1. Accueil
  2. Accueil
  3. Le VHHC veut rebondir pour la saison 2021/2022
AccueilValenciennois

Le VHHC veut rebondir pour la saison 2021/2022

Comme toutes les associations sportives en France, les adhérent.e.s et les dirigeant.e.s ont particulièrement souffert des confinements successifs. C’est le cas du VHHC où la pratique du Hockey sur Glace, pour la saison 2020/2021, fut stoppée sans préavis fin octobre…2020, une catastrophe pour un sport qui ne se pratique pas dans son jardin, ni en extérieur en France. Hier, l’Assemblée générale du VHHC, tenue en visio conférence, a permis de donner une perspective aux futurs licenciés 2021/2022 et des objectifs clairs pour l’équipe première (DR, visuels Antoine Lukaszewski et Louis Camurat).

En propos liminaire, Patrice Lemaire, Président du VHHC depuis 8 ans, annonce qu’il démissionne de son poste de Président. « Je ne lâche pas le club, car je reste trésorier. Par contre, je souhaite prendre du recul. Comme tous les présidents de club, je fus particulièrement exposé durant ces confinements. Ensuite, ma démarche vise également à pousser un coup de gueule contre ces mesures liberticides de l’Etat. En pratique, nous devions nous adapter du jour au lendemain avec le protocole sanitaire, c’est insupportable », explique Patrice Lemaire. Le nouveau Président du VHHC est Sébastien Bailleul et David Selin, le vice-président. Et pour boire le calice jusqu’à la lie «  lorsque nous étions prêts à reprendre les entraînements comme les autres sports, Valenciennes Métropole (propriétaire de la patinoire) nous annonce que les balustrades sont à changer. Nous sommes de fait en travaux. Nous pourrons recommencer la pratique du Hockey sur glace en septembre prochain », conclut-il.

Concernant l’oeil financier dans le rétroviseur, le Comité de direction du Valenciennes Hainaut Hockey Club a pris les mesures suivantes pour la saison 2021/2022. « Si les adhérents ont joué le jeu pour la saison 2019/2020 sans remboursement, il était impossible qu’une nouvelle saison amputée de la majeure partie de l’année ne soit pas prise en compte, il fallait répondre. Le Comité de Direction a donc voté un Avoir, quasi sur la majorité de la licence moins les frais incompressibles, pour tous les licenciés qui repartiront pour une nouvelle saison en 2021/2022 », précise l’ancien Président du VHHC.

Bilan et Projet sportif

Pour le Bilan de l’équipe en D2, il est très rapide compte tenu que le VHHC a joué un seul match de championnat pour la saison 2020/2022. On notera que le 21ème siècle est particulièrement ingrat avec les sports de glace sur le Valenciennois. Après un incendie un matin de janvier 2004 et la construction d’une nouvelle enceinte inaugurée en septembre 2008, les pratiquants du hockey sur glace sont encore amputés d’une saison et demi en 2020 et 2021, ça commence à faire beaucoup. De fait, l’équipe alignée en début de saison 2020/2021 n’a pas réellement été éprouvée sur la glace, les entraînements sont une chose, les matchs officiels une autre, rien à voir. « Nous n’avons pas testé l’effectif sur une rencontre. Par contre, je suis heureux de vous annoncer que 95% des joueurs 2020/2021 seront présents en 2021/2022. Avec toujours 5 étrangers, dont un gardien, des anciens et des jeunes du club, nous avons un effectif de 25 joueurs. Notre objectif sportif est de terminer dans le Top 3 de la Poule Nord de D2 et de se qualifier pour les demi-finales en Plays-Off », commente Romain Sadoine, l’entraîneur du VHHC.

Sur le volet mineur, là également, le bilan est en peau de chagrin. Les regards sont donc tournés vers la nouvelle saison. Bonne nouvelle, le partenariat avec le Collège Saint-Jean Baptiste de la Salle est reconduit « pour 6 à 7 jeunes qui bénéficient d’entraînements supplémentaires sur glace et hors glace. C’est comme un cycle Sport-Etude, mais sans l’agrément de l’Education nationale », précise l’entraîneur principal.

Ensuite, la catégorie U20 pourra bénéficier d’un temps de jeu intéressant à travers la latitude de jouer en junior, en D2 « éventuellement selon les rencontres, mais également avec le club de Compiègne (D3) avec qui nous avons signé un accord sportif », poursuit Romain Sadoine.  En effet, les clubs dans ce sport ne sont pas pléthoriques, il est de fait de bon aloi de multiplier les championnats où des jeunes pousses du club pourront s’aguerrir « notamment le gardien qui pourra évoluer avec Compiègne », ajoute-t-il. Un sujet de taille où depuis plusieurs saisons un gardien étranger est en place à ce poste stratégique au VHHC. Plus que dans d’autres sports collectifs, la formation est essentielle pour trouver le joueur idoine (du club) à ce poste, car l’influence d’un bon gardien sur l’issue d’une rencontre de hockey sur glace est énorme dans cette discipline.

Enfin, Romain Sadoine, Sébastien Fronty, et un joueur étranger seront à l’encadrement des petites catégories, U7, U9, U11, U13, U15, U17, et U20. L’effectif du club, toutes catégories confondues, était de « 170 licenciés environ en octobre 2020 », précise Patrice Lemaire. Un chiffre pouvant largement prendre de l’ampleur compte tenu de la qualité de l’enceinte sportive à des années lumières de l’ancienne patinoire. Certes, les jeunes ont plus de choix, plus d’écrans, plus d’options, et le défi sera majeur pour tous les clubs sportifs individuels ou collectifs à la rentrée prochaine ; les jeunes perdus en septembre 2021 ne reviendront plus dans le sport précédemment pratiqué, c’est un acquis. Il faudra donc pour tous les clubs sportifs rivaliser d’intelligence collective pour attirer les pratiquant.e.s, c’est un défi que le VHHC est en mesure de relever.

« Je remercie tous nos sponsors », David Selin

Le Vice-Président du club, David Selin, tient à remercier les sponsors du club « qui sont restés présents. Nos partenaires continuent de nous soutenir » malgré les événements sanitaires aussi imprévisibles que perturbants. Fort heureusement, les sponsors savent qu’un lendemain dans une normalité soutenable passe par une reprise de toutes les activités sportives et culturelles sans aucune limitation, il en va de notre bien-être collectif.

Enfin, concernant les soutiens financiers publics, le constat est simple. « Nous avons été soutenus très largement par la ville de Valenciennes, notamment durant nos premières années en D2. Par contre pour l’année 2021, comme toutes les associations, la ville de Valenciennes a réduit les subventions à 50% de la somme demandée par l’association. Nous comprenons ! Par contre, nous sommes toujours soutenus par Valenciennes Métropole pour notre présence en D2 et pour l’image de la CAVM (Panneaux pubs etc.) », explique Patrice Lemaire. « Ce n’est pas du tout un reproche à la ville de Valenciennes », ajoute David Selin.

Voilà le prochain défi du VHHC, ramener des pratiquants, un public dans les gradins, et une vie dans cette enceinte sportive de premier plan pour le Valenciennois. Ce sera également une année particulière pour le VHHC, car en 1971 la patinoire de Valenciennes fut construite aux abords du quartier de la Plaine de Mons, deux après la piscine, le club va de fait fêter toute l’année son 50ème anniversaire… !

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu