1. Accueil
  2. Accueil
  3. Nouveau directeur, nouvelle vie pour le Royal Hainaut à Valenciennes
AccueilValenciennois

Nouveau directeur, nouvelle vie pour le Royal Hainaut à Valenciennes

Depuis le 02 août 2021, Emmanuel Béquet est arrivé aux commandes du navire « Royal Hainaut », le bateau amiral de l’offre hôtelière sur le Valenciennois depuis son ouverture en mai 2019. Bien sûr, presque deux siècles sont passés depuis la Covid avec un tremblement de terre mondial pour l’économie de l’hôtellerie/restauration auquel doit faire face le nouveau directeur, fort d’une expérience éprouvée dans ce registre de haut vol.

Emmanuel Béquet : « Le Royal Hainaut, c’est un hôtel à vivre »

Chaque connaisseur de l’ex Hôtel-Dieu, appartenant au Centre Hospitalier de Valenciennes, a été ébloui quand le trait architectural de cet édifice historique fut achevé. Difficile de croire qu’un tel complexe ouvre ses portes sur le Valenciennois, et pourtant cette réalité s’est imposée dans la cité https://www.va-infos.fr/2018/12/04/de-lhopital-general-au-royal-hainaut-a-valenciennes/

Après une ouverture en mai 2019 pour la Coupe du Monde féminine très réussie, notamment au Stade du Hainaut à Valenciennes, cet établissement a déployé son offre en hôtellerie, restauration, espace de séminaires, et de loisirs, une première tranche de vie où la magnificence des lieux a contrasté, parfois, avec un service hétérogène. Ensuite, le confinement a frappé de mars à mai 2020, puis d’octobre 2020 à juin 2021, une éternité dans un lieu devant vivre 730 fois sur 365 jours puisque vous pouvez vivre plusieurs expériences sur ce même site.

« Chaque site a une histoire différente », Emmanuel Béquet

Pour relever le défi, Emmanuel Béquet a été choisi, car « le Royal Hainaut a connu une période difficile comme toute l’économie hôtelière. C’est un nouveau challenge pour moi ». La beauté des lieux ne laisse pas indifférent le nouveau manager général. « Chaque site a une histoire différente, on doit la raconter.  Le Royal Hainaut, c’est un hôtel à vivre », commente le nouveau manager général.

Son expérience à la direction du « Royal » et/ou de « l’Hermitage » à la Baule pour le Groupe Barrière, un Palace sur Cannes, le casino de Deauville à sa meilleur époque, voire des expériences plus atypiques « comme le Relais de Chambord  où un investisseur a transformé un petit hôtel deux étoiles en offre de luxe dans un village de 80 habitants où 2 millions de personnes passent chaque année pour visiter le Château de Chambord », commente-t-il.

La mission (acceptée) par ce nouvel agent à la tête du Royal Hainaut sera d’apporter cette touche indicible du moment inoubliable que chaque client attend dans ce lieu, aussi simple que cela… ! « Pour relancer le Royal Hainaut, il faut faire vivre ce lieu. Nous avons des points fixes comme l’Atrium, le coeur du moteur, les espaces de restauration, le SPA, des salles de séminaires, etc., mais notre rôle est d’animer tout cela », indique le Directeur général.

Enfin, sur cet aspect de partage, il est impérieux que le Royal Hainaut vive des nuités, des séjours courts et moyens, mais aussi grâce aux clients du SPA, d’une salle de séminaire, voire de la restauration avec la Brasserie et le restaurant gastronomique. « A ce titre, nous lançons dans la « Galerie » un menu (entrée/plat ou plat/dessert) à 24 euros hors boissons. Nous sommes très bien placés par rapport à l’offre locale », indique Emmanuel Béquet.

« La culture du détail », Emmanuel Béquet

Emmanuel Béquet évoque un aspect incontournable du contrat client/Royal Hainaut, sa culture du détail. « Le détail est fondamental dans ce type d’établissement, le sourire du bagagiste, la connaissance du barman sur tous ces produits, l’accueil dans la chambre, etc., le client attend cela dans ce lieu », précise Emmanuel Béquet.

Bien sûr, pour arriver à un service à la hauteur de ce lieu magnifique, il est indispensable de mettre en place une équipe compétente et bien dans ses baskets. « Un collaborateur heureux peut rendre un client heureux » », ajoute-t-il.

Nouveauté, terrasse extérieure au Royal Hainaut

Au Royal Hainaut, l’effectif est déjà très imposant avec 100 personnes à temps plein. « Nous travaillons étroitement avec Pôle Emploi, un partenaire efficace sur le Valenciennois. Ensuite, j’ai embauché également une responsable adjointe RH afin de suivre l’équipe du Royal Hainaut, leur formation, un fonctionnement bien pensé, un parcours au sein de cette entreprise. Si vous avez trop de turnover, la qualité du service s’étiole ! », ajoute-t-il.

Vous pouvez laisser directement votre CV sur : recrutement@royalhainaut.com

Le Royal Hainaut in and out

La notoriété d’une offre hôtelière de luxe doit dépasser la cité, le territoire, et bien au delà, mais elle dépend aussi de son environnement. « Notre rôle est également de valoriser le territoire. C’est un territoire connu pour son tissu industriel, mais moins sur son volet touristique. C’est un erreur, car il y a énormément de choses à découvrir sur le patrimoine, bâtimentaire comme naturel, dans le Valenciennois », explique Emmanuel Béquet.

Dans cette optique, le Manager général a rencontré toutes les forces vives du tourisme sur le territoire, les offices de tourisme des 2 agglo, la Cité des Congrès, le Centre Régional de Tourisme, car « nous pouvons mutuellement nous apporter beaucoup ». Il regarde d’un oeil intéressé l’arrivée du futur casino revisité par le Groupe Partouche « ça tire vers le haut le territoire », conclut-il.

Le Royal Hainaut est sans doute à la croisée des chemins, celui d’une offre de luxe avec une clientèle régionale, très franco-française même si des belges, allemands, néerlandais, voire anglais passent par Valenciennes, car il doit rayonner plus large à la fois sur le panel de clientèle, la durée de séjour, la consommation des lieux de vie intérieur, loisirs et professionnels, en résumé l’empreinte indélébile d’une signature hôtelière de très haut niveau (https://www.royalhainaut.com/).

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu