1. Accueil
  2. Accueil
  3. (Basket) Les Amandinoises battues par un promu (58-73)
AccueilAmandinois

(Basket) Les Amandinoises battues par un promu (58-73)

Samedi soir, salle Maurice Hugot, les Amandinoises recevaient l’équipe d’Angers qui signe son retour en Ligue Féminine de Basket après quatre saisons en Ligue 2. Un match déséquilibré pour leur 12e saison consécutive au plus haut niveau ? Non un match piège ! Après la mi-temps, les Amandinoises ont encaissé 32 points dans le troisième quart-temps et étaient menées de 6 points. Les Angevines n’ont pas craqué et ont même augmenté leur avance. Une défaite de 15 points à domicile…aïe ça fait mal !

Des nouveaux : un entraîneur et cinq joueuses

Philip Mestdagh succède à Fabrice Fernandes. Le technicien belge de 58 ans, qui dirigeait l’équipe de Namur la saison dernière, a été élu coach de l’année 2020 tous sports confondus en Belgique. L’ex-sélectionneur de l’équipe féminine de Belgique s’est engagé avec Saint-Amand pour deux saisons plus deux en option. Il a dirigé l’équipe belge cet été au championnat d’Europe et aux Jeux Olympiques de Tokyo.
Elin Gustavsson (28 ans, 1m90, intérieure suédoise), Morgane Armant (22 ans, 1m90, intérieure), Pauline Lithard (27 ans, 1m64, meneuse et capitaine), Marina Ewodo (23 ans, 1m88, poste 3-4) sont toujours amandinoises.

Les nouvelles à avoir rejoint la cité thermale sont : Margaux Okou-Zozouo (30 ans, 1m83, poste 2-3, en provenance de Reims LF2), Myriam Djekoundade (23 ans, 1m85, poste 3-4, en provenance de Landerneau), Laura Juskaite (24 ans, 1m87, Lituanienne, en provenance de Valence), Peyton Williams (23 ans, 1m93, intérieure américaine, en provenance de Spartak Moscou en Russie) et Janee Thompson (28 ans, 1m70, poste 1-2, américaine, en provenance d’Umea en Suède).

Un collectif à peaufiner

Les supporters amandinois n’avaient pas tous répondu présents pour ce premier match de la saison, la salle n’était pas pleine. C’était pourtant l’occasion de voir la nouvelle équipe en compétition officielle. Il a fallu attendre 5 minutes de jeu pour voir un premier panier réussi…un tir longue distance de la capitaine Lithard. Pas grand-chose à se mettre sous la dent dans ce premier quart-temps qui s’achève sur un score de poussins (9-6). La défense amandinoise est mieux en place que son attaque. Les Angevines jouent les yeux dans les yeux et s’accrochent (25-23, 20’).

La suite se complique pour les Amandinoises. Les Angevines, plus agressives, sont plus adroites.  Malgré les paniers de Djekoundadé et Thompson, les Amandinoises voient leur adversaire s’éloigner. A bout de souffle, elles ne peuvent réagir et laissent Angers gagner avec un goal-average qui pourrait compter en fin de saison…

 « Nous avons perdu les pédales »

L’entraîneur hennuyer Philip Mestdagh avait sans doute imaginé un autre résultat pour son premier match en LFB, « la préparation n’a pas été facile mais je ne cherche pas d’excuse. En première mi-temps, défensivement ça allait mais offensivement nous perdions trop de ballons. En deuxième mi-temps, la défense n’a pas été correcte, Angers a joué avec plus d’intensité, nous avons perdu les pédales. Il nous a manqué un peu de physique. Cette défaite est dommage, car Angers va se battre avec nous pour éviter les play-downs. Les filles ont beaucoup donné durant cette rencontre, nous laissons trop de rebonds offensifs et perdons trop de ballons. Nous avons beaucoup de travail : nous avons un problème pour monter le ballon, nous dribblons trop. Notre jeu doit progresser. Nous jouons comme nous nous entraînons, nous devons nous entraîner avec plus d’intensité. A nous de réagir ».

L’entraîneur angevin David Gautier savourait la victoire, « ce n’est pas facile, nous montons. Nous commençons par un concurrent direct. En deuxième mi-temps, nous avons été meilleurs dans l’agressivité et les rebonds. Gagner, c’est bien, mais la route est encore longue. J’ai apprécié l’état d’esprit. Il nous faudra encore du temps pour nous roder ».

Saint-Amand Hainaut Basket – Angers : 58- 73 (9-6, 16-17, 23-32, 10-18).

SAHB : Gustavson 8, Thompson 16, Djekoundade 16, Lithard 7, Williams 8 puis Juskaite 3, Okou-Zouzouo, Ewodo 0.

Angers : Peterson 13, Cornelie-Sigmundova 7, Slonjsak 11, Elenga 3, Gandega 4 puis Fofana 6, Bailey 14, Arrondo, Chidom 13, Dréano-Trécant 2.

Anne Seigner

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu