-de-France poursuit une requalification d’ensemble sur ce quartier chargé de mémoire avec le Passage de l’Arsenal, près de l’ancien Arsenal de la ville, la requalification majuscule de l’ancien Hôtel Dieu de Valenciennes revendu à la Financière Vauban avec l’émergence d’un Hôtel de luxe, la Caserne Vauban, toujours la Financière Vauban, dont la rénovation lourde des 3 espaces du U de cet ancien bâtiment militaire a pris un retard significatif durant la Covid, et enfin la Coulée verte attenante au siège de Valenciennes Métropole dont la rénovation a (enfin) décloisonné un passage piéton où la sécurité n’était pas absolue… ! Aucun doute, ce quartier urbain écrit de nouveau un beau chapitre de son histoire patrimoniale vivante, ne l’oublions jamais !

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires