1. Accueil
  2. Accueil
  3. (Hand) La cuisson parfaite des Amandinoises dans le derby (26-19)
AccueilAmandinois

(Hand) La cuisson parfaite des Amandinoises dans le derby (26-19)

Comment ne pas utiliser le vocabulaire sur le barbecue en ce dimanche ensoleillé ? Oui il a fallu faire vite le midi : le premier barbecue, l’odeur du charbon de bois, le goût tendre de la brochette. Ensuite direction la salle Maurice Hugot pour le derby entre les Amandinoises et les Sambriennes. Un derby a autant de saveur que le barbecue : la chaleur d’une salle comble et les encouragements des supporters. Sur le terrain les deux formations étaient sur le grill. Les Amandinoises sans frémir ont maîtrisé la rencontre, les Sambriennes rapidement menées n’ont rien pu faire pour renverser la tendance, elles terminent « cuites » !

Un rythme trop rapide pour les Sambriennes

C’est Kvasova qui ouvre le score pour les Sambriennes. Les Amandinoises réagissent dans la foulée, Boutrouille se crée des espaces dans la défense deux fois de suite (2-1). Les Sambriennes ont un passage à vide, mauvaises passes, tirs sur les poteaux, les Amandinoises en profitent pour se détacher (5-4, 12’ puis 11-4, 19’). Dès que les Amandinoises baissent en intensité, les Sambriennes performent (11-7, 22’). Peltier et Pellerin sur leurs ailes respectives répliquent (14-7). A la mi-temps, Aulnoye-Aymeries est logiquement mené (15-8). La défense amandinoise l’empêche de poser son jeu en attaque, résultat les tirs sont forcés et non cadrés.

Les Sambriennes sont-elles capables de revenir ? En tout cas elles y croient et ne lâchent rien (15-10, 31’). Elles maintiennent cet écart (20-15, 45’) pourtant elles ratent des duels face à la gardienne Dos Reis. Les Amandinoises sûres de leur force sont inspirées : lob de Wild (22-16, 48’), elles tentent même un kung-fu. La Présidente amandinoise lève les bras sur le but de Chalmandrier (24-18, 54’), la victoire est proche. Jusqu’au bout les Amandinoises s’appliquent elles veulent cette victoire non seulement pour asseoir leur place de leader mais aussi effacer leur défaite du match aller dans le derby. Une fois le match fini place aux sourires, une danse en rond, des accolades et de beaux moments de partage avec les supporters.

Mention spécial au supporter avec son chapeau de cowboy et son mégaphone, il a poussé les Sambriennes toute la rencontre. A lui tout seul il a défié le public amandinois et son speaker. Bravo.

« Nous avons réalisé une très bonne performance », Félix Garcia

L’entraîneur d’Aulnoye Aymeries Clément Petit est lucide, « félicitations à Saint-Amand. Nous avons été dominés tout le match, nous étions dans l’impasse en défense, nous avons perdu le duel gardien tireur. Il nous a manqué de la patience et de la discipline en attaque. Saint-Amand  a creusé un écart conséquent, courir après le score laisse des traces. C’était la meilleure équipe du jour. Notre objectif à court terme c’est le top 5 nous y sommes. A long terme c’est la D1. Ce match nous sert d’évaluation, nous voyons ce qu’il faut travailler. »

L’entraîneur amandinois Félix Garcia a le sourire «  ce qui peut nous empêcher de monter c’est nous. Il faut penser au prochain match mais pas plus loin, pas à la montée. Nous avons réalisé une très bonne performance. Nous avons été solidaires entre les postes. Les entrants ont fait leur travail. C’est une belle après-midi, c’était un match spécial, l’ambiance dans la salle était impressionnante. Quand elles jouent comme ça, je suis content »

Vanessa Boutrouille acquiesce les propos du coach, « il y avait un bel élan de solidarité, il y a eu des hauts et des bats mais nous étions toutes capables de relancer la machine. Nous étions concentrées. Nous avons réussi à faire déjouer Aulnoye-Aymeries. Nous avions à cœur de prendre notre revanche sur le match aller. Il faut continuer, il reste des matchs. Pour moi une bonne équipe c’est celle capable de marquer à tous les postes et dans notre équipe il y a de la complémentarité sur tous les postes ».

Saint-Amand est leader avec 4 points d’avance sur Stella Saint-Maur et 8 points d’avance sur Aulnoye-Aymeries. La montée en D1 et le titre de champion de France de D2 sont à portée de main. Il reste 7 matchs à disputer.

Saint-Amand – Aulnoye-Aymeries : 26-19 (15-8).

– Saint-Amand : Dos Reis (13 arrêts sur 31, 59 minutes), Marinovic (0 arrêt sur 1, 20 secondes), Pellerin 6, Frécon-Demouge 3, Boutrouille 4, Huruchova 3, Kouaya 1 puis Barthélémy 1, Chalmandrier 2, Wild 4, Pugliese 1, Peltier 3, Ingala, Buzin.

– Aulnoye Aymeries : Pereira (6 arrêts sur 21, 30 minutes), Pouliquen (2 arrêts sur 13 tirs, 30 minutes) Abdellahi 1, Kvasova 7, Thevenet 1, Ballureau 2, Crispin 1 puis Sias 2, Gichevska, Bournez 4, Galtier, Debono 1.

Anne Seigner

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu