1. Accueil
  2. Accueil
  3. (CAPH) Une Charte en amont d’un Contrat local de santé
AccueilTerritoire

(CAPH) Une Charte en amont d’un Contrat local de santé

La santé des Françaises et des Français envahit tous les esprits à la sortie d’une pandémie mondiale, un sujet central sur un territoire comme celui de La Porte du Hainaut. D’ailleurs, la thématique est au coeur de cette présidentielle chez tous les candidat.e.s, mais la bonne question est quel est le supplément d’âme qu’une collectivité territoriale peut apporter à la santé pour tous ? Voilà la question que La Porte du Hainaut et l’ARS Hauts-de-France posent sur la table afin de définir une feuille de route pour une amélioration de la santé de proximité.

Aymeric Robin : « Nous franchissons aujourd’hui la 2ème étape avant la signature du CLS (Contrat Local de Santé)»

Dans un conseil communautaire précédent de la CAPH, un diagnostic élaboré par l’Observatoire Régional de la Santé et du Social durant l’année 2021 a été dévoilé, le champ des progrès est immense à la lumière des données enregistrées « où l’espérance de vie est de moins 4,5 ans chez les hommes et moins 3 ans chez les femmes », commente Aymeric Robin, le Président de la CAPH.

L’autre visage de cette signature événementielle est l’ARS Hauts-de-France à travers sa Directrice départementale, Aline Queverue: « Après deux confinements, nous nous voyons sans masques afin de signer un acte fort partenarial. Notre volonté commune est de promouvoir une vison plus globale sur ce sujet au sein de ce territoire, mais surtout pas de plaquer une politique publique de santé », entame la Directrice Queverue.

En effet, après le diagnostic, l’objet de cette signature de Charte d’Engagement préalable au futur CLS (fin d’année 2022) est « un élargissement du périmètre d’intervention sur notre territoire », indique Aymeric Robin », indique Aymeric Robin.

« Agir sur 3 axes », Aymeric Robin

Pour franchir cette étape, ce binôme au service de la santé de proximité, notamment sur un territoire où nous avons une fécondité précoce, veut agir sur 3 thèmes précis. « Nous voulons agir sur la santé de la femme et des 1000 premiers jours de l’enfant. Ensuite, l’accès aux soins des habitants, et enfin la prévention contre les maladies du cancer. A travers cette Charte, nous franchissons aujourd’hui la 2ème étape avant la signature du CLS. Cette dernière doit nous permettre d’agréger tous les acteurs de la santé sur ce territoire, la médecine libérale, la CPAM, les CPTS, l’Education nationale, la Mutualité sociale, et les Centres hospitaliers du territoire », ajoute le Président de la CAPH.

La Directrice départementale acquiesce sur le besoin de « travailler ensemble. Nous devons élaborer un plan d’actions ensemble autour de ces 3 axes et surtout de lutter contre les inégalités sur ce territoire dans l’accès aux soins ».

C’est le 1er jour de cette Charte, le 1er jour vers la construction d’un Contrat Local de Santé dont l’objectif s’inscrit sur le temps long. D’évidence, nous sommes sur une politique publique collaborative de proximité dépassant la temporalité d’un mandat, voire de plusieurs élections.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires