1. Accueil
  2. Accueil
  3. L’UPHF, l’INSA, et Toyota partenaires innovants
AccueilTerritoire

L’UPHF, l’INSA, et Toyota partenaires innovants

Au sein du splendide Institut des Mobilités et des Transports Durables, une convention s’est signée entre Toyota Onnaing/Valenciennes, l’INSA Hauts de France, et l’Université Polytechnique Hauts-de-France. Pas une signature de plus, mais un engagement tripartite pour tirer vers le haut une recherche, mais plus encore l’innovation indispensable à l’émergence de véhicules toujours plus écologiques, plus sécuritaires, plus connectés… !

Le Président de l’UPHF, Abdelhakim Artiba, était ravi de ce partenariat entre ce « fleuron régional de l’industrie automobile », car il sait que le croisement entre les équipes pédagogiques, pour certaines « au plus haut niveau mondial », l’accès à des laboratoires reconnus, une école d’ingénieurs… constitue un gage de succès futurs.

L’UPHF est le 2ème employeur du Valenciennois avec également une progression constante du nombre d’apprenants, près de 14 500 étudiants dont 10% d’étudiants étrangers de 93 nationalités différentes. A la clé, 4 000 diplômés chaque année « pour environ 100 000 depuis la création de cette université », indique le Président de l’UPHF. Cet état des lieux permet d’envisager « une collaboration à long terme avec Toyota. Dans ce cadre, l’UPHF ouvre ses plateformes Recherche aux équipes de Toyota et l’accompagnera dans sa quête de solutions innovantes », poursuit Abdelhakim Artiba.

« C’est un projet collaboratif ! », Jim Crosbie

Toyota, le 1er constructeur mondial à se lancer au XXème siècle dans l’aventure du moteur hybride continue d’innover avec ses 5 000 salariés, car « aujourd’hui une seule chaîne de production, nécessitant 400 millions d’euros d’investissement, fabrique sur Onnaing en 2021 deux modèles, la Yaris 4 et la Yaris Cross », commente Jim Crosbie, le Président de Toyota Onnaing/Valenciennes (TMMF).

Ensuite, l’homme fort de cette marque japonaise n’arrive pas en terre inconnue : « Nos équipes se connaissent bien. Nous avons déjà 25 étudiants de l’UPHF dans nos rangs. A travers cette convention, nous voulons plus de recherche et plus d’innovation, c’est un projet collaboratif ! ».

« Nous avons besoin de cas réels », Abdelhakim Artiba

Ce partenariat est d’évidence gagnant-gagnant pour l’entreprise comme pour l’acteur universitaire. En effet, il est nécessaire de tester ses recherches, ses innovations dans le dur. Le Président de l’UPHF confirme  « nous avons besoin de cas réels venus de l’industrie. Ensemble, l’expertise est plus forte ».

Ensuite, l’UPHF vit aux cotés de Transalley, un éco-système dédié aux entreprises innovantes sur les transports terrestres avec depuis peu une piste d’essai reconnue nationalement, Gyrovia, où les équipes de R&D de part et d’autre pourront tester en situation réelle les avancées en la matière.

Pas une, mais deux Yaris !

Jim Crosbie en expérience immersive

En guise de cadeau partenarial, Toyota avait déjà remis les clés d’une Yaris hybride, un ancien modèle, mais Jim Crosbie est venu sur cette manifestation avec une deuxième surprise, une Yaris 4, excusez du peu ! Pas peu fiers de cette marque de confiance, le Président de l’UPHF Hauts de France tout comme la représentante de l’INSA Hauts de France pourront développer avec TMMF un partenariat haut de gamme, mais surtout un pôle d’excellence de l’innovation comme cette salle immersive au sein de l’IMTD.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu