1. Accueil
  2. Accueil
  3. 93 silences de trop… !
AccueilValenciennois

93 silences de trop… !

La lutte contre les violences sexistes et sexuelles ne cessent jamais même si pour 93 femmes le chemin s’est arrêté un jour en 2021. Pour porter cette parole, l’association « Nous Toutes 59 Valenciennois » a organisé une manifestation spectaculaire sur la Place d’Armes à Valenciennes.

Betty Rygielski : « La violence contre les femmes n’est pas une fatalité »

L’idée de « Nous Toutes 59 Valenciennois » était de montrer visuellement « l’impact » de ces assassinats. C’est pourquoi, les membres de l’association, vêtus de noir, ont imagé un corps sans vie allongé sur la Place d’Armes à l’énumération du prénom de la victime, un message visuel très fort.

Dans un propos liminaire, l’association « Nous Toutes 59 Valenciennois » rappelle que 65% de ses victimes « sont allés voir la justice, les forces de l’ordre, avant… !» . Très ancrée dans notre inconscient collectif, cette violence « est culturelle dans une société patriarcale. Nous travaillons sur la prévention et la sensibilisation au sein des écoles, des centres sociaux,…, voire dans la rue comme aujourd’hui », souligne Betty Rygielski.

En effet, l’information au plus tôt et la sensibilisation en amont peuvent faire reculer ce fléau endémique. « En expliquant comment se construit un monde violent, nous pouvons le déconstruire. La violence contre les femmes n’est pas une fatalité », ajoute-t-elle. Le plus compliqué est que ce mur n’est pas fait de briques, mais d’une montagne de préjugés, de silence, de non-dit, et le chemin est encore terriblement long avant d’inverser la peur… !

« Le silence tue », clamait chaque membre du collectif se redressant après cette symbolique très forte sur la Place d’Armes, 93 fois, ce son a retenti.

Cette manifestation était l’occasion de rappeler le mouvement national qui a pris date, depuis 4 ans, chaque fin novembre. « Pour cette manifestation nationale, nous serons au Salon de la BD qui a lieu au sein de la Cité des Congrès le 21 novembre 2021 », conclut Betty Rygielski.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu