1. Accueil
  2. Accueil
  3. Romane Gaillet, lauréate du MAF régional Charcuterie-Traiteur vers le MAF national
AccueilValenciennois

Romane Gaillet, lauréate du MAF régional Charcuterie-Traiteur vers le MAF national

La semaine de l’apprentissage dans les entreprises de l’Artisanat permet un éclairage sur une jeune apprentie du CFA de Saint-Saulve. En effet, Romane Gaillet a remporté les 17 et 18 janvier 2022 le concours du MAF (Meilleur Apprenti de France) pour la région des Hauts-de-France en section charcuterie-traiteur ; rencontre avec la lauréate avant sa préparation pour un concours de niveau national, les 12, 13, et 14 mars à Paris.

Romane Gaillet : « J’ai trouvé ma voie durant mon stage de 3ème »

A l’heure où le message national est une carence significative dans de multiples secteurs d’activités, dont les métiers de l’Artisanat, la mise en lumière d’une jeune apprentie est de bon aloi. Dans cette optique, le Directeur du CFA (Centre de Formation des Appentis) de Saint-Saulve, Grégory Develter, a souhaité mettre en exergue l’engagement d’une apprentie en 2ème année de charcuterie-traiteur de 16 ans et demi, elle s’appelle Romane Gaillet.

Cette future carrière professionnelle fut révélée à l’occasion d’un stage scolaire. « J’ai trouvé ma voie durant mon stage de 3ème dans une charcuterie à Nomain, j’ai adoré », explique Romane Gaillet. Parfois qualifiée de stage photocopies, l’utilité d’une immersion dans une entreprise peut se révéler décisive, il est toujours utile de rappeler l’importance de cette semaine à plus d’un titre.

Ensuite, elle a aussi cassé la petite musique où l’apprentissage serait pour des élèves moins brillants. « Romane était une très bonne élève en 3ème, mais nous n’avons eu aucune hésitation suite à la demande de notre fille concernant cette voie professionnelle. Nous sommes venus à l’occasion des Journées Portes Ouvertes, elle nous a convaincu suite à cette visite. Généralement, elle est très déterminée », explique la mère de la lauréate.

« On a testé des candidats début septembre », Thierry Dussaussoy

Pour cette rentrée de septembre, le staff de formation du CFA de Saint-Saulve a profité du salon Horesta, début septembre… « On a testé quelques apprentis. C’est là que Romane s’est distinguée dans un concours. Dès lors, de concert avec son entreprise d’accueil, nous avons proposé à Romane de préparer le MAF régional », commente Thierry Dussaussoy, son formateur principal.

Evidemment, ce type d’engagement n’est possible qu’avec le consentement de l’entreprise, en l’occurrence de la Boucherie Thibaut à Templeuve. « Romane est très impliquée, très motivée, très engagée dans l’entreprise . Elle peut préparer (en sus de son travail) cette compétition chez nous», mentionne M. Thibaut, le maître de stage où Romane travaille durant 3 semaines et la 4ème revient au CFA de Saint-Saulve. « Elle est également très autonome », ajoute Mme Thibaut.

« Un cycle complet entre 7 et 10 ans », Grégory Develter

Contrairement aux idées reçues, une formation dans un métier de l’alimentaire n’est pas le synonyme d’un apprentissage éclair. « Non, c’est un cycle complet entre 7 et 10 ans », indique le Directeur du CFA.

Et justement, Romane a des ambitions très affichées : « Après mon CAP Charcuterie-Traiteur, je souhaite suivre une mention complémentaire dans cette spécialité, et un BP (Brevet Professionnel) en Charcuterie, mais je veux plus tard m’installer à mon compte ».

Le MAF national

Karine Flament, M. Thibaut et Romane Gaillet

Après ce succès au CFA de Laon pour le MAF régional, Romane Gaillet va commencer à travailler la préparation pour une compétition nationale. Un représentant par région va concourir sur Paris pendant 2,5 jours où chaque candidat devra préparer une terrine pâté de lapin aux pruneaux, un entremet de la mer et une tarte au chocolat. « Pour la 1ère fois, il y a du salé et du sucré dans ce MAF Charcutier/traiteur. Romane va devoir concourir 25 heures en 2,5 jours », explique Thierry Dussaussoy. Presque logique tant le métier de traiteur s’étend de l’entrée au dessert, le professionnel de proximité ne peut plus se permettre de laisser partir ailleurs le client, volatile par essence, il doit tout faire !

Plusieurs jurys seront à l’oeuvre pendant ce week-end du 12, 13, et 14 mars, un premier jury va analyser le gaspillage, l’hygiène et l’organisation. Ensuite, un autre jury composé de MOF (Meilleur Ouvrier de France) va analyser la texture, le goût, la saveur, et l’assaisonnement. Enfin, un dernier jury va s’occuper de noter le buffet composé par les participants.

Voilà le défi qui va se dresser devant cette jeune nordiste, elle a 6 semaines pour perfectionner ses techniques. « Elle doit améliorer la rapidité, certaines techniques, la maîtrise du temps, et l’appropriation d’un nouvel environnement. Romane a déjà une très bonne méthodologie, mais elle a encore une marge de progression », commente Thierry Dussaussoy.

Karine Flament, membre de la commission territoriale de la CMA Hauts de France, est sous le charme de cette jeune compétitrice. « Bravo, mes félicitations pour ta réussite dans un monde d’hommes. Quand je vois ton engagement pour ce métier, je suis très fière ! Cela donne envie (aux entreprises) de faire quelque chose pour ces jeunes », conclut Karine Flament de la Boucherie Dremière.

Rendez-vous mi-mars afin de savoir si l’aventure continue… pour Romane Gaillet.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu