1. Accueil
  2. Accueil
  3. Ça tangue au RN… même à Valenciennes !
AccueilValenciennois

Ça tangue au RN… même à Valenciennes !

Après l’annonce dans un article de La Voix du Nord (25/01/2022) de l’exclusion du Rassemblement National des deux élus au sein du Conseil municipal de Valenciennes, Chantal Plaquet et Franck Deloge souhaitent préciser le fond, autant que la forme, sur ce sujet très politique à deux mois de l’échéance suprême de la 5ème République.

Franck Deloge/Chantal Plaquet : « La politique de la terre brûlée choisie par Sébastien Chenu »

Dans la foulée d’un article dans Le Figaro au vitriol de Marine Le Pen à l’endroit d’Eric Zemmour, nous pouvons dire qu’une guerre politique sans prisonniers est enclenchée entre les deux mouvements de l’extrême droite. Si les départs, voire les exclusions, pleuvent au niveau national au sein du parti de Marine Le Pen, le même mouvement s’imprimerait-il chez les élus de proximité du RN, ceux du terrain ? C’est peut-être sur ce point là où vous subodorez que quelque chose se passe à la droite de l’échiquier politique français. Quelques cadors ne sont que plusieurs bulletins de vote, mais si le phénomène d’exclusion manu militari commence à toucher les élus de terrain partout sur l’hexagone, oui c’est un signe flagrant de fébrilité politique chez Marine Le Pen !

Les élus mentionnent que leur exclusion pour un soutien à un autre candidat à la Présidentielle n’est qu’une hypothèse politique. « La politique de la terre brûlée choisie par S.CHENU qui consiste à évincer toutes les personnes qui émettent des critiques ou des réserves sur ces choix, ne pourra qu’à long terme provoquer la disparition de ce mouvement pour lequel nous avons oeuvré avec détermination : tractages, collages, marchés, rencontres avec les habitants… », commentent les deux élu.e.s

Visiblement, les élu.e.s digèrent mal la méthode, en l’occurrence l’exclusion, utilisée par le responsable politique du territoire. « La discrimination à l’encontre de ceux qui ont courageusement porté l’étendard patriote, au profit de « jeunes roquets » fraîchement arrivés, qui constituent désormais sa cour, est l’une des causes majeures du dégoût d’un grand nombre d’élus locaux qui ont préféré claquer la porte d’une boutique devenue sectaire », indiquent les élu.e.s !

On se rappelle que peu après l’élection du Conseil municipal à Denain, Michèle Dandois avait quitté la liste de l’opposition du RN au sein de la commune. Au final le même reproche, le management du député de la 19ème circonscription serait très peu fédérateur !!!

« Sans étiquette », Franck Deloge et Chantal Plaquet

Suite à la demande par Sébastien Chenu d’une démission de leur mandat des deux élus du Conseil municipal de Valenciennes, la réponse des intéressés est claire et limpide : «Nous sommes au regret de lui indiquer que nous déclinons son offre et, que nous continuerons à siéger – sans étiquette – pour : « Défendre les Valenciennois ».

Si nous prenons un peu de hauteur face à la Présidentielle, il est possible que Marine Le Pen finisse devant Eric Zemmour, qu’elle atteigne le second tour le 10 avril prochain. Pour autant, en tout état de cause…, elle est peut-être en train de perdre son réseau de proximité et de fait sa représentation future au sein de l’Assemblée nationale.

En clair, comment le Rassemblement National avec ce cataclysme interne peut-il espérer une majorité parlementaire ? C’est d’une cruelle évidence à comprendre sur le plan politique ; la Présidentielle est la rencontre d’une femme ou d’un homme avec les Françaises et les Français, mais également celui d’une majorité parlementaire a posteriori !

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires