1. Accueil
  2. Accueil
  3. Marie-Thérèse Griselain promue Commandeur de l’Ordre National du Mérite le 21 octobre
AccueilValenciennois

Marie-Thérèse Griselain promue Commandeur de l’Ordre National du Mérite le 21 octobre

A travers cette distinction majuscule, Commandeur de l’Ordre National du Mérite, c’est l’ensemble du sport handicap qui est récompensé tant l’engagement de Marie-Thérèse Griselain fut totale pour cette cause. De surcroît, elle est également la 1ère femme à recevoir cette distinction dans le Département du Nord, surprenant, mais une réalité partagée par la communauté civile, mais également religieuse du Valenciennois.

Marie-Thérèse Griselain : « Une fierté pour l’association Handisport »

Marie-Thérèse Griselain, 67 ans, n’est pas franchement une inconnue dans le Hainaut, Chevalier de la Légion d’honneur en 2003, Officier de l’Ordre National du Mérite en 2012, son engagement avait déjà été fléché par les autorités et entourage bienveillant. « Je n’ai pas réalisé la portée de cette distinction immédiatement, mais plutôt en voyant que j’étais la 1ère femme dans le Département du Nord à recevoir la Cravate de Commandeur », explique Marie-Thérèse Griselain. Deux femmes (seulement) sont distinguées au titre de Commandeur de l’Ordre National du Mérite par le Président de la République pour cette année 2021.

Evidemment, le parcours de Marie-Thérèse Griselain au sein de l’association « ASHHV », dédiée au handisport, fut remarquable sur le temps long. « C’est une fierté pour l’association Handisport de Valenciennes ». Cette distinction intervient également dans la période ouverte de l’olympiade pour les J.O de Paris 2024, un immense moment pour le sport olympique et paralympique français. « Bien sûr, nous allons organiser des voyages avec nos sportifs à ces J.O Paralympique de Paris 2024 », commente Marie-Thérèse Griselain.

« Une mission pour le Diocèse de Cambrai », Marie-Thérèse Griselain

Facette moins connue de Marie-Thérèse, elle a été consacrée en 1996 par Monseigneur Delaporte. A ce titre, Monseigneur Dollmann a confié en 2019 à Marie-Thérèse Griselain une mission : « C’est le 1er archevêque à confier une mission sur le handicap. Je m’y suis attelée depuis cette date à travers un rapport au sein du Diocèse de Cambrai, sur la communauté religieuse, les laïcs au service du Diocèse, et l’accueil des fidèles en situation de handicap. Le constat est que l’Eglise est bienveillante auprès des personnes vulnérables, mais pas inclusives », explique-t-elle.

En effet, rappelons une temporalité toute récente du pape François reconnaissant toute la place de la personne handicapée au sein de l’Eglise… en 2019. « L’habitude de la communauté religieuse est d’aller chez les personnes en situation de handicap, mais pas de les faire venir à l’Eglise. Il y a des pistes de travail, notamment à travers une formation adaptée », ajoute-t-elle.

Ensuite, d’autres constats sont apparus pour la (future) récipiendaire « il y a également un manque de spiritualité chez les jeunes parents. Ensuite, nous devons également travailler sur le décrochage scolaire dans les écoles religieuses (privées) », poursuit-elle.

Voilà une brève introduction à la cérémonie du 21 octobre prochain où la remise de la fameuse « cravate » sera réalisée par le Général de corps aérien, Alain Veron. A savoir que seul un Commandeur de l’Ordre National du Mérite peut remettre cette distinction à un futur récipiendaire du même niveau…, pas simple !

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu