1. Accueil
  2. Accueil
  3. L’antenne de la Mission Locale sur Anzin déménage à Valenciennes
AccueilValenciennois

L’antenne de la Mission Locale sur Anzin déménage à Valenciennes

Autour d’un Conseil municipal très technique, l’édile de la commune a passé deux messages importants, la mobilisation pour l’Ukraine et une colère sourde face à l’annonce du déménagement vers Valenciennes de l’antenne d’Anzin de la Mission Locale Jeunes du Valenciennois.

Pierre-Michel Bernard : « Ce déménagement est une erreur politique »

Sans crier gare, la commune d’Anzin a réceptionné une missive pas du tout du goût de son premier magistrat. « En février, nous avons reçu un courrier en A.R indiquant que la Mission Locale Jeunes du Valenciennois déménagerait au 31 mai 2022 pour un local sur l’Avenue Macarez à Valenciennes. En fait, c’est l’ancien site occupé par l’IRTS et quitté pour cause de vétusté… », commente le maire.

Dorénavant, l’IRTS occupe des locaux sur les Rives Créatives de l’Escaut, en face de la Serre Numérique (https://www.va-infos.fr/2021/11/21/lirts-sur-le-valenciennois-a-enfin-trouve-son-nouvel-ecrin/).

Cette annonce est d’autant plus surprenante « que j’avais un accord verbal afin que la MLJV occupe les locaux disponibles, sur Anzin, suite au déménagement du Pôle Emploi. En l’espèce, le Conseil d’administration a décidé d’une restructuration en réduisant le nombre d’antennes. Elles ne seront qu’au nombre de 4, une sur Valenciennes, une sur Denain, une sur St-Amand-les-Eaux, et une sur le Pays de Condé. J’ai du mal à comprendre l’objectif de la MLJV », ajoute le maire.

Rappelons un fait majeur dans la gouvernance de la MLJV. En effet, Eric Blondiaux, le maire de La Sentinelle, a laissé la présidence de la MLJV en juin 2021 compte tenu d’une élection annulée sur ladite commune. Il fut remplacé manu militari par la maire de Lourches, Dalila Duwez Guesmia.

« J’attends les chiffres de formations des Anzinois », Pierre-Michel Bernard

« Je suis d’autant plus mécontent que j’étais le premier à défendre la MLJV face aux critiques. Je suis véritablement remonté. Ce déménagement est une erreur politique au moment où nous parlons de changement à Pôle Emploi », assène le maire.

Effectivement, la perspective d’une nouvelle structure, peut-être France Travail, avec un regroupement sous forme de guichet unique pourrait mettre fin à la mission de cette institution au service des 16-25 ans. La MLJV annonce dans son courrier que la mise en oeuvre du dispositif « Engagement Jeune » nécessite une restructuration… !

Ce site Avenue Macarez « est très mal situé pour les transports en commun, compliqué pour s’y rendre en vélo, mais surtout le retour pour les Anzinois en passant par le Pont Jacob (et son trafic) pourrait démotiver les participants . Il y aura une perte d’apprenants. J’attends les chiffres de formations des Anzinois après ce déménagement », poursuit l’édile.

En attendant, la ville doit trouver des sites d’accueil pour les permanences durant cet engagement d’un jeune auprès de la MLJV.

La mobilisation pour l’Ukraine

Evidemment, le maire a de nouveau souligné la mobilisation des administrés pour l’Ukraine. « Le CCAS a reçu beaucoup de dons, mais aujourd’hui le souci est l’acheminement ; le CCAS a également versé 2 000 euros. Par ailleurs, nous avons identifié, avec les bailleurs sociaux, deux logement libres dans les meilleurs délais. Bien sûr, ils sont vides et nous devrons compter sur les Anzinois pour des dons mobiliers », ajoute Pierre-Michel Bernard. Le CCAs est toujours le site de référence pour recevoir les dons financiers.

Enfin, au Bureau communautaire une annonce importante a été révélée : « Le CHV avait fermé le foyer pour personnes âgées « Doux Séjour » sur Anzin pour cause de vétusté, mais il regarde les possibilités de réouverture, avec des aménagements, de ce lieu d’accueil pour les réfugiés d’Ukraine », souligne le maire.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu