1. Accueil
  2. Accueil
  3. (Football) Valenciennes puni par le Paris FC (1-4)
AccueilValenciennois

(Football) Valenciennes puni par le Paris FC (1-4)

Samedi soir, les Valenciennois ont mal débuté la rencontre en encaissant trois buts en vingt minutes. Si la deuxième mi-temps fut meilleure avec un but de Guillaume, ils n’évitent pas la défaite (1-4). Les joueurs de Christophe Delmotte chutent à la 17e place au classement. Place jeudi prochaine à la coupe de France et un 32e de finale face à Strasbourg (Ligue 1).

Direction Nationale de Contrôle et Gestion

Mardi 7 décembre, le président Eddy Zdziech a été reçu par la DNCG dans le cadre du réexamen de la situation des clubs au titre de la saison sportive 2021-2022. Bonne nouvelle : aucune mesure n’a été prise à l’égard du club.

Imprécisions-précisions

Ça démarre mal pour les Valenciennois. Le capitaine Cuffaut un peu en retard commet une faute sur Diakité dans la surface, l’arbitre siffle penalty. Il est transformé par Name (0-1, 6’). Paris FC ne laisse pas le temps aux Valenciennois de reprendre leurs esprits : une deux gagnant entre Gory et Guilavogui (0-2, 18’). De groguis à sonnés il n’y a qu’un but…contre-attaque menée par Gory conclue par Laura (0-3, 20’). Les supporters parisiens peuvent chambrer avec le chant « et 1 et 2 et 3-0… »La réaction valenciennoise vient d’Hamache, interception dans le rond central, le milieu du terrain file au but, frappe mais le gardien parisien s’interpose (41’). Ayité tente sa chance aussi mais sa frappe est repoussée (45’+1).  Des « Eddy démission » descendent des tribunes…

Valenciennes, mené, est-il en mesure de réagir en seconde mi-temps ? L’entraîneur valenciennois décide de remplacer Yatabaré par Diliberto. C’est Guilavogui qui est proche du 0-4 (54’), sa reprise frôle le poteau droit de Chevalier…Les Parisiens sont plus précis donc plus dangereux : Laura met les gaz, heureusement Chevalier fait un arrêt reflexe avec le pied (64’). Guillaume ouvre le score pour Valenciennes, le public se réveille (1-3, 66’) et Paris se recroqueville dans sa moitié de terrain. L’intenable Laura prend la poudre d’escampette il est rattrapé par Ntim qui le pousse bien dans la surface, l’arbitre ne siffle rien…(75’). Valenciennes pousse mais Paris contre-attaque, Alfarela crucifie les Rouges (1-4, 80’). L’entrée de Robail fait du bien au groupe mais l’attaquant bute contre le gardien parisien (84’). Le gardien valenciennois se distingue aussi avec une parade face à Laura (85’) puis Name (88’). L’addition est salée, les supporters ne sont pas ravis. Cuffaut et Chevalier discutent avec les supporters du kop…

C’est le cinquième succès consécutif du Paris FC, bien installé dans le top 5 de la Ligue 2. Valenciennes plonge au contraire vers la fin du classement…attention danger…

« il y a eu des intentions jusqu’au bout », Christophe Delmotte

L’entraîneur valenciennois, Christophe Delmotte, n’accable pas ses joueurs, « ce n’est pas le scénario que nous avions imaginé. La première mi-temps fait mal. A la mi-temps j’ai remobilisé l’équipe, gagnons cette deuxième mi-temps, relevons la tête. Nous n’avons rien lâché, nous ne sommes pas loin du 3-2. Nous avons manqué de présence sur de seconds ballons. La deuxième mi-temps a été rassurante. Il y a eu des intentions jusqu’au bout. Tout n’est pas à jeter, il faut rester solidaires, unis. Nous allons rejouer jeudi, nous allons pouvoir passer à autre chose. C’est bien d’alterner le championnat et la coupe, c’est un état d’esprit différent. Jouons contre Strasbourg en osant en se lâchant ».

L’entraîneur parisien Thierry Laurey analyse, « Valenciennes a fait un mauvais début de match ou nous avons fait un bon début de match ? Les joueurs ont été récompensés de leurs efforts. En première mi-temps nous avons maitrisé, la deuxième moins. Nous avons concédé trop d’occasions. Nous avons eu aussi des occasions mais nous ne les avons pas mises. Nos buts sont beaux. Nous voulions trouver de la vitesse sur leurs pertes de balle, ça a dépassé nos espérances. Nous sommes dans la roue des équipes de tête, nous ferons les comptes après la trêve. A nous de ne pas trop nous relâcher, nous respectons tout le monde, c’est un championnat qui ne tolère pas le relâchement ». Formé à l’USVA le joueur devenu entraîneur fait une déclaration après la conférence, « le décès d’Erwin Wilczek, ça me touche, c’est lui qui a lancé ma carrière, je voulais avoir une pensée pour lui ».  

Valenciennes – Paris FC : 1-4 (0-3)

7572 spectateurs

Arbitre : Arnaud Baert

But : Guillaume (63’) pour Valenciennes ; Name (6’) sur penalty, Guilavogui (18’), Laura (20’), Alfarela (80’) pour Paris FC

Avertissements : Yatabaré (4’), Cuffaut (5’), Masson (22’), Guillaume (28’) pour Valenciennes ; Siby (27’), Guilavogui (49’) pour Paris FC

Valenciennes : Chevalier ; Debuchy, Ntim, Cuffaut (cap), Lecoeuche;  Kaba (Sidibé 76’), Masson (Robail 60’) ;   Yatabaré (Diliberto 46’), Ayité (Picouleau 87’), Hamache ; Guillaume.

Paris FC : De Marconnay ; Bernauer, Camara (Chergui 64’), Kanté (cap), Hanin ; Name, Siby ; Guilavogui (Hadjam 76’), Diakité (Demoncy 87’), Gory (Alfarela 64’) ; Laura (Caddy 87’).

Anne Seigner

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu