1. Accueil
  2. Accueil
  3. 301 ans plus tard, un nouveau chevalement à Fresnes-sur-Escaut
AccueilPays de Condé

301 ans plus tard, un nouveau chevalement à Fresnes-sur-Escaut

En 1720, les premiers mineurs découvrirent le charbon de terre sur la commune de Fresnes-sur-Escaut. 301 ans plus tard, l’association « Fresnes 1720 » a porté sur les fonts baptismaux la fabrication d’un nouveau chevalement à l’entrée de cette commune, une gageure, mais un défi relevé avec brio par une poignée d’irréductibles amoureux du monde de la mine.

Emile Daize et Vincent Agostino : « C’est un rêve à deux ! »

Evidemment, il y a quelques années, les têtes pensantes de la commune de Fresnes-sur-Escaut ont élaboré un programme copieux à l’occasion de tricentenaire en 2020, sauf que la Covid a complètement chamboulé la programmation. Diverses animations, par essence éphémères, sont (re)programmés dès les prochaines journées du patrimoine, mais « il fallait un moment fort pour célébrer ce tricentenaire, un objet pérenne », commente Philippe Coppin, en charge de la communication.

Dans cet esprit, les propositions ont fusé et comme toujours l’une d’entre elles a crevé l’écran. « Nous avons eu l’idée de fabriquer un nouveau chevalement sur le lieu de l’ancien détruit en 1974. C’est un rêve à deux ! Toutefois, à l’origine nous envisagions un chevalement de 6 mètres, mais même à cette hauteur les difficultés administratives furent très lourdes surtout avec 3 arrêts compte tenu de la Covid. Je félicite les équipes de la mairie pour leur ténacité sur ce dossier, car c’est un véritable parcours du combattant », commente Emile Daize.

Son compère, Vincent Agostino, rappelle qu’un allié de poids est venu à leur secours. « Nous avons bénéficié de l’appui de l’ancien maire, Luc Coppin, dont la volonté était de faire Grand et Bien », ajoute Vincent Agostino

Un chevalement de 11 mètres

Au final, l’édile de la commune, Valérie Fornies, a donné son feu vert pour un chevalement de 11 mètres. Certes, la volonté était là, mais fallait-il encore trouver les financements pour réaliser ce chevalement… ! L’adjoint aux travaux, Bernard Skryzpczak, s’est occupé de contacter toutes les entreprises locales… « j’ai reçu beaucoup de réponses positives. Elles étaient fières de participer à ce projet. Elles ont participé sous forme financière, mais également en prêt de matériel », précise l’adjoint de Fresnes-sur-Escaut. La liste des donateurs est composée de l’entreprise Huon (métal), Zolplan (peinture fer), entreprise TCL, entreprise CITEOS, entreprise SVMM (grues), entreprise Mazzolini, Général Chaudram, entreprise Lumiru, Trenois Decamps Valenciennes, et Bureau de contrôle technique Dekra.

Vincent Agostino et Emile Daize

Ce chevalement en métal donne du sens à cette commémoration, car « dans 100 ans, les Fresnois pourront se rappeler encore de cela. Nous sommes tous les deux des enfants de mineurs. Cette réalisation est un symbole de la mine, une mémoire des mineurs », conclut Vincent Agostino.

L’inauguration de ce chevalement est prévue le samedi 18 septembre dans le cadre des Journées du Patrimoine.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu