1. Accueil
  2. Accueil
  3. (Raismes) La culture bruyante est de retour
AccueilAmandinois

(Raismes) La culture bruyante est de retour

Le fait public le plus marquant depuis le mois de septembre 2021 est le retour des inaugurations tous azimuts, comme un manque criant de se retrouver, telle une meute sociale affamée, les élu.e.s enchaînent ces petits moments de joie et de convivialité. C’est un déluge apprécié. Dans cette lignée, la Médiathèque municipale de Raismes, Louis Aragon, a été inaugurée ce vendredi 23 octobre.

Aymeric Robin : « La culture est un lien porteur de libertés »

La Médiathèque de Raismes est de nouveau accessible pleinement depuis deux mois avec une fréquentation significative, notamment des scolaires, « même si depuis le Pass sanitaire obligatoire à compter du 01 octobre pour les plus de 12 ans aussi, nous enregistrons une baisse de ce public », explique la Directrice de la Médiathèque. Toutefois, cette Médiathèque se veut en mouvement « tous les supports sont sur roulette. Nous pouvons aménager pour des moments particuliers, des animations, voire des spectacles culturels dans cette Médiathèque », poursuit la Directrice.

La mascotte de la Médiathèque Louis Aragon

Avant cette réouverture à tous, ce temple local de la culture a vécu un temps singulier. En effet, après deux ans de travaux, la réouverture de cette Médiathèque a coïncidé avec la pandémie, il a fallu innover, développer le Clic & Collect, la culture distancielle, si l’heure n’est pas à la fin sanitaire, il semblerait que notre corpus sociétal fasse avec… ! « Cette réouverture est un desserrement des mesures sanitaires. La culture est un lien porteur de libertés à l’heure où nous voyons le rétrécissement de celles-ci pour les femmes en Afghanistan », souligne le maire de la commune.

« 554 000 euros de travaux », Aymeric Robin

Cette Médiathèque municipale avait besoin d’une révolution intérieure « même si nous ne pouvions pas l’agrandir, nous avons complètement rénové l’espace intérieur pour un montant de 554 000 euros de travaux, dont 230 000 euros en autofinancement, mais également le Département à hauteur de 127 000 euros », commente l’édile de Raismes.

Ensuite, ces travaux ont aménagé de nombreux espaces différents, notamment tournés vers la jeunesse « avec un gros succès de notre espace manga », mais également les Séniors sans oublier un lieu « Facile à lire » pour des publics en difficultés avec la lecture, voire des accès numériques. Ensuite, la vie intérieure de cette Médiathèque n’est pas un passage en silence contraint. « Des concerts pourront se dérouler ici même. Cette Médiathèque fait également partie d’un Grand réseau de lecture publique », poursuite Aymeric Robin.

« Ici, la culture fait du bruit », Isabelle Denizon

Pour Isabelle Denizon, la vice-présidente en charge de la culture au sein de La Porte du Hainaut, cette Médiathèque intègre le Grand réseau de lecture publique sur le territoire. « Nous avons trois Médiathèques communautaires, trois sous conventionnement avec l’agglo, et un Réseau de 26 Médiathèques et Bibliothèques municipales. Ici, la culture fait du bruit. On y vit, c’est d’ailleurs un lieu de vie ».

Pour sa part, Marie-Hélène Quatreboeufs, élue sur la canton d’Orchies, rappelle que le Conseil départemental du Nord est doté de « dix équipements culturels avec 300 agents. Ensuite, la Bibliothèque départementale du Nord est au service des 340 Médiathèques et Bibliothèques dans ce Département. Depuis début septembre, j’enchaîne, on boit les inaugurations… », commente la Conseillère départementale représentant le Président.

Enfin, des jeunes ont conçu une mascotte pour cette Médiathèque Louis Aragon, une réalisation assez spectaculaire, presque un peu intimidante. « C’est un lièvre, il s’appelle Aragone ». Un choix judicieux en lien avec le conte cultissime « Le Lièvre et la Tortue » du célèbre Jean de la Fontaine dont la France fête ses 400 ans depuis sa naissance le 08 juillet 1621.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu