1. Accueil
  2. Accueil
  3. Laurent Rigaud : « Une liste avec des Artisans qui vous connaissent ! »
AccueilTerritoire

Laurent Rigaud : « Une liste avec des Artisans qui vous connaissent ! »

A l’occasion du Salon professionnel Horesta Hauts-de-France au sein de Lille Grand Palais, Laurent Rigaud chef de file de la liste « La Voix des Artisans », et président sortant de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat Hauts-de-France, revient sur cette candidature, les défis à relever, les engagements de son équipe, les missions de la CMA, et surtout l’intérêt de voter du 01 au 14 octobre 2021.

Laurent Rigaud : « Nous portons partout la voix de l’Artisan »

Pour remplir ses misions dans le domaine du développement économique, de la formation, et de la territorialité, la Chambre des Métiers Hauts-de-France doit d’abord écouter le terrain et chacun sait que les évolutions positives ne sont que le miroir des tourments quotidiens de l’Artisanat. Dès 2018, et 3 ans avant l’obligation, la CMA Hauts-de-France avait lancé ses commissions territoriales. Aujourd’hui, la pandémie a eu une vertu première, celle de faire (re)découvrir les Artisans de proximité pour ceux encore ouverts. Dans la foulée, les commissions territoriales de la CMA Hauts-de-France pourraient donc évoluer en cas de réélection du Président sortant. « Nous allons renforcer leurs missions dans la proximité. Il faut aller plus loin, car ces comités pourront porter des projets en phase avec les besoins d’un territoire, différent de l’un à l’autre », commente Laurent Rigaud.

Ensuite, pour faire bouger les lignes, il faut également une connaissance de fond des Métiers et des rouages institutionnels. « Nous, on ne va pas découvrir. Notre liste est composée de 204 artisans dont 41 dans le Nord. Toutes les filières de l’Artisanat sont représentées dans les 5 départements », déclare Laurent Rigaud.

« Les présidents d’organisations syndicales sont chez nous », Laurent Rigaud

Bien sûr, les Artisans à travers 250 métiers sont indépendants par essence, mais ils font aussi partie d’organisations professionnelles reconnues comme l’UNEC (Union nationale des Entreprises de Coiffure) ou encore la CAPEB (Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment), leur soutien est fondamental tant leurs revendications collent aux réalités de l’Artisan. « C’est simple, tous les présidents d’organisations professionnelles sont chez nous. « La Voix des Artisans », c’est une liste avec des Artisans qui vous connaissent », précise Laurent Rigaud.

 C’est pourquoi, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat Hauts-de-France a « remonté des propositions au Gouvernement. Nous portons partout la voix de l’Artisan. Certaines activités artisanales, notamment dans les services, ont particulièrement souffert durant cette pandémie. Nous avons été écoutés sauf concernant notre demande sur une durée limitée dans le temps des auto-entreprises », explique Laurent Rigaud.

Découvrez une interview en vidéo de Laurent Rigaud sur le salon Horesta.

 

« Nous avons une vision de l’Artisanat 2025/2030 », Laurent Rigaud

Pour le Président/candidat, le mandat 2021/2026 serait également l’occasion d’étendre le champ de la formation. « Nous formons sur nos CFA 40 métiers, mais nous voulons répondre aux évolutions des métiers dans tous les domaines, mieux former comme dans le bâtiment. On va s’adapter également avec des formations flash, courtes, mais sur des thématiques précises. Il n’y aura pas de nouveaux métiers, mais assurément des évolutions importantes comme sur le numérique et le digital. A ce titre, nous avons une vision de l’Artisanat 2025/2030. D’ailleurs, certaines activités artisanales se développent comme des start-up », ajoute Laurent Rigaud.

La formation, l’apprentissage « c’est l’ADN de l’artisan ! En septembre 2021, nous avons 19% d’apprentis en plus dans les entreprises, il y a une véritable dynamique. Nous en assurons la promotion. D’ailleurs, durant la pandémie, nous n’avons interrompu aucune formation, nous avons assuré tous les enseignements à distance ». Malgré cette dynamique dans l’apprentissage, les Artisans souffrent drastiquement d’une pénurie de main d’oeuvre. « Il y a 2 800 contrats à pouvoir sur l’ensemble des activités artisanales. C’est le mercato de l’emploi en ce moment ! », poursuit Laurent Rigaud.

Indéniablement, il y a des messages à porter, des accompagnements à réaliser, des formations à conforter voire étendre, la chambre consulaire est de fait indispensable à la défense, la promotion, et à la transmission vers les Artisans de demain.

Pour voter entre le 01 et le 14 octobre 2021, suivez ce lien https://communication.votes.voxaly.com/CMA2021-artisansvotons/

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu