1. Accueil
  2. Accueil
  3. (Transvilles) La sécurité passe par la pédagogie
AccueilTerritoire

(Transvilles) La sécurité passe par la pédagogie

Au sein du lycée du Pays de Condé, M. Mouedden, intervenant de Transvilles, médiateur, contrôleur sécurité et conducteur, a distillé un enseignement particulier dans une dizaine de classes de cet établissement scolaire. En effet, durant deux jours face aux incidents répétés au fil des années sur le réseau de transport public, une pédagogie sur le comportement des jeunes est apparue indispensable.

M. Mouedden : « Priorité au tramway dans toutes les circonstances ! »

Au sein de la classe de M.Wieczorek, dès les premières secondes de l’intervention de M. Mouedden, on voit qu’elle est une empreinte du quotidien. Il interpelle un des jeunes présents dans la classe « tu le sais toi… que je suis contrôleur », la réponse du contrevenant fuse « c’est votre travail », ça promet !

Bien sûr, cet aparté introduit le phénomène de la fraude (2% sur le réseau Transvilles) et son coût lorsque le contrôle intervient tôt ou tard. Visiblement devant un auditoire pas au zénith de l’information, M. Mouedden, remet les pendules à l’heure : « C’est 50€ par fraude, donc par jour si vous circulez tous les jours sans abonnement. Alors que pour vous le transport est gratuit, cela doit vous coûter (seulement) 20€ à l’année pour la réalisation de la carte de transport. Vos parents sont-ils au courant du montant de l’amende ? ». Il poursuit sur l’amende la moins connue « le défaut de validation de votre carte de transport coûte 5 euros ».

Les accidents potentiels, mais également les incivilités, dedans et en dehors des transports publics, sont dans le collimateur de l’intervenant. Il insiste sur le respect « de la voie du tramway, notamment sur la bande rouge. On ne marche pas sur cette voie, ni même faire du vélo ou de la trottinette électrique… ». Le credo est simple, il est martelé avec conviction : « Lorsque vous voyez un clignotant rouge, c’est un arrêt absolu ; priorité au tramway dans toutes les circonstances ! »

«  87 mètres pour s’arrêter », M. Mouedden

Evidemment, afin de marquer les esprits,  M. Mouedden évoque des accidents corporels. « Une jeune fille avec des écouteurs n’a pas entendu le tramway. Elle a été percutée par le tramway mettant 87 mètres pour s’arrêter à 50 km, et ceci malgré l’activation des 3 systèmes de freinage », commente M. Mouedden. Cet accident ne fut pas mortel, car la jeune fille a percuté la vitre et elle fut protégée par le chasse corps évitant de passer sous les roues métalliques de ce transport sur rails.

Il cite également, cette fois un accident mortel, avec « deux jeunes sur un scooter percuté par le tramway. Le scooter a cassé le chasse corps (comme un chasse-neige), le conducteur du scooter est passé sous les roues, il est décédé. Le passager du scooter a survécu, mais il est amputé de ses membres. Tout cela parce que la priorité au tramway n’a pas été respectée », commente M. Mouedden.

Durant près de 50 minutes, dix classes du lycée du Pays de Condé, une à une, ont bénéficié de cette pédagogie de terrain utile à plus d’un titre.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu