1. Accueil
  2. Accueil
  3. (Basket) Les Amandinoises se maintiennent en LFB
AccueilAmandinois

(Basket) Les Amandinoises se maintiennent en LFB

Mercredi soir, salle Maurice Hugot, les Amandinoises, sans Day et Konaté blessées, jouaient une rencontre cruciale pour assurer leur place en Ligue Féminine. Elles devaient pour cela battre Nantes, qui voulait aussi conserver sa place dans l’élite. Il n’y a eu aucun suspense car elles ont totalement maîtrisé la rencontre (98-66) : rigoureuses en défense, efficaces en attaque, présentes au rebond, elles ont dominé des Nantaises dépassées. Bravo Mesdames !

118 d’évaluation collective

Les trois premières attaques amandinoises n’aboutissent pas…aïe aïe…Le stress ? L’enjeu ? Nantes ne fait pas mieux, Morrison rate ses deux lancers francs. Bailey ouvre le compteur et les Amandinoises sont parties. Nantes est dépassé en défense face aux offensives collectives amandinoises. Conséquence un premier 10-0 (8-5, 4’ puis 18-5). Après ce premier quart-temps à sens unique (28-13), l’entraîneur nantais Aurélie Bonnan hausse le ton. Sans trop d’effet puisque les Amandinoises prennent le large (42-18) sur un panier de Koné. Morrison et Dongue dans un registre plus individuel placent à leur tour un 10-0 (45-21 puis 45-31). Cette réduction d’écart est sans conséquence puisque les Amandinoises repartent de plus belle avec Lithard à la réalisation. Nantes joue dur et Dongue, qui récolte une faute offensive, met au tapis Ugoka. A la mi-temps les Amandinoises sont bien placées (55-31). Vous, les amoureux du basket, vous savez qu’il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de la tuer car sur les vingt minutes restantes il peut encore se passer beaucoup de choses… !

Koné inscrit le premier panier de cette seconde mi-temps, preuve que les Amandinoises sont sur de bons rails. Les actions sont fluides, le ballon vit, c’est un régal. Les Amandinoises impriment un rythme que les Nantaises ne peuvent pas suivre. Aurélie Bonnan est aussi blanche que la couleur de sa chemise…La jeune Ewodo apporte sa pierre à la victoire, elle se bat au rebond, inscrit un panier à trois points au buzzer (71-44). Celle qui venait d’être balancée par Dongue n’a pas tremblé. Les Nantaises sentent que renverser la tendance sera impossible et commettent des fautes de frustration à l’image d’Ibekwe sur Slonjsak. Les Amandinoises sont déterminées, poursuivent leurs efforts alors que les Nantaises sont au bord du gouffre, elles se précipitent, ratent des tirs, perdent des balles…A trois minutes de la fin, le banc amandinois respire, les sourires s’affichent en grand. Le dernier ballon n’est pas joué par  Lithard, la capitaine peut serrer les poings vers le banc, c’est fait, les Amandinoises sont maintenues. S’en suivent des cris de joie, des embrassades et même quelques larmes. Elles profitent de ce moment en restant sur le parquet.

 « Nous sommes soulagés », Fabrice Fernandes

L’entraîneur hennuyer Fabrice Fernandes sourit « c’est un très bon match, nous étions concentrées en défense, nous avons trouvé du rythme, nous avons joué collectivement. Quand nous jouons ensemble, il n’y a pas de problème, il y a une vraie confiance entre elles. Tout le monde a apporté, elles ont tout donné. Nous sommes soulagés, Saint-Amand sera en LFB la saison prochaine. Il nous reste un match à jouer pour le plaisir ».

Alexia Dubié n’a pas pu retenir ses larmes « c’est le soulagement du devoir accompli et du bonheur. Nous avons douté sur les premières possessions puis le premier panier nous a libérées, nous avons mis de l’intensité, été adroites. Depuis deux trois mois ce n’est plus la même équipe, nous avons franchi un cap après la victoire à Villeneuve ».

Pauline Lithard  a sauté dans les bras du staff et de ses équipières, ravie de ce maintien. La numéro 19 a été au rendez-vous (21 points, 5 passes décisives, 4 rebonds, 24 d’évaluation), « nous étions super déterminées. Cette victoire c’est un sentiment de satisfaction et de soulagement. Ce match c’était comme une finale, nous nous sommes reposées les unes sur les autres, ça s’est vu, nous travaillons dur, nous le méritons, nous n’avons pas eu une saison facile ».

Saint-Amand Hainaut Basket – Nantes Rezé Basket : 98- 66 (28-13, 27-18, 18-18, 25-17).

SAHB : Gustavson 6, Bailey 15, Koné 14, Slonjsak 20, Lithard 21 puis Ugoka 12, Ewodo 6, Armant 2, Dubié 2.

Nantes : Mané 3, Dongue 15, Marizy 7, Morrison 21, Ibekwe 2 puis Lewis 7, Lenglet 2, Sida Abega 9, Dufon, Lambert.

 

Anne Seigner

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu