1. Accueil
  2. Accueil
  3. L’UDI en perte de vitesse… !
AccueilTerritoire

L’UDI en perte de vitesse… !

On y est, les deux hémicycles des assemblées départementales et régionales sont en place. Force est de constater la perte d’influence de l’UDI, de présence tout simplement, du parti fondé par Jean-Louis Borloo venu deux fois en dix jours pour soutenir le binôme Laurent Degallaix et Valérie Létard.

En région Haut-de-France

Comme au niveau national où chaque nomination d’un ministre est pesée par sa representatitilvié, voire de la société civile sous Emmanuel Macron, chaque vice-présidence est un indicateur sur le poids d’une formation politique.

A ce stade, le groupe UDI, comme souligné dans un post du 17 juin de la page Facebook de la sénatrice Valérie Létard était composé de 41 membres dont une vice-présidence, d’abord Valérie Létard, puis remplacé par Salvatore Castiglione jusqu’à la fin du mandat. Vendredi dernier, les remises de « diplômes » ont eu lieu avec la surprise, tout de même, d’une absence totale de vice-présidence dans le Valenciennois, exit le maire de Wallers. De plus, la nouvelle entité juridique du Groupe UDI au sein du Conseil régional est uniquement composé de 30 membres, 11 de moins, pas une feuille de papier à cigarette… Et la lecture politique tronquée serait de dire qu’en terme de pourcentages, c’est du même ordre. Non, au sein de l’Assemblée nationale comme au Sénat, on compte les parlementaires pour leur nombre et pas en pourcentage. Preuve en est le vote d’une loi… entendez-vous un décompte sur 250 LREM pour, 75 LR, 35 PS, 17 LFI contre… ou un pourcentage des votants par partis politiques ! Jamais de la vie, le nombre fait la loi, point ! Là, l’UDI sera moins présent dans l’hémicycle et par suite le Valenciennois dont il est le berceau et la principale force politique… présumée !

Bien sûr, cela ne préjuge ni ne diminue en rien la prise en compte des dossiers sur le Valenciennois, mais d’un côté, on nous chante les louanges des Politiques de poids, très importants pour l’avenir du territoire qui mérite etc., et de l’autre à la lumière des chiffres.. tout cela n’a pas grande importance puisque nous sommes de la majorité. Continuons à prendre les électrices et les électeurs pour des benêts, c’est le meilleur moyen pour passer en dessous de la barre de 50% de participation pour l’élection présidentielle… !

Dans le Département du Nord

Au niveau départemental, nous sommes dans un schéma presque identique avec, avant les élections, deux vices-présidences dans le volet du social (70 à 75% de budget du Département) contre une vice-présidence dans le domaine du logement, Politique de la Ville, qui est certes centrale dans un Valenciennois en chantier perpétuel.

Le Contournement Nord est passé, et le prochain grand chantier sera celui de Maubeuge, l’engagement du Canal Seine Nord Europe est acté par le Département (achèvement 2028…), le résultat politique est une perte de poids du Valenciennois dans l’exécutif. Mis à part un combat fratricide dans la majorité municipale dont les Valenciennois (sur les six cantons) n’ont tiré aucun bénéfice, ce résultat permettra (enfin) le dépôt d’un dossier pour la Basilique Notre Dame du Saint-Cordon. Décidément les voix du Seigneur sont impénétrables !!! Et on s’étonne que 2/3 des Françaises et des Français ont préféré rester chez eux dans le Valenciennois comme ailleurs !!!

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu