1. Accueil
  2. Accueil
  3. La propreté sur Marly, suivez le Guide !
AccueilValenciennois

La propreté sur Marly, suivez le Guide !

Toutes les communes sont confrontées à un vieux problème, la propreté des espaces publics. Pour y remédier, Marly a choisi la pédagogie dans un premier temps à travers une communication travaillée, voire la sanction pour les incivilités dans un deuxième temps. Autre nouveauté de taille, une application sur votre smartphone où quelques clics suffisent à signaler un incident sur votre commune, audience assurée sur le long terme !

Jean-Noël Verfaillie : « Nos agents seraient mieux employés à embellir la ville plutôt que de ramasser des déchets »

Le Valenciennois est touché comme ailleurs par des problématiques de dépôts sauvages dans différents quartiers de la commune. « Nous remarquons que la plupart du temps ce sont des Marlysiens, mais d’un autre quartier. Le coût annuel s’élève à 300 000 euros et mobilise 8 agents de la commune. Nos agents seraient mieux employés à embellir la ville plutôt que de ramasser des déchets  », commente le maire.

Bien sûr, un pic a été observé partout après les confinements, car tout le monde a senti le besoin impérieux de ranger, de bricoler, et d’évacuer les encombrants, mais au final « il n’y a pas eu plus de volume de déchets que les années précédentes. Par contre, nous constatons que le système de collecte des encombrants (sur rendez-vous téléphonique) n’est pas le meilleur. De plus, lorsqu’un particulier dépose ses encombrants (listés), cela joue le rôle d’un aimant et d’autres encombrants viennent se greffer dessus, et rien n’est ramassé », poursuit Jean-Noël Verfaillie.

La propreté au sens large 

Dans cette optique, le choix premier par la municipalité est d’aborder la propreté au sens large à travers un guide distribué ce week-end en version papier et disponible en PDF sur le site internet de la commune.

Vous y retrouver des informations sur cette gestion municipale de la propreté « afin que les Marlysiens prennent conscience des coûts. Evidemment, l’immense majorité des administrés est respectueux, mais certains peuvent aussi être mal informés, voire parfois distraits. C’est pourquoi, nous abordons la propreté au sens large dans ce Guide », indique l’édile.

Sensibilisation à la durée de vie d’un déchet, les déjections canines, les agents mobilisés, la poubelle de sortie au moment opportun, le jardin, le recyclage, les solutions écologiques, le traitement de la neige et du gel, tout y passe jusqu’au tableau des sanctions. « A ce stade, nous n’avons pas encore sanctionné des contrevenants, nous avons choisi la pédagogie, mais après l’information… », indique le premier magistrat. En résumé, les amendes vont tomber d’une poubelle non rentrée dans les horaires (38€) jusqu’au dépôt sauvage à hauteur de 1 000 €. On rappelle que cette dernière sanction relève aujourd’hui de l’amende administrative, très pratique pour effectuer un ATD( Avis à Tiers Détenteur) sur le compte courant de la personne concernée et ne plus attendre 2 ans de procédure en justice.

Christian Hanquet, conseiller délégué à la politique environnementale, Jean-Claude Villain, conseiller municipal délégué en charge de la prévention des dépôts sauvages, et les services de la commune, ont travaillé sur le contenu de ce Guide, didactique, sans être trop moralisateur, informatif, sans être trop administratif.

Suivez le guide (Guide propreté 2021 – PDF)

Une appli très pratique

Sous l’impulsion de Thomas Jorieux, adjoint au cadre de vie, la e-administration arrive en force à Marly via l’objet le plus indispensable de la vie courante, celui que vous cherchez partout le matin comme une âme en peine, s’il n’est pas déjà greffé dans votre main, notamment chez les moins de 20 ans, j’ai nommé le smartphone !

La commune de Marly a travaillé avec l’entreprise NeoCity, entreprise spécialisée en appli mobile pour mairie et ville, avec un résultat opérationnel depuis quelques semaines. « L’objectif est qu’un Marlysien puisse signaler sur son smartphone un problème dans son quartier, ou ailleurs dans la ville, le plus facilement possible. Cela peut-être un éclairage public, un problème sur la voirie, le trottoir, voire un sujet relevant de la Police municipale », indique Jean-Noël Verfaillie. Effectivement, la pratique montre le volet très intuitif de cette appli, l’utilisateur pourra très simplement signaler un dysfonctionnement dans l’espace public. Derrière cette simplicité, il y a un énorme travail de recherche sur la meilleure navigation possible et de développement (d’où une plateforme en location).

Comme à chaque fois, l’autre moteur de la réussite est le traitement de ce signalement. « D’abord, le développement de notre appli personnalisée a mis plus d’un an. Ensuite, nous avons travaillé avec les services pour bien identifier qui traiterait tel ou tel message et quand. Le traitement des demandes est important, mais ne doit pas freiner la gestion courante », ajoute-t-il (Neocity/Ville de Marly nord)

Le coût pour la commune est raisonnable, 300 €/mois, pour une durée d’engagement de 3 ans que la mairie peut poursuivre ou non.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu