1. Accueil
  2. Accueil
  3. (Haveluy) Jean-Paul Ryckelynck : « Un Hôtel de Ville pleinement du 21ème siècle »
AccueilDenaisis

(Haveluy) Jean-Paul Ryckelynck : « Un Hôtel de Ville pleinement du 21ème siècle »

Haveluy, petite commune du Denaisis, a subi comme toutes les autres collectivités locales un début de mandat au son de la Covid, un temps chaotique où la gestion municipale est altérée, freinée dans son déroulé d’un programme municipal. Pour autant, depuis septembre 2021, les maires ont relancé la machine comme sur Haveluy où le projet phare du mandat de la rénovation/extension de l’Hôtel de Ville va prendre forme… !

Jean-Paul Ryckelynck : « C’est le projet de notre mandat »

Pour cette présentation du projet, l’édile de la commune avait l’honneur d’accueillir la sénatrice du Nord, Martine Filleul. En propos liminaire, elle rappelle à juste titre que les « maires furent au rendez-vous. Ils ont assumé en 2020 la pénurie de gel et de masques, ils ont assuré lé service public depuis 18 mois, toujours présent sur le terrain ». Ensuite, comme représentante du département au Sénat, elle souligne que la Chambre haute, gardienne de la constitution, est également l’assemblée « des collectivités territoriales. Nous représentons tous les maires de France, nous sommes à leur écoute », poursuit-elle.

Elle prolonge son propos sur une thématique traversante, la fracture numérique. Si depuis 10 ans la lame de fond de l’e-administration est sur les rails, chaque année un peu plus, elle pousse par capillarité une frange de la population dans un nouveau champ sociétal, l’isolement numérique baptisé illectronisme. Même si toutes tendances confondues, notamment sous François Hollande, l’administration numérique fut mis en avant, la sénatrice rappelle la loi d’Axelle Lemaire « soulignant la difficulté d’accès aux services publics. Dans ce cadre, l’e-administration ne devait pas supprimer la présence humaine », conclut-elle.

Petite commune, gros problèmes… !

Nouveau logo de la commune d’Haveluy

Bien sûr, les petites communes comme Haveluy, 3 304 habitants, ont souvent le sentiment d’abandon. La ruralité constitue la majorité des 34 500 communes françaises, et pourtant elle vit parfois sa petite taille comme un handicap structurel. Le sentiment d’oubli est assez marqué dans les communes depuis la révolution de la DGF (Dotation Globale de Fonctionnement), initié depuis 2013/2014, avec une baisse chronique de cette subvention indispensable à toutes les collectivités locales. « Par contre, je tiens à remercier les services de la Porte du Hainaut pour leur soutien dans de multiples domaines », commente le maire.

Et bien sûr, cette pandémie a plombé les finances des communes depuis 2 ans. « Cela représente environ 30 000 € par an pour nous en 2020 et 2021 », explique le maire. Comme si cela ne suffisait pas, la hausse exponentielle du coût de l’énergie constitue un problème majeur : « C’est 100 000 € de dépenses supplémentaires sur nos finances. Vous pouvez comparer ce chiffre à notre budget 2,5 millions d’euros où dans les bonnes années, nous avons un excédent de 150 000 euros, et une mauvaise 75 000 euros d’excédent », explique Jean-Paul Ryckelynck.

La Poste…

Comme pour toutes les communes rurales, la Poste, voire son distributeur de billet, constitue un service premier pour tous les administrés. Concrètement, sur Haveluy la situation est inquiétante même « si nous avons signé une convention en février 2021 avec des horaires d’ouverture fixes, tous les après-midi du mardi au vendredi et le samedi matin. C’était acceptable pour notre population. Malheureusement, ces horaires ne sont pas respectés. Il y a toujours une excuse, une absence, la Covid, etc. », commente furibond l’édile de la commune.

Un projet phare…

Contre vents et marées, une majorité municipale doit mettre en oeuvre son programme municipal. En fer de lance de ce dernier, la rénovation/extension de l’Hôtel de Ville de la commune est « le projet phare de cette mandature, il est ambitieux, car cet édifice déjà public date de 1929. D’ailleurs, quand on rentre dans l’Hôtel de Ville, on a l’impression d’être dans un autre siècle. Demain, notre Hôtel de Ville sera pleinement dans le 21ème siècle », explique très enthousiaste le premier magistrat.

Pour autant, il n’est pas question, sur la partie rénovation, de faire table rase du passé. « Le bâti sera respecté, mais plus important, tous les agents de la municipalité (hors écoles) seront regroupés sur ce site. La salle des mariages sera accessible, entre autres, (voir diaporama en bas de page, avec de nombreux services en rez-de-chaussée) ».

Le coût de ce chantier sera d’1,5 millions d’euros TTC ce qui de fait est énorme pour une commune rurale. « Nous allons chercher toutes les subventions possibles, le Conseil départemental, La Porte du Hainaut à travers un fonds de concours, mais aussi l’Etat avec la DETR (Dotation d’Equipement des Territoires Ruraux). Nous espérons sur ce projet la subvention maximale, c’est à dire 80 % du projet  », indique le locataire du fauteuil majoral.

Pour ce dossier spécifique, Haveluy pourra compter sur un coup de pouce de la sénatrice : « Je suis dans les commissions territoriales d’attribution de la DETR. Cette dernière a remplacé l’ex réserve parlementaire. Je ne manquerai pas d’appuyer ce dossier d’Haveluy ». Elle profite de ce propos pour un message aux maires ruraux « je veux dire ici toute mon admiration pour les maires ruraux. Ils sont polyvalents, à la fois comptable, gestionnaire, bâtisseur…. Bien sûr, ce type de dossier dans une petite commune est toujours le projet du mandat », conclut-elle.

Evidemment, gros projet, gros travaux avec à la clé l’occupation du site à compter de septembre 2022 pour environ 18 mois. « Nous espérons achever ce chantier fin 2023. D’ici là, nous allons déménager les services de la mairie. Il faudra apprendre à travailler autrement pour nos agents et pour les élus aussi », commente le maire.

… et les autres dossiers !

Le programme municipal 2020/2026 ne s’arrête pas à l’Hôtel de Ville. « Nous sommes passés de 3076 habitants en 2013 à 3 304 en 2019. Nous espérons franchir le cap des 3 500 habitants dans les prochaines années, car c’est aussi un cap financier pour les subventions », explique Jean-Paul Ryckelynck.

Ensuite, le maire met en lumière quelques dossiers de taille. « Avec 23 caméras aujourd’hui, nous comptons installer 10 caméras de plus. Ensuite, des capteurs de CO2 dans les écoles communales, cela représente un coût de 2 500 euros pour la commune, mais également la rénovation des façades du Coron de Denain », ajoute le maire.

Le maire conclut par « l’embauche d’un ASVP, un poste important avec de multiples services pour la commune ».

Enfin, n’oublions pas le nouveau logo de la commune d’Haveluy « fait en interne » est pour la première fois révélé à la population.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu